Hervé Ryssen

De Wiki Dissidence
Révision datée du 22 janvier 2020 à 12:22 par imported>ChristopheSalengro (→‎Biographie)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Hervé Ryssen
{{{image}}}
Nom Hervé Ryssen
Date de naissance 10 avril 1967
Activité Militant politique, essayiste, blogueur
Origine Français

Hervé Ryssen, né Hervé Lalin (aussi connu sous le pseudonyme de François Ryssen) le 10 avril 1967 à Bondy, est un essayiste français nationaliste.

Biographie[modifier]

Hervé Ryssen naît d'une mère infirmière d'origine bretonne[1] et d'un père typographe.

Dans ses débuts de militant, il fût anarchiste et faisait partie de l'Organisation communiste libertaire jusqu'en 1992.

Sur cette période-là, il dit :

Pour moi, le capitalisme était associé à la race blanche, je la détestais. La race blanche était la race oppressive et moi j'étais cosmopolite.[2]

Très rapidement après son départ de l'OCL, il découvre l'antisémitisme, rejoint le Front national en 1993 et milite conjointement au GUD pendant qu'il prépare son CAPES d'histoire-géographie à la Sorbonne.

Il raconte avoir appelé des juifs trouvés au hasard dans l'annuaire quand il découvrait l'antisémitisme. Un certain Azoulay lui aurait menti tout le long de l'appel en prétendant être corse, ce qui aurait convaincu Ryssen que les Juifs auraient un caractère menteur.[3]

Il fût ensuite professeur d'histoire pendant cinq ans dans l’Éducation nationale, avant de se faire révoquer suite à une plainte de parents d'élève. Depuis, il vit de la vente de ses livres.

Au début des années 2000, il rejoint le MNR et il est également un des responsables parisiens d'Unité radicale jusqu'à sa dissolution. Par la suite, il écrit sur VoxNR.com ainsi que dans la revue Réfléchir et agir. Il se fait connaître en 2002 après avoir entarté le père Berger, curé "progressiste". Il est alors condamné à 4 mois de prison avec sursis.

Il publie son premier livre en septembre 2005. Pendant l'élection présidentielle de 2007, il appelle à voter Sarkozy au second tour, malgré ses origines juives. Il dira plus tard que c'était "afin que l’on se débarrasse rapidement de cet histrion, qui aurait fasciné les patriotes encore longtemps".

En 2008, il dit s'être fait agresser par des juifs alors qu'il était en train de distribuer des brochures sur la traite des Blanches en compagnie de deux amis. Pendant longtemps il ne fait aucune apparition audiovisuelle ou sonore, la seule photo disponible de Ryssen avant qu'il ne se mette à faire des vidéos YouTube en 2012 étant un cliché pris lors d'une manifestation nationaliste qui tournait sur des sites antifascistes.

En février 2013, il fait un voyage en Iran. En mai 2014, il se rend au congrès de la dissidence à Bruxelles organisé par Laurent Louis. Cependant, il explique à cette occasion sur son blog qu'il ne se considère pas comme faisant partie de la dissidence, car dans son acception du terme, les "dissidents" valideraient la "présence massive des Afro-maghrébins dans la société française".[4]

Idées[modifier]

Les idées d'Hervé Ryssen sont empreintes d'un antisémitisme des plus virulents, et il est l'un des principaux théoriciens français de l'antisémitisme au XXIe siècle. Il fait ainsi figure de référence intellectuelle majeure au sein de la dissidence, y compris chez certains de ses opposants.

Sa principale théorie, développée dans Les Espérance planétariennes, veut que le peuple juif œuvrerait secrètement à la mise en place d'un projet "mondialiste" ou "planétarien" (terme forgé par Ryssen afin de ne pas entretenir de confusion avec l'acception de gauche du terme "mondialiste"), qui viserait à unifier l'humanité dans un nouvel ordre mondial et à abolir les frontières. Ce projet se mettrait selon lui en place notamment via des politiques multiculturelles, d'incitation au métissage et favorisant l'immigration.

Ses idées sont grandement imprégnées de nationalisme révolutionnaire, rejetant ainsi à la fois le libéralisme et le communisme, estimés par Ryssen comme deux projets politiques d'origine juive et à la même vocation "mondialiste".

