Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Suisse

De Wiki Dissidence
Révision datée du 1 mars 2020 à 21:42 par imported>DKinsky (Précision à propos de la section suisse d'E&R et ajout de son logo)

<infobox>

 <title source="title1">
   <default>Suisse</default>
 </title>
 <image source="image2">

</image> <image source="image1"> </image> <label>Forme longue</label> <label>Dirigeant actuel</label> <label>Forme de l'État</label> <label>Capitale</label> <label>Langue(s) officielle(s)</label> <label>Nombre d'habitants</label> <label>Superficie</label> </infobox> La Suisse, en forme longue la Confédération suisse, est un pays d'Europe centrale. Plusieurs personnalités dissidentes sont issues de ce pays, notamment Alain Soral, Tariq Ramadan, Piero San Giorgio ou Alimuddin Usmani.

Alain Soral et la Suisse

Une section suisse d'Egalité & Réconciliation est crée en juin 2012 avec à sa tête Behnam Najjari.[1] Peu active, elle est dissoute en 2015.

D'après Alain Soral, qui est lui-même franco-suisse, il y aurait une "exception suisse aux lois mondialiste de l'Union européenne", voire à la "tendance mondialiste générale".

Fichier:ERSuisse.jpg
Logo de la section défunte Egalité et Réconciliation Suisse

La Suisse était un petit pays qui maintenait farouchement son indépendance et sa conception de l'appartenance citoyenne et du patriotisme. Et je crois que malheureusement, comme on dit, "le poisson pourrit toujours par la tête", j'ai l'impression qu'il y a des élites politicoéconomiques en Suisse qui se rallient de plus en plus au mondialisme et qui poussent le peuple suisse à ce ralliement, qui n'est pas de très bonne augure.

Alain Soral répondant aux questions d'Alimuddin Usmani pour le site LaPravda.ch, le 25 mai 2016.

Le 12 novembre 2016 à Genève, une centaine de personnes, dont des militants antifascistes, des militants de solidaritéS (parti d'extrême-gauche suisse), et surtout des membres du Syndicat interprofessionnel de travailleuses et de travailleurs (syndicat genevois) manifestent contre une conférence d'Alain Soral et du cheikh Imran Hosein, qui est finalement annulée pour se tenir ailleurs. Un responsable de solidaritéS dit alors que Soral n'est pas le bienvenu à Genève et dénonce son antisémitisme.

Le 30 mai 2019, le collectif Stop Hate Money publie un article visant à mettre en évidence les liens entre l'association genevoise Les Amis genevois de la tolérance et Alain Soral, l'accusant de "montage opaque" afin de financer Égalité et Réconciliation.[2] Le 3 novembre 2019, Le Matin Dimanche révèle qu'Alain Soral loue un appartement à Lausanne, proche d'une synagogue, et qu'il serait en train de s'y installer.[3][4] Cela avait d'ailleurs déjà été évoqué auparavant par Daniel Conversano dans une vidéo d'octobre 2019. Le 4 novembre, Alain Soral livre sa version dans un entretien avec Alimuddin Usmani publié sur le site de son association E&R. Il dit avoir pris un pied-à-terre à Lausanne seulement pour pouvoir se consacrer à l'écriture de son prochain livre en étant au calme.[5]

Dieudonné et la Suisse

En janvier 2014, le Genève Home Informations publie un article intitulé "Les Suisses adorent Dieudo", dans lequel il est écrit qu'il y aurait un "engouement" pour l'humoriste en Suisse et qu'il y ferait "salle comble". Dans cet article, le producteur suisse de Dieudonné explique cependant qu'il rencontre quelques difficultés pour se produire dans le pays, notamment à Genève, mais aussi dans la commune de Thônex.[6]

En janvier 2015, Dieudonné joue sous conditions son spectacle La Bête immonde à Lausanne.[7]

En janvier 2018, Dieudonné joue son spectacle La Guerre à Fontainemelon. Il est à cette occasion interviewé par le journaliste suisse Alimuddin Usmani. Lors de cet entretien, l'humoriste se plaint de pressions de la part de la CICAD, association antiraciste suisse, qui lui aurait selon lui engendré des difficultés pour se produire à Nyon. Il dit que cette organisation organiserait sa "censure" en Suisse. Il évoque également son public suisse, "très réceptif à [s}on style humoristique et à [s]on univers", et analyse que la Suisse serait "un peu plus imperméable [aux pressions orchestrées par les intérêts israéliens]".[8]

En juin 2019, Dieudonné joue son spectacle En vérité à Genève. Il est à cette occasion à nouveau interviewé par Alimuddin Usmani.[9] En novembre 2019, Dieudonné joue son spectacle Gilets jaunes au Centre de conventions CACG à Genève. Il est également interviewé par Alimuddin Usmani à cette occasion.[10] En décembre 2019, Dieudonné est convoqué par la justice genevoise qui l'accuse d'avoir tenu des propos négationnistes lors de plusieurs spectacles qui se sont déroulés en Suisse romande.[11]

Marc-Édouard Nabe et la Suisse

En 2018, Marc-Édouard Nabe s'installe en Suisse et se met à s'intéresser à la littérature suisse, dont des auteurs comme Guillaume Farel.

Saint Claude 88 et la Suisse

Saint Claude 88 estime la Suisse "remplacée". Il pense cependant qu'elle pourrait faire office de tremplin pour un "exil racial", car "le travail de l'homme blanc" y serait "valorisé", ce qui permettrait ensuite de partir plus au nord ou plus à l'est. Il pense également que les Suisses auraient un "complexe d'infériorité" par rapport aux Français, notamment du fait de la télévision française qui est diffusée en Suisse. Il déplore que les Suisses pensent selon lui que "le français lui détruit son économie, lui vole son travail", tandis que Saint Claude estime que les Français ont "grandement contribué à l'essor du pays". Ce qui le gêne le plus à propos de cette supposée xénophobie antifrançaise des suisses est qu'ils ne soient supposément pas racistes pour autant. Il juge également que les Suisses "ne pensent qu'au pognon", et en conclut ainsi qu'"un genevois vaut dix juifs". Saint Claude 88 voit cependant la Suisse germanophone d'un autre œil : les suisses germanophones seraient conscients d'être "supérieurs" et ne verraient donc pas les Belges ou les Français comme des menaces. Il pense aussi que les Suisses auraient une mentalité "montagnarde" qui les mènerait à être "gentils avec tout le monde".[12]

Références