Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Rap

De Wiki Dissidence
(Redirigé depuis Rappeuse)
Fichier:Future.jpg
Le rappeur américain Future.

Le rap, ou hip-hop, est un genre musical originaire des ghettos afroaméricains du Bronx des années 1970. Il puise ses influences dans diverses musiques afroaméricaines et caribéennes ainsi que dans les musiques électroniques.

Il peut se caractériser par la pratique vocale du rap, mais ne s'y limite pas et peut même prendre des formes instrumentales. Au-delà de l'aspect musical, le terme "hip-hop" peut recouvrir également diverses autres pratiques culturelles telles que la danse hip-hop ou le graffiti. Le rap donne souvent plus d'importance aux paroles que la plupart des genres musicaux, donnant même la naissance de genres strictement centrés sur les thèmes des chansons, comme le rap chrétien, le rap conscient ou le gangsta rap. D'autres genres de rap sont cependant basés sur les productions des chansons, comme le cloud rap ou le G-funk.

Le rap est arrivé en France en 1979 avec la commercialisation du single Rapper's Delight du Sugarhill Gang et a continué de se développer dans les années 1980 puis 1990. Le rap français constitue désormais l'une des plus importantes scènes de ce genre musical à l'international.

Ce n'est généralement pas un genre de musique très apprécie parmi les dissidents, étant donné l'origine noire et américaine du rap. il y a néanmoins eu l'émergence de plusieurs rappeurs dissidents, comme Willem Nassau, Amalek, MC Amor, Kroc Blanc, Eden Hardiess ou encore Ousman & Zirko. Certains rappeurs qui ne viennent pourtant pas à la base du milieu dissident se sont également intéressés aux idées dissidentes, comme Tepa et Kimto Vasquez qui font maintenant entièrement partie de la dissidence, ou d'autres rappeurs qui gardent un peu plus leurs distances comme Médine, El Matador ou Booba.

Alain Soral et le rap[modifier]

Alain Soral pense que le rap aurait retardé de 30 ans les possibilités d'intégration de personnes issues de l'immigration. D'après lui, le rap aurait été introduit en France via la bourgeoisie, et cite Jack Lang et Jean-Paul Gaultier comme personnalités bourgeoises qui auraient introduit le rap en France. Il fait un parallèle entre le rap français et le mouvement yé-yé. Il appelle les jeunes des cités à s'émanciper du rap. Pour lui, le blues et le jazz seraient de bien plus grandes musiques noires que le rap.[1] Il dit aussi qu'il n'aime pas le rap car ça n'est pas de sa génération et qu'il n'aime pas quand la musique est trop encombrée de mots. Il se réjouit cependant que les rappeurs écrivent en français, contrairement aux bourgeois qui écriraient les textes de leurs chansons en anglais, mais se plaint que les rimes des rappeurs seraient souvent plates. Il dit aimer "à la limite" Lord Kossity qu'il trouve drôle et dont il dit qu'il serait "le Philippe Katerine du rap".[2] Dans une interview pour NipNic, il dit aimer Akhenaton pour "Le Mia" et aussi Eminem.[3]

En 2013, Alain Soral édite "L'Effroyable Imposture du rap" de Mathias Cardet aux éditions Kontre Kulture. Il souscrit aux théories sur le rap qui sont avancées dans ce livre.[1]

En 2014, le rappeur Médine sort la chanson "MC Soraal" dans laquelle il essaie d'exprimer un avis pondéré sur Alain Soral.[4]

Le 18 avril 2020, Alain Soral fait le commentaire suivant sur son VK : [5]

Le rap, la musique des sous-hommes !

Dieudonné et le rap[modifier]

Beaucoup de rappeurs français, comme Soprano, El Matador, Médine, Nessbeal, Sefyu, Kamelancien, Despo Rutti, Rockin' Squat, Sniper, Kery James semblent intrigués par Dieudonné, voire admiratifs.