Au-delà d'un peuple "mondialiste", Hervé Ryssen voit également les Juifs comme un peuple qui aurait pour pratiques communes l'inceste, le mensonge (notamment sous la forme d'inversion accusatoire); l'escroquerie ainsi que diverses autres pratiques malicieuses. Il pense cependant possible que l'on puisse se "déjudaïser", et voit en Éric Zemmour un exemple de personnalité d'origine juive "déjudaïsée", et ce malgré que Zemmour n'ait jamais renié sa judéïté.

Le nationalisme de Ryssen est également imprégné de racialisme et défend une vision de l'identité française blanche et chrétienne (Ryssen n'étant pas lui-même chrétien, il se revendique toutefois d'une culture chrétienne). Il pense aussi que les populations noires et maghrébines auraient des pulsions innées liées à leurs origines les poussant à assassiner et violer des personnes blanches. Ryssen est partisan d'une ligne nationaliste sans compromis ni avec les Juifs ni avec les Musulmans, mais voit derrière les populations juives une plus grande menace que les populations musulmanes, qui selon lui contrairement aux Juifs ne seraient pas à la tête des institutions françaises. Certains critiques d'extrême-droite de Ryssen lui reprochent d'avoir allégé son discours islamophobe depuis qu'il collabore avec Alain Soral.

Relations dissidentes[modifier]

Relations avec Alain Soral[modifier]

Selon Marc-Édouard Nabe, Ryssen et Soral se seraient déjà rencontrés en 2009 et ils ne se seraient pas appréciés.[5] Cependant, il soutient la liste antisioniste aux élections européennes de 2009.[6]

En novembre 2010, Ryssen écrit un article sur Alain Soral dans Rivarol. Dedans, bien que critique envers Soral pour sa complaisance à l'égard des musulmans, il le soutient face à Henry de Lesquen qui lui avait alors intenté un procès, et essaie de lui rendre justice en mettant en lumière son antisémitisme.[7]

En mars 2011, après avoir assisté au procès d'Alain Soral concernant ses propos dans Compléments d'enquête, Ryssen publie un texte nommé Alain Soral et la pensée compliquée où il l'accuse d'être antiraciste, de ne pas être assez antisémite et d'être trop complaisant envers les musulmans. Il est plutôt virulent à son égard, allant jusqu'à l'accuser de "raconter n'importe quoi" et d'être "conformiste par rapport à la pensée dominante".[8] En 2016, Ryssen dit qu'il ne regrette rien de ce texte mais qu'il est à resituer dans le contexte de l'époque, où E&R reliait Kemi Seba mais boycottait Ryssen, et qu'aujourd'hui les critiques qu'il avait émises à l'époque n'ont plus lieu d'être.[9]

Malgré ce texte, en 2013 ses livres se mettent à être vendus sur Kontre Kulture et ses vidéos sont relayées sur le site d'E&R.

En 2017 des dissidents comme Daniel Conversano[10] ou Salim Laïbi[11] accusent Hervé Ryssen de ne pas oser critiquer Alain Soral depuis qu'il est relayé sur E&R et que ses livres sont en vente sur Kontre Kulture, alors que Soral tient une position plutôt tolérante à l'égard des musulmans, ce qui n'est pas en accord avec la ligne idéologique de Ryssen. Son silence est également critiqué quant à l'agression de Conversano par Soral. Ryssen se défend de ces accusations en déclarant que les Juifs seraient la cause de l'immigration massive et qu'ils seraient bien plus dangereux que les immigrés. Il pense aussi qu'E&R commence à avoir une idéologie de plus en plus nationaliste et critique à l'égard des immigrés, ce qu'il ne voit d'ailleurs pas spécialement d'un bon œil étant donné qu'il pensait qu'E&R faisait office de bonne vitrine et qu'il pense que ces prises de positions idéologiques ne leur font pas de bonne publicité.

