Vincent Badré

De Wiki Dissidence

Vincent Badré est un essayiste français.

Biographie[modifier]

Titulaire du CAPES d'histoire[1], il enseigne cette discipline au lycée Stanislas de Paris[2].

En 2013, Christophe Naudin et William Blanc, historiens engagés à gauche, le classent parmi les "historiens de garde", et contestent sa légitimité à intervenir dans la revue Le Débat[3]. Quant à Benoît Kermoal, auteur d'une recension de son essai L'Histoire fabriquée, il lui reproche de voir l'histoire "du côté très à droite" et de se contenter de références "apparten[ant] au champ idéologique de la droite réactionnaire"[4].

Depuis 2013, il propose un "parcours histoire" avec l'ICHTUS[5].

En 2019, il intervient au forum de la Dissidence[6]. Il estime, après Soljénitsyne, que la dissidence consiste à "vivre dans la vérité. Il recommande les manuels de Dimitri Casali, et sur internet les sites Mythes et antimythes, "clairement de droite", et Hérodote, "qui n'a pas peur d'aborder des questions délicates" (comme le grand remplacement ou la théorie du genre)[7].

Il est vendu à La Nouvelle Librairie[8].

Références[modifier]

Liens externes[modifier]