En 1995, Dieudonné interprète le personnage de Kent Master King pour signer la chanson de rap "J'm'en cure le zen".[6] La chanson se retrouve en 1996 sur son album "Le Chant du muet", un album éclectique avec des sonorités rap mais aussi reggae voire spoken word.[7]

En 1999, il réalise les interludes de l'album "Le Testament" du groupe de rap La Brigade.[8]

En 2001, Dieudonné signe plusieurs interludes dans l'album "Brise de conscience" du rappeur Faouzi Tarkhani.[9]

En 2013; Dieudonné participe au clip du rappeur Coco Tkt qui fait une chanson à la gloire de Dieudonné.[10]

Laurent Louis et le rap[modifier]

Laurent Louis semble apprécier le rap et s'est même improvisé rappeur à plusieurs reprises. En 2014, il sort le morceau "Réveillez-vous" avec le rappeur Sparow Prod,[11] mais aussi le morceau "Debout les Belges" avec le rappeur Z.E.R.A.[12] En 2016, il sort un morceau de rap intitulé "Le Réveil", qui se rapproche du spoken word.[13]

Mathias Cardet et le rap[modifier]

En 2013, Mathias Cardet publie le livre "L'Effroyable Imposture du rap", livre dans lequel il s'attaque au rap de manière virulente. Cardet pense que le rap aurait été orchestré par le FBI pour abrutir la communauté afro-américaine, et que le rap aurait fait du mal aux jeunes de banlieue.

Daniel Conversano et le rap[modifier]

En septembre 2017, Daniel Conversano interviewe Maître Boddicker à propos de la musique rap. Durant l'interview, Conversano dit qu'il n'aime personnellement pas le rap.[14] Le même mois, il invite aussi le rappeur nationaliste Kroc Blanc dans son émission "Vive l'Europe".[15] Lors d'une conférence d'août 2019, Conversano dit ne pas vouloir "clasher" le rap car il respecte le travail des rappeurs nationalistes, mais il n'assimile cependant pas ce genre à de la "vraie musique".[16]

Salim Laïbi et le rap[modifier]

Salim Laïbi n'a jamais émis de critique sur le rap sur le plan du concept, mais est par contre très critique des rappeurs en général, particulièrement de Booba et de La Fouine, à qui il a même dédié un slam. Il exècre également la radio de rap Skyrock, contre qui il a déjà été en procès.

Ahmed Moualek et le rap[modifier]

Ahmed Moualek ne semble pas particulièrement critique du rap, et apprécie même Booba. Dans une vidéo datant de 2016, on peut le voir en train de rapper la sourate Al Fatiha.[17]

Marc-Édouard Nabe et le rap[modifier]

Pour Marc-Édouard Nabe, les rappeurs seraient des faux rebelles. Il cite notamment JoeyStarr, Abd al-Malik et Grand corps malade parmi les rappeurs qu'il exècre.

Tepa et le rap[modifier]

Avant de fonder Meta TV, Tepa a été rappeur. Il a formé le groupe Les Spécialistes avec Princess Aniès. Ils ont sorti deux albums en 1999 et 2005, et ont signé sur le label IV My People de Kool Shen en 2003. En 2006, Tepa publie une mixtape solo intitulée Dernier survivant. Après ses débuts dans la dissidence, il continue occasionnellement de faire usage de ses talents de rappeur. Il publie quelques morceaux sur Youtube, comme Le Chant des partisans 2.0 et Paroles de guerre, d'inspiration politique dissidente. Il lui arrive également d'interpréter ses morceaux en direct sur Meta TV, et même à un congrès de l'UPR en décembre 2011.

Amalek et le rap[modifier]

Amalek pratique le rap. Ses chansons de rap s'inscrivent dans le courant rap hardcore, en plus du rap nationaliste.

Il découvre le rap dans sa jeunesse, et découvre le rap nationaliste lors d'une fête des BBR où se produisait un concert des Basic Celtos. Amalek dit s'être mis au rap sans trop de sérieux, mais avoir continué dans cette voix après avoir vu que ses raps plaisaient aux gens. Il estime le rap comme étant une musique universelle, loin de la "musique nègre" dont parlent certains dissidents comme par exemple Henry de Lesquen, évoquant des origines qui viendraient de l'Europe médiévale. Il revendique également la blanchitude de certains des premiers rappeurs français comme Chagrin d'Amour et Les Inconnus.[18]

Frédéric Delavier et le rap[modifier]