En mars 2018, Hervé Ryssen fait partie des témoins cités par Alain Soral lors de son procès pour des dessins publiés sur le site d'E&R. Alain Soral le présente alors comme un "judéologue nationaliste".[12] En janvier 2019, Hervé Ryssen fait une réunion publique sur les gilets jaunes avec d'autres dissidents, dont Alain Soral.[13]

Relations avec Daniel Conversano[modifier]

D'après Daniel Conversano, Hervé Ryssen et lui se seraient rencontrés pour la première fois lors d'une conférence à Beauveais en 2014.[14]

En 2015, Daniel Conversano apparaît dans les remerciements du documentaire Satan à Hollywood d'Hervé Ryssen.[15]

Le 4 décembre 2016, Hervé Ryssen dîne avec Daniel Conversano, Pascal Mancini et Vanessa Inzaghi (compagne de Mancini) dans un restaurant de Versailles.[14][3] Daniel Conversano dit qu'il aurait lors de ce dîner évoqué le débat imminent avec Alain Soral à Niveau zéro, et qu'Hervé Ryssen lui aurait alors apporté son soutien.[14]

Le 6 décembre, juste après l'altercation entre Alain Soral et Daniel Conversano, Hervé Ryssen aurait selon Conversano été à son chevet, inquiet pour lui. Il aurait alors demandé à ce que sa présence soit tenue au silence afin que Soral ne soit pas mis au courant.[14]

Le 7 décembre, lendemain de l'altercation entre Alain Soral et Daniel Conversano, Hervé Ryssen aurait selon Conversano signifié par conversation téléphonique qu'il prendrait désormais le parti de Soral, afin de faire plus de ventes grâce à Kontre Kulture et ainsi rendre plus de personnes antisémites.[10] Le 29 décembre, Hervé Ryssen répond à un article de Salim Laïbi l'accusant d'avoir lâché Conversano pour Soral par pur intérêt économique. Il dit qu'il éprouve de la sympathie pour Conversano, mais qu'ils n'auraient néanmoins jamais été "amis" et qu'il soutient Soral dans l'altercation qu'il y a eu entre les deux parce que Conversano était insultant et qu'il était stratégiquement inopportun d'attaquer Soral qui faisait la promotion de Marine Le Pen en pleine campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2017.[9]

Le 31 mars 2017, Hervé Ryssen publie un statut Facebook dans lequel il diffuse un faux de Faits et Documents forgé par Yann Merkado lui-même qui allégue à Yann Merkado le nom de "Yohav Merkava", en le présentant comme vrai. Il corrige ensuite son erreur mais ne supprime pas le statut. Il met également ensuite une mention "J'aime" à une page Facebook anti-Suavelos animée par Amalek.

En juillet 2017, plusieurs personnalités proches de Daniel Conversano ou issues de Suavelos prennent position contre Hervé Ryssen dans la discorde qui l'oppose à Boris Le Lay.

Le 21 août 2017, Conversano sort une vidéo intitulée "Amalek, Willem, Ryssen, Soral : amitiés immorales" dans laquelle il s'en prend à Amalek, Willem Nassau, Hervé Ryssen et Alain Soral. Il y dénonce l'"immoralité impardonnable" d'Hervé Ryssen, suite à un supposé soutien de sa part envers Willem et Amalek. Il dit avoir considéré Ryssen comme un "ami", et l'accuse de laisser de faux commentaires sous ses statuts Facebook pour appuyer ses propos. Il lui reproche de soutenir E&R alors que l'association compte alors en ses rang Jacob Cohen, que Daniel Conversano tient pour un "planétarien".[10]

Le 2 septembre 2017, Hervé Ryssen publie une réponse en 2 vidéos. et une demande de duel à l'épée. Ryssen accuse Conversano d'avoir des amitiés juives, car son ami Yann Merkado (membre fondateur de Suavelos) fréquentait Ruben Saura, un juif militant au Front national, qu'il accuse par ailleurs d'avoir agressé Jérôme Bourbon. Il dit aussi n'avoir jamais été "ami" avec Conversano et ne l'avoir pas vu plus de cinq fois, et lui reproche de bénéficier du revenu de solidarité active. Hervé Ryssen accuse également l'autre cofondateur de Suavelos, Arnaud Lespingal, d'être juif. Il fait également des reproches à Conversano sur ses origines italiennes.[3][16]

