Romain Espino

De Wiki Dissidence
Romain Espino
{{{image}}}
Nom Romain Espino
Date de naissance {{{date_de_naissance}}}
Activité Porte-Parole

Banquier (Anciennement)

Origine française

Romain Espino (nom signifiant "aubépine" en espagnol) est un militant politique français.

En 2014, il est désigné comme tête de liste du Rassemblement bleu marine lors des élections municipales à Chassieu[1]. Il ne réussit cependant pas à présenter une liste complète aux suffrages des électeurs[2].

Membre de Rebeyne[3], il est conseiller fédéral (2013)[4], puis porte-parole de Génération identitaire à compter de 2015. Il a utilisé le pseudonyme "Romain Castel"[5].

En 2018, il prend part au mouvement des Gilets jaunes[6]. La même année, il est l'un des meneurs de l'opération controversée du groupe au col de l'Echelle. Il est victime de harcèlement après avoir posté un message "humili[ant]" un immigré clandestin[7]. Cet activisme lui vaut de plus d'être licencié de son travail au Crédit agricole[8]. Il se reconvertit alors comme gestionnaire de projets et de relations publiques[9]. Il est aussi condamné l'année suivante à 6 mois de prison ferme, une amende de 2 000 euros et une privation des droits civiques pendant 5 ans, ayant été convaincu du chef d'"activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice d'une fonction publique"[10].

En 2019, il intervient au colloque de l'Institut Iliade (où est il est accueilli "en héros" selon Lucie Soullier)[11], puis au forum de la Dissidence[12].

Il juge la remigration non moins "nécessaire" que "possible"[13].

Références[modifier]

Liens externes[modifier]