Frédéric Delavier semble entretenir un intérêt pour la musique rap. Ainsi, il dit trouver "très bien" la chanson Journal perso II de Vald[19], "excellent" Suicide social d'Orelsan[20] ou commente encore ":)" sous la chanson Ras du cou de Leo Roy (dont le clip contient une référence à Delavier).[21]

Jean Robin et le rap[modifier]

En octobre 2014, Jean Robin publie La Face voilée du rap de Mark Breddan aux éditions Tatamis, un essai entendant "démontrer les convergences idéologiques entre rap et islam".[22]

Le 15 novembre 2019, Jean Robin interprète une chanson de rap en hommage à Tepa, alors récemment décédé.[23] En décembre 2019, dans une vidéo à propos du vidéaste Mohamed Henni, Robin interprète à nouveau une chanson de rap et se fait appeler "MC Robin" pour l'occasion.[24]

En janvier 2020, il dit que le rap n'est "pas de la musique".[25]

Vincent Reynouard et le rap[modifier]

En avril 2020, Vincent Reynouard fait un rap dans lequel il pastiche la chanson Chacun fait (c'qui lui plaît) de Chagrin d'Amour, une des premières chansons de rap en France.[26]

Pascal Mancini et le rap[modifier]

En novembre 2016, peu avant de se séparer clairement d'Alain Soral et de rejoindre le camp de Daniel Conversano, Pascal Mancini participe au clip du rappeur Shah Rick Seul contre tous. La présence de Mancini dans le clip est particulièrement mise en avant, en témoigne sa description sur YouTube :

Dans ce morceau au rythme funky, Shah Rick explore de manière encore plus profonde le thème de l'adversité et particulièrement celui de l'esclavage. Le clip, tourné notamment dans un pays de montagne enneigé, met en scène le champion suisse Pascal Mancini, spécialiste du sprint. Il donne véritablement de sa personne pour incarner un personnage qui fait face à un ennemi sournois et multiforme. Le choix du sportif fribourgeois est particulièrement judicieux car le parcours de ce dernier est loin d'être celui d'un long fleuve tranquille. Il représente le personnage contemporain idéal pour incarner celui qui combat l'adversité, comme Rocky, et l'esclavage sous toutes ses formes, comme Django dans le film de Tarantino. Le duo formé avec Jango Jack fonctionne à merveille. "Seul Contre Tous" est à la fois combattif et emprunt d'une note d'espoir.[27]

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 https://www.youtube.com/watch?v=4U_hFAOn8qY
  2. "Alain Soral dissèque le Rap Français" : https://www.youtube.com/watch?v=lOc062ER1AY
  3. https://open.spotify.com/album/3mJCCsuiNVXnwlSr0Ne5BJ
  4. https://genius.com/Medine-mc-soraal-lyrics
  5. https://vk.com/a.soral?w=wall463082074_80576
  6. http://www.bide-et-musique.com/song/1686.html
  7. https://www.discogs.com/fr/Dieudonn%C3%A9-Le-Chant-Du-Muet/release/861281
  8. https://www.discogs.com/fr/La-Brigade-Le-Testament/release/399830
  9. https://musique.fnac.com/a855864/Faouzi-Tarkhani-Brise-de-conscience-CD-album
  10. "COCO TKT FEAT DIEUDONNE" : https://www.youtube.com/watch?v=Vi4FN6_Oi0c
  11. "Reveillez-vous - Laurent Louis & Sparow Prod" : https://www.dailymotion.com/video/x1tmfjh
  12. "Debout Les Belges !» par Z E R A et Laurent LOUIS - Clip officiel" : https://www.dailymotion.com/video/x273x54
  13. ""Le Réveil" par Laurent LOUIS" : https://www.youtube.com/watch?v=t1aaWPNYUh4
  14. Vive l'Europe - Maître Boddicker
  15. Vive l'Europe - Kroc Blanc : https://www.youtube.com/watch?v=jcLTPU23Sos
  16. "D. Conversano/ Timothé Vorgenss 3/4 Le système clanique comme solution d'avenir?" : https://youtu.be/43o6uLa8Wys?t=2628
  17. "Ahmed Moualek Rap avec Sourate Al Fatiha !!!" : https://www.youtube.com/watch?v=Seb399WzGPI
  18. "Amalek Test