En guise d'ultime réponse, Daniel Conversano publie le 16 septembre un article à propos de Ryssen sur Suavelos, où il réitère sa proposition de débat. Il accuse Ryssen d'avoir des amis musulmans, dont Thomas Werlet, et d'avoir dit que "l'islamisation de la France" ne serait "pas prégnante". Il clarifie toujours admirer le travail de Ryssen, mais plus la personne. Il dit aussi que contrairement à ce que dit Ryssen, ils se seraient bel et bien vu plus de cinq fois et auraient entretenu des relations amicales, et qu'il n'est aucunement proche de Saura, qui d'ailleurs a lui-même dit du mal de Conversano sur les réseaux sociaux. Il lui reproche également d'avoir accepté de participer à une émission de Vive l'Europe, puis de s'être finalement ravisé. Il ajoute qu'Hervé Ryssen serait de mauvaise foi en lui reprochant de percevoir le RSA, car il en serait selon Conversano lui-même allocataire et se serait même fait déclarer sans domicile fixe afin de majorer son allocation à 540 euros. Conversano le qualifie de "maître Splinter du RSA".[14]

Le 3 octobre 2017, Hassen Occident, ancien d'E&R et désormais ami de Daniel Conversano, publie une vidéo à charge contre Hervé Ryssen.

Le 12 octobre 2019, Daniel Conversano et Hervé Ryssen sont tous les deux présent aux 13e journées de Synthèse nationale. Le 26 octobre 2019, Conversano s'exprime à propos de cet événement suite à la question d'un internaute, et dit qu'il y aurait eu "une espèce de pacte de non-agression tacite" entre eux deux et qu'ils ne se seraient à peine regardés. Il ajoute regretter le "duel" qui l'a opposé à Ryssen en 2017, mais ne renie pas ce qu'il avait dit à cette époque pour autant. Il spécule enfin que leurs "chemins se recroiseront ici ou ailleurs".[17]

Relations avec Boris Le Lay[modifier]

Boris Le Lay devient antisémite en lisant Les Espérances planétariennes d'Hervé Ryssen.

À partir de 2008, une relation épistolaire commence entre les deux. Ils ne se verront en chair et en os qu'une fois. En 2009, ils fondent et animent tous les deux le blog Le Projet juif, jusqu'à ce que Ryssen en parte en septembre 2010, et que le blog finisse par fermer.[2]

Leurs relations auraient commencé à se détériorer en 2013. En 2015, dans un statut Facebook, BLL exprime son désaccord avec Ryssen quant à la volonté des Juifs d'une guerre des Occidentaux contre l'islam. En effet, d'après BLL, les Juifs auraient une peur bleue de l'idée d'une guerre contre l'islam en Occident, car cela mènerait les nationalistes au pouvoir, tandis que Ryssen suggère le contraire.

Le 11 juillet 2017, Ryssen publie une vidéo où il donne à Boris Le Lay des conseils juridiques pour ses condamnations, puis où il lui reproche d'avoir laissé tombé ses idéaux nationalistes antisémites pour un patriotisme plus "light", ne s'attaquant plus qu'aux Musulmans et pas aux Juifs. En effet, Hervé Ryssen pense qu'il n'y a pas d'"islamisation" de la France, tandis que les Juifs auraient par contre énormément de pouvoir sur la France. Suite à cette vidéo, Joffrey Marrot, ami de Daniel Conversano, soutient Le Lay dans un article publié sur le site de Vive l'Europe.[18] Oleg de Pagans TV soutient également Boris Le Lay dans une vidéo.[19]

Cette querelle entre BLL, Conversano et Ryssen entraînera même la publication d'un essai de Paul Galtier intitulé Sur la querelle qui oppose Hervé Ryssen à Boris Le Lay et Daniel Conversano - Pour en finir avec une intoxication du milieu national.[20]

Relations avec le Groupe union défense[modifier]

Dans les années 1990, alors qu'il prépare le CAPES d'histoire-géographie à la Sorbonne, Hervé Ryssen milite au Groupe union défense.

