Radio Courtoisie

De Wiki Dissidence
Révision datée du 30 avril 2020 à 17:50 par imported>Raide pile (→‎Références)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


{{{titre}}}
Radio Courtoisie.jpg
Slogan : La radio libre du pays réel et de la francophonie
Siège social : 61, boulevard Murat, Paris XVIe
Propriétaire : Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité
Date de création : novembre 1987
Dirigeante : Dominique Paoli
Site web : https://www.radiocourtoisie.fr/

Radio Courtoisie est une station de radio française fondée en novembre 1987.

Généralement classée à l'extrême-droite, Radio Courtoisie se veut de "toutes les droites" et a parfois fait office de pont entre l'extrême-droite et une droite plus classique.

Elle est dirigée par Henry de Lesquen à partir de 2006, jusqu'à ce qu'il s'en face évincer en juillet 2017 suite à ses prises de position publiques racistes et antisémites qui provoquent l'incompréhension au sein de la radio. Dominique Paoli le remplace alors.

De nombreux dissidents ont été invités sur Radio Courtoisie : Dieudonné, Alain Soral, Daniel Conversano, Jean Robin, Adrien Abauzit, Laurent Guyénot, Pierre Hillard, Laurent Ozon... On peut aussi noter que Thomas Ferrier est patron d'émission du Libre journal des Européens.

Relations avec Daniel Conversano[modifier]

En janvier 2017, Daniel Conversano et Yann Merkado sont reçus par Thomas Ferrier dans l'émission Le Libre Journal des Européens sur Radio Courtoisie.[1]

En septembre 2018, Daniel Conversano est à nouveau reçu dans Le Libre Journal des Européens.[2]

En juin 2019, Conversano est reçu par Henri Dubost dans son Libre Journal de l'identité sur Radio Courtoisie.[3]

En janvier 2020, Daniel Conversano est déprogrammé d'une émission du Libre journal de l'identité à laquelle il devait être invité. Henri Dubost, l'animateur, est quant à lui exclu de Radio Courtoisie par Dominique Paoli suite à cette invitation. Conversano réagit en disant "Ça pique !"[4] Thomas Ferrier réagit en qualifiant cette décision de "dommage"[5] et tente d'expliquer la raison de la déprogrammation de Conversano :

Faye et le titre et thème du livre sont certainement la raison de cette déprogrammation, et non l'éditeur que tu es. Sur un autre thème, je suis à peu près certain que cela n'aurait pas eu lieu.[6]

Quelques jours plus tard, Conversano s'exprime à propos de cette déprogrammation dans l'émission Fréquence Occident et prétend que Paoli aurait prétexté que sa présence à l'antenne mettait en danger Radio Courtoisie.[7]

Références[modifier]

  1. Le Libre Journal des Européens, 31 janvier 2017
  2. Le Libre Journal des Européens, 11 septembre 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=KUSPoPSyC1s
  3. Le Libre Journal de l'identité, 21 juin 2019
  4. http://archive.is/TD0oS
  5. http://archive.is/2qvmp
  6. http://archive.is/K8s2B
  7. "FO 3.01: La décennie des Braves - Conversano Vorgenss DeLorraine Levayer" : https://www.youtube.com/watch?v=Udtfs63gw7c

Liens externes[modifier]