Les Braves

De Wiki Dissidence
(Redirigé depuis Suavelos)
Les Braves
{{{image}}}
Fondation 2016
Personnage clés Daniel Conversano

Timothé Vorgenss

Yann Merkado

Positionnement extrême-droite
Idéologie communautarisme blanc

nationalisme blanc

néonazisme

Les Braves (anciennement Suavelos) est un groupe nationaliste blanc.

Suavelos est initialement fondé par Daniel Conversano, Yann Merkado et Arnaud Lespingal. Daniel Conversano et Timothé Vorgenss refondent ensuite le groupe sous le nom Les Braves.

Les Braves a pour principal but la communautarisation des blancs identitaires : ainsi, le groupe organise le camp Edelweiss, un camp d'été annuel, organisé par Timothé Vorgenss. Les Braves encourage fortement ses membres à communautariser entre eux.

Le groupe propose également un site Internet d'actualité relayé par tout un réseau de pages et de sites, Suavelos.eu (nommé d'après l'ancien nom des Braves), ainsi qu'un forum, Suavelos Oppidum, et diverses productions audiovisuelles.

Principalement basé en France, il dispose également de sections à Budapest en Hongrie, en Suisse romande, à Londres au Royaume-Uni, ainsi qu'à Charleroi et Bruxelles en Belgique. Il est également à noter une section africaine, à La Réunion. L'ensemble de ces sections totaliserait plus de 400 membres selon le groupe.[1]

En fin 2019, Suavelos devient Les Braves.[2]

Historique[modifier]

Avant l'annonce de la création de Suavelos, Yann Merkado et Daniel Conversano organisent plusieurs réunions, dont une avec Kroc Blanc, Arnaud Lespingal, Solveig Mineo et Teddyboy RSA.[3]

Yann Merkado et Daniel Conversano fondent Suavelos en fin 2016.

Dans un live YouTube du 14 avril 2018[4], Daniel Conversano annonce qu'Arnaud Lespingal a été renvoyé de Suavelos pour "dilettantisme", "promesses mensongères de partenariats cinématographiques bidons", et "incapacité à réunir des financements pour Suavelos", ce qui était sa mission première.

Fichier:Suavelos-0.jpg
Ancien logotype de suavelos.

En octobre 2018, Saint Claude 88 ferme entièrement le forum de Suavelos, Suavelos Oppidum, et détruit toutes ses données, après avoir eu des ennuis judiciaires.[5] Ceci pousse Démocratie Participative à appeler tous les militants de Suavelos à prendre leurs distances avec Suavelos.[6] Après l'interpellation de plusieurs supporters de football fichés S pour leur militantisme d'extrême-droite, Démocratie Participative publient un article dans lequel ils prétendent que plusieurs de ces supporters feraient partie de Suavelos.[7] Dans l'épisode 43 de la saison 3 du podcast Démocratie Participative, l'équipe du site revient sur l'affaire Suavelos. Ils accusent notamment Suavelos d'être infiltré par la police, et assurent avoir des preuves de ce qu'ils avancent mais que les révéler publiquement mettraient des personnes en danger. Ils défendent aussi la théorie du complot sur les attentats du 11 septembre 2001, ce qui leur avait été reproché par Conversano, et défendent l'analyse du "national-sionisme" proposée par Soral.[8]

D'après Daniel Conversano en octobre 2018, la section parisienne de Suavelos compterait de 150 à 200 membres.[9] Cependant, en janvier 2020, sur le site de l'organisation, sont revendiqués près d'une centaine de membres seulement.

En 2019, des scissions s'opèrent au sein de Suavelos : les sections sudistes se fédèrent autour de Camarade Jean et récusent l'autorité de Daniel Conversano. La section parisienne de Suavelos quant à elle se renomme Équipe communautaire Paris, mais reste intégrée à Suavelos.

En septembre 2019, l'ONG EU Disinfo Lab et le journal Le Monde publient ensemble une enquête sur le réseau et les moyens de financement de Suavelos.[10] Suite à cette enquête, plusieurs comptes appartenant à Suavelos, Daniel Conversano et Yann Merkado sont supprimés de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.

En décembre 2019, Suavelos se renomme Les Braves. Dans son optique de communautarisation, Les Braves propose un service de couchsurfing.[1]

En janvier 2020, "Jérôme" devient coordinateur national du Système éducatif de réponse tactique, un stage d'autodéfense organisé par Les Braves.[11]

E&R et Suavelos[modifier]

En février 2017 paraît sur le site d'E&R un article intitulé Tu es blanc et tu veux mourir pour le sionisme ? Suavelos a besoin de toi, dans lequel ils accusent Arnaud Lespingal d'arnaquer et de recruter des blancs "fragiles" pour les enrôler dans des attentats terroristes sous faux drapeaux.[12]

En janvier 2020, Daniel Conversano prétend que plusieurs membres d’Égalité & Réconciliation auraient rejoint Les Braves suite au mépris affiché d'Alain Soral envers Tepa après son décès.[13]

Membres connus[modifier]

Ancien membres[modifier]

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 https://lesbraves.org/carte/
  2. "Bilan de l'année 2019, perspectives concrètes pour 2020 - Daniel Conversano, et le "Dimanche Danny"" : https://youtu.be/cBsaVqCap68?t=1323
  3. "CONVERSANO, IZARRA, HASSEN OCCIDENT / Les initiatives de droite expliquées aux parents." : https://youtu.be/Uq7bbKSHdeM?t=15371
  4. https://youtu.be/COc1tWbcIj0?t=1h8m30s
  5. https://www.youtube.com/watch?v=RrZvtychQ8w
  6. http://archive.is/A7V2j
  7. http://archive.is/vJ7LA
  8. https://democratieparticipative.biz/democratie-participative-s03e43/
  9. "Ah, enfin ! Boris Le Lay déclare la guerre à Daniel Conversano et Suavelos" : https://www.bitchute.com/video/81TEqgS8Y7k/
  10. http://archive.is/hd8vG
  11. "Conversano Live - F.A.Q de la rentrée, et résolution de l'année : VAINCRE LA PARESSE !" : https://youtu.be/OelkBFg-A6c
  12. http://archive.is/2v5VB
  13. "Bilan de l'année 2019, perspectives concrètes pour 2020 - Daniel Conversano, et le "Dimanche Danny"" : https://youtu.be/cBsaVqCap68?t=1230