En 2005, Hervé Ryssen se serait selon lui fait agresser dans la librairie d'extrême-droite La Licorne bleue par William Bonnefoy, ancien chef du GUD. Bonnefoy accuse Ryssen de l'avoir traité de juif, et Ryssen lui-même accuse également Bonnefoy de l'avoir traité de juif. 6 ans après, Ryssen publie un portrait de ce Bonnefoy sur son blog.[21]

En octobre 2014, Hervé Ryssen doit tenir à Paris une conférence sur la liberté d'expression organisée par Logan Djian, responsable du GUD à Paris. Seulement, d'après Hervé Ryssen lui-même, Ryssen aurait prêté 700€ et du matériel à Djian, que Djian lui aurait ensuite volé. La conférence n'a finalement pas lieu.[22] D'après Ryssen, Djian aurait tenté à plusieurs reprises de l'agresser physiquement, en novembre 2014 lors d'une conférence au local de l'Œuvre française, puis en septembre 2015 pendant une journée commémorative en hommage à Emmanuel Ratier. Depuis lors, Ryssen entretient de mauvaises relations avec le GUD et les appelle les "trous du GUD".[23] En octobre 2015, Logan Djian fait de la prison préventive après une agression filmée contre le responsable du GUD le précédant, Edouard Klein. Ryssen fait alors un statut Facebook pour s'en réjouir.

D'après Amalek, Hervé Ryssen se serait à un moment associé avec Logan Djian et aurait investi dans la création d'un bar pour le Groupe union défense afin de pouvoir y faire des conférences mensuelles ou bimensuelles, mais le GUD ne l'aurait finalement jamais invité, suite à quoi Ryssen aurait saisi la pompe à bière du bar. Hervé Ryssen aurait alors reçu des menaces de la part du GUD, qui aurait tenté de le faire quitter Paris. Toujours d'après Amalek, Vincent Vauclin aurait été une des seules personnes à intervenir pour soutenir l'essayiste.[24] Amalek dit aussi que le GUD (alors connus en tant que Zouaves Paris) aurait empêché Hervé Ryssen de prendre la tête d'un mouvement de droite au sein du mouvement des Gilets jaunes.[25]

Relations avec Salim Laïbi[modifier]

Le 29 décembre 2016, quelques semaines après l'agression de Daniel Conversano par Alain Soral, Salim Laïbi publie un article à charge contre Ryssen sur son site, lui reprochant ses accointances paradoxales avec Alain Soral, et de ne pas s'en désolidariser après l'agression de Conversano, qui est pourtant idéologiquement plus proche de Ryssen que Soral.[11] Le jour même, Ryssen lui écrit une réponse qu'il publie initialement sur Facebook.[9]

Relations avec Pierre Hillard[modifier]

En 2011, Hervé Ryssen reproche à Pierre Hillard de s'égarer en se rapprochant de "l'association multiculturelle" Égalité & Réconciliation, et d'avoir participé avec Dieudonné et Alain Soral à un rassemblement pour dénoncer les lobbys qataris et saoudiens, qui serait une affaire ne concernant selon lui pas les Blancs. Il semblerait que depuis, Hervé Ryssen apprécie Pierre Hillard, mais il lui reproche sa théorie qui voudrait qu'Adolf Hitler ait été un "golem" du peuple juif, qu'il ne trouve pas crédible.

Relations avec Marc-Édouard Nabe[modifier]

Dans le tome 1 des Porcs, Marc-Édouard Nabe prétend avoir rencontré Hervé Ryssen en juillet 2009 via sa petite amie de l'époque. Voici ce qu'il en dit dans Les Porcs :

Tout à fait doux, timide, avec des petites dents en avant de hamster sur la défensive, et un regard perdu. Elle avait l'air de tout à fait le dominer, comme une maîtresse femme, il ne lui manquait plus que la laisse et le collier à clous. Dans le genre fasciste, je préférais largement Pierre Robin ! Pas drôle du tout le Ryssen, effacé et en même temps obsédé. Encore un qui était antisémite par racisme anti-métèque, vieille lune des années trente. Il n'aimait pas les Juifs parce qu'en gros un Juif, c'était déjà un Nègre, pas parce qu'un Juif était le contraire d'un Nègre. J'essayai d'entamer une discussion mais c'était difficile. Il n'y avait pas non plus un grand feeling qui passait entre lui et Soral.

