Royalisme

De Wiki Dissidence

Le royalisme est une idéologie politique qui prône ou soutient la royauté et soutient une restauration monarchique, ou un roi/une reine en mesure de perdre sa position. Il n'est pas à confondre avec le monarchisme, qui peut simplement soutenir l'idée d'un système monarchique et peut soutenir d'autres titres monarchiques que la royauté.

Actuellement, le royalisme est surtout présent en Europe : en Espagne avec le carlisme, en Bulgarie avec le NDSV, ainsi qu'en France, où il a deux branches principales : le mouvement légitimiste, qui soutient la maison de Bourbon, et le mouvement orléaniste, qui soutient la maison d'Orléans.

L'Action française, dirigée par François Bel-Ker, et sa scission l'Amitié et Action française d'Élie Hatem, entretiennent toutes deux des relations proches avec la dissidence, bien que l'AF de François Bel-Ker semble tenter d'entamer une opération de dédiabolisation et donc de se distancier de la dissidence.

Certains dissidents indépendants de toute organisation royaliste se définissent aussi comme royalistes, comme Franck Abed, Thibault, Papacito, Amalek ou Teddyboy RSA.

Teddyboy RSA et le royalisme[modifier]

Teddyboy RSA dit être venu au royalisme d'une manière "aussi fatale que le roi choisi par Dieu" : après une expérience de méditation transcendantale, Teddyboy RSA se met à s'intéresser aux châteaux et de fil en aiguille aux institutions qui ont fait construire ces châteaux. Il finit très vite convaincu par les idées royalistes en lisant un livre de Charles Maurras.[1] Malgré sa pensée royaliste, il refuse de militer, estimant que ce serait un acte républicain, et préfère envisager le royalisme comme une manière d'être. Il admet ne pas s'être beaucoup documenté sur le royalisme, et ne semble pas intéressé par les prétendants au trône de France, qu'il voit comme des libéraux.[2] Sur la question de la filiation, Teddyboy pense qu'elle aurait des vertus autorégulatrices, et qu'ainsi même si un mauvais roi est désigné, ses futurs successeurs apprendront de ses erreurs.[3]

Daniel Conversano et le royalisme[modifier]

Daniel Conversano trouve que la plupart des royalistes ne sont pas assez racistes pour lui. Il ne les trouve "pas sérieux" et feraient selon lui passer la lutte contre l'immigration au deuxième plan.[4]

Références[modifier]

  1. "Discussion avec TEDDY BOY RSA sur le ROYALISME" : https://youtu.be/7Af0GLfrY_E?t=101
  2. "Discussion avec TEDDY BOY RSA sur le ROYALISME" : https://youtu.be/7Af0GLfrY_E?t=1011
  3. "Table ronde : Royalisme - Michel Drac, Teddyboy RSA, Demos Kratos" : https://www.youtube.com/watch?v=W-uYRql_tmw
  4. "Daniel Conversano : l'entretien vérité !" : https://youtu.be/yFDFThASb9s?t=1920