The Daily Stormer

De Wiki Dissidence




{{{titre}}}
The Daily Stormer.png
Bannière du Daily Stormer
créateur
Andrew Anglin
Date de création
4 juillet 2013
https://dailystormer.name/

The Daily Stormer est un site Internet d'information néonazi, suprémaciste blanc et négationniste américain, lancé par Andrew Anglin le 4 juillet 2013. Il propose principalement une revue de presse, mais aussi des forums et un podcast audio.

Ce site est régulièrement associé à l'alt-right et affiche un soutien marqué envers des chefs d’État comme Vladimir Poutine, Donald Trump et Rodrigo Duterte. Il a aussi soutenu l'homme politique britannique Jeremy Corbyn.

Il a été reproché au Daily Stormer d'avoir été lu par des terroristes d'extrême-droite dont Dylann Roof, auteur de la fusillade de l'église de Charleston, Thomas Mair, auteur de l'assassinat de Jo Cox, et James Harris Jackson, auteur du meurtre raciste de Timothy Caughman.[1] Joshua Ryne Goldberg, un militant néonazi américain condamné pour une tentative d'attentat à la bombe sous fausse bannière djihadiste, a écrit pour le Daily Stormer sous le pseudonyme Michael Slay[2] (probablement afin de cacher ses origines juives qui n'auraient pas été acceptées par l'équipe du Daily Stormer).

Initialement lancé en langue anglaise, le Daily Stormer a également monté des versions en espagnol, en italien et en grec.

Historique[modifier]

Après avoir lancé le site Internet conspirationniste Outlaw Journalism et le site néonazi Total Fascism, Andrew Anglin décide en juillet 2013 de créer le Daily Stormer, dont le contenu se veut moins intellectuel que Total Fascism, plus orienté vers la jeunesse et avec un ton décalé et provocateur, abordant sa ligne éditoriale comme étant du « nazisme ironique déguisé en vrai nazisme déguisé en nazisme ironique ».[1]

En août 2017, le Daily Stormer participe à l'organisation de la manifestation « Unite the Right » à Charlottesville, lors de laquelle a lieu une attaque à la voiture-bélier blessant plus d'une vingtaine de personnes et tuant la militante antiraciste Heather Heyer. Après cette attaque, le Daily Stormer publie un article de weev, contributeur régulier du site, dans lequel il appelle les lecteurs à localiser et à assister aux funérailles de Heather Heyer, et dans lequel il l'insulte de « grosse pute ».[3] Andrew Anglin et weev soutiennent tous les deux la théorie du complot voulant que Heyer soit en fait morte d'une crise cardiaque qui ne serait pas liée à l'attaque à la voiture-bélier.[4] Dès le lendemain de l'attaque, Andrew Anglin est informé par son registraire de domaine GoDaddy que son site a enfreint ses conditions d'utilisation avec son article contre Heather Heyer. GoDaddy laisse alors 24 heures à Anglin pour trouver un nouveau registraire de domaine.[5] Le Daily Stormer rencontre depuis lors régulièrement des problèmes liés à l'hébergement du site, et n'a été parfois disponible que sur le dark web.

En juin 2019, le Daily Stormer et son rédacteur en chef Andrew Anglin sont condamnés à payer 4,1 millions de dollars à l'acteur Dean Obeidallah après l'avoir faussement accusé d'avoir planifié l'attentat de la Manchester Arena.[6]

Relations avec la dissidence[modifier]

Le cas de Zeiger[modifier]

Zeiger, l'un des membres de l'équipe du Daily Stormer, est un québécois francophone, et est ainsi impliqué dans la sphère dissidente en plus de l'alt-right anglophone, avec notamment sa participation au site Blanche Europe (qui traduit d'ailleurs des articles du Daily Stormer en français). En septembre 2016, il participe à une émission de Vive l'Europe avec Daniel Conversano, ce qui constitue sa première interview en français malgré que ce soit sa langue maternelle.[7]

Démocratie Participative et le Daily Stormer[modifier]

Le Daily Stormer est souvent vu comme l'une des influences majeures de Démocratie Participative. Le Middle East Media Research Institute (Memri) note par exemple les similitudes suivantes : appels aux dons "en shekels", prétention de rejet de l'utilisation de la violence, références directes au nazisme.[8]

En mars 2017, Zeiger fait même la publicité de Démocratie Participative sur le Daily Stormer, dont il note également l'inspiration que le site prend chez le Daily Stormer.[9] En novembre 2018, le Daily Stormer apporte son soutien à Démocratie Participative alors que l'URL democratieparticipative.biz est bloquée par la justice française.[10]

Dans un message publié sur le forum Kiwi Farms en septembre 2018, weev dit que ce qu'a accompli Démocratie Participative est "inégalé", et que si le site s'est initialement inspiré du Daily Stormer, Andrew Anglin s'inspirerait désormais lui-même de Démocratie Participative pour son site.[11]

Le Daily Stormer sur Dieudonné[modifier]

Depuis janvier 2014, le Daily Stormer se met à publier plusieurs articles en soutien à Dieudonné. Dans le premier article sur Dieudonné, l'auteur dit que les non-blancs se verraient accorder "le droit de faire ce qu'ils veulent dans des pays blancs, sans risquer de conséquences", sauf en ce qui concerne l'antisémitisme.[12] Dès février 2014, Dieudonné se met à être qualifié de "meilleur homme noir de tous les temps" par le Daily Stormer, ce qui revient ensuite régulièrement dans des articles du site sur Dieudonné. Malgré le rejet affiché du Daily Stormer pour les Noirs, le site explique que l'attention que porte Dieudonné à ce qu'ils qualifient de "problème juif" serait si "précieuse" que son identité n'aurait pas d'importance.[13]

En janvier 2015, après le tweet de Dieudonné dans lequel il dit se sentir "Charlie Coulibaly", le Daily Stormer lui apporte son soutien, voyant derrière ce tweet une blague antisémite plutôt qu'un message islamiste.[14] Le même mois, le Daily Stormer apporte à nouveau son soutien à l'humoriste après qu'il a fait une blague dans laquelle il parle de gazer Patrick Cohen.[15]

En décembre 2016, Zeiger fait un article dans lequel il partage un sketch de Dieudonné sur de supposés réseaux pédophiles de gens puissants. Il qualifie Dieudonné de "défenseur de la suprématie blanche pour les nations blanches".[16]

Le Daily Stormer sur Alain Soral[modifier]

En décembre 2016, Zeiger publie sur le Daily Stormer un article sur l'altercation entre Alain Soral et Daniel Conversano prenant le parti de Conversano et qualifiant Soral de "pseudo-nazi", étant donné son acceptance des Noirs et des Maghrébins. L'article présente également Dieudonné sous un bon œil et comme un pro-Conversano.[17]

En janvier 2019, le Daily Stormer publie un article saluant Alain Soral, alors récemment condamné pour injure raciale et incitation à la haine raciale. L'article présente Soral comme un communiste antisémite (son antisémitisme rattrapant son communisme pour le Daily Stormer), et fait aussi les louanges d'Hervé Ryssen. Il appelle également au massacre des Juifs.[18]

Égalité & Réconciliation sur le Daily Stormer[modifier]

Dans un article consacré à l'alt-right américaine datant de décembre 2016, la rédaction d'Égalité & Réconciliation évoque le Daily Stormer. Il est fait compte des campagnes de harcèlement de la "troll army" du Daily Stormer, qui a selon l'article "déployé une agressivité jamais vue dans ce domaine".[19]

Références[modifier]