Il cite également ce qu'elle en aurait dit :

— Ryssen ? Peuh ! Quelle déception ! Ça, un nazi ? Il fait le dur en public, mais en privé il se liquéfie comme une gonzesse, et même plusieurs. Au lit, c'est une petite fille : il se lève et va à la salle de bain où il se transforme en pucelle (je le soupçonne même de pisser assis !), puis il passe à la cuisine pour préparer le café comme une bonne petite épouse, mais quand il revient au lit comme une grand-mère, je suis déjà partie !

Voilà comment elle nous raconta qu'elle avait déjà plaqué Ryssen, qu'elle trouvait dans l'intimité bien trop « démocrate »... Ça me faisait penser à Michel Onfray, le philosophe « hédoniste » libéré athée flamboyant de gauche anti-freudien, dont Élisabeth Barillé, sa maîtresse un temps, avait raconté à Hélène que, dans l'intimité toujours, il se comportait comme un coincé apeuré superstitieux, œdipement aux ordres de sa bobonne, un réac à œillères bien comme il faut...[5]

En 2014, suite au passage de Nabe chez Frédéric Taddeï, Ryssen l'insulte sur son blog de "misérable", l'accusant d'hypocrisie après qu'il se soit désavoué de Soral et de Dieudonné. Il republie un texte de Nabe nommé Sauver Siné dans lequel il exprime sa sympathie pour Soral et Dieudonné.[26]

Dans une vidéo des Éclats de Nabe, Marc-Édouard Nabe le qualifie de "connard" qui "n'a rien compris".[27]

Relations avec Joe Lecorbeau[modifier]

En décembre 2011, Hervé Ryssen écrit un article incendiaire contre Joe Lecorbeau sur son blog. Cet article n'est désormais plus disponible, et Ryssen semble s'être apaisé depuis contre Joe Lecorbeau, partageant un de ses dessins sur son blog en 2013 et disant qu'il "éprouve plutôt de la sympathie" pour Joe dans sa réponse à Salim Laïbi en décembre 2016. Joe Lecorbeau a partagé en 2014 sur sa page Facebook un article de Ryssen, ce qui laisse à penser qu'il n'a pas d'animosité particulière contre lui.

Relations avec Kemi Seba[modifier]

Fichier:Hervé Ryssen à un meeting de la Tribu Ka.jpg
Hervé Ryssen à un meeting de la Tribu Ka.

En 2006, Ryssen soutient Kemi Seba en allant à ses procès. Il se retrouve dans ses idées, mais déplore que Kemi Seba, en tant que raciste noir, ait sa parole plus diffusée que lui, raciste blanc.

Relations avec Philippe Ploncard d'Assac[modifier]

Philippe Ploncard d'Assac s'en prend à Hervé Ryssen pour la première fois dans un de ses entretiens mensuels en novembre 2018.

En décembre 2018, Philippe Ploncard d'Assac réagit à une vidéo d'Hervé Ryssen dans laquelle il dit du bien d'un livre d'Éric Zemmour. Il considère que Ryssen ne serait "certainement pas" nationaliste malgré ses allégations "anti-mondialistes". Il soutient et félicite Jérôme Bourbon qui a envoyé une lettre à Hervé Ryssen pour lui reprocher son soutien à Zemmour. Il accuse Ryssen de "trahison" et l'accuse de s'être "vendu".[28]

Après de maintes attaques de Philippe Ploncard d'Assac à son encontre, Hervé Ryssen finit par y répondre dans une vidéo d'1h20 intitulée "Ploncard d'Assac Best of".[29] En novembre 2019, Hervé Ryssen publie sur les réseaux sociaux les coordonnées personnelles de Philippe Ploncard d'Assac et de ses collaborateurs.

Relations avec François Bousquet[modifier]

Interrogé à son sujet sur Radio Athéna en janvier 2020, François Bousquet déclare défendre la liberté d'expression d'Hervé Ryssen, et regretter que "des pans entiers de notre mémoire [soient] proscrits", tout en qualifiant son combat d'"obsessionnel"[30].

Bibliographie[modifier]

  • 2005 : Les Espérances planétariennes
  • 2006 : Psychanalyse du judaïsme
  • 2007 : Le Fanatisme juif : Égalité - Droits de l'homme - Tolérance
  • 2008 : La Mafia juive : Les Grands Prédateurs internationaux
  • 2009 : Le Miroir du judaïsme : L'Inversion accusatoire
  • 2010 : Histoire de l'antisémitisme : Vue par un goy et remise à l'endroit
  • 2011 : Le Racisme antiblanc : Assassins d'hommes blancs - Tueurs, violeurs de femmes blanches
  • 2012 : Comprendre le judaïsme, comprendre l'antisémitisme
  • 2013 : La Guerre eschatologique : La Fin des temps dans les grandes religions
  • 2014 : Les Milliards d'Israël : Escrocs juifs & financiers internationaux
  • 2015 : Satan à Hollywood
  • 2018 : L'Antisémitisme, sans complexe ni tabou : Plaidoyer pour la liberté d'expression

Filmographie[modifier]

  • 2015 : Satan à Hollywood
  • 2016 : Les Juifs et l'inceste
  • 2017 : Les Juifs, le communisme et la révolution russe de 1917
  • 2017 : Les Juifs et l'unification mondiale
  • 2017 : L'Antisémitisme pour les nuls
  • 2017 : La Séfarade connexion

Références[modifier]

  1. "Hervé Ryssen. Ca va trop loin !" : https://www.youtube.com/watch?v=2GLHw57GNIU
  2. 2,0 et 2,1 Dominique Albertini & David Doucet, La Fachosphère, 2016.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 "Hervé Ryssen répond à Daniel Conversano [Première partie]" : https://www.youtube.com/watch?v=u1E8pEo_C-0
  4. http://archive.is/pxuZk
  5. 5,0 et 5,1 Marc-Édouard Nabe, Les Porcs 1, 2017.
  6. http://archive.is/wlZyM
  7. http://archive.is/fnuVN
  8. Hervé Ryssen, Alain Soral et la pensée compliquée, 2011.
  9. 9,0 9,1 et 9,2 http://archive.is/53qjB
  10. 10,0 10,1 et 10,2 "Daniel Conversano - Amalek Willem Ryssen Soral Amitiés Immorales" : https://archive.org/details/AmalekWillemRyssenSoralAmitisImmoralesDanielConversanoHd720
  11. 11,0 et 11,1 http://archive.is/7fDvj
  12. https://www.egaliteetreconciliation.fr/Proces-du-14-mars-2018-1-an-et-6-mois-d-emprisonnement-requis-contre-Alain-Soral-50162.html
  13. https://www.youtube.com/watch?v=WkQewvSVSp0
  14. 14,0 14,1 14,2 14,3 et 14,4 http://archive.is/LuU95
  15. Hervé Ryssen, Satan à Hollywood, 2015
  16. "Hervé Ryssen répond à Daniel Conversano [Deuxième partie]"
  17. "Danny Live - mon agression à Marseille, censures et compagnie..." : https://youtu.be/pasjHBi8ovk?t=5688
  18. http://www.vivaeuropa.info/index.php?post/La-video-de-Ryssen-contre-Le-Lay
  19. https://archive.org/details/ryssendebilesoralcretin
  20. http://www.chire.fr/A-209713-sur-la-querelle-qui-oppose-herve-ryssen-a-boris-le-lay-et-daniel-conversano-pour-en-finir-avec-une-intoxication-du-milieu-national.aspx
  21. https://archive.org/stream/WilliamBonnefoyUnHommeLibre/HervRyssenVsWilliamBonnefoy2011_djvu.txt
  22. http://archive.is/xqfu7
  23. http://archive.is/pM7SO
  24. https://youtu.be/F1XMJofKhhM?t=1122
  25. https://youtu.be/F1XMJofKhhM?t=1277
  26. http://archive.is/7vjSr
  27. https://www.youtube.com/watch?v=tf_JOND03E8
  28. https://www.youtube.com/watch?v=IjzpnFLym78
  29. "Ploncard d'Assac Best of. Par Hervé Ryssen" : https://www.youtube.com/watch?v=vXNIj65eiYs
  30. https://youtu.be/1L-WHx4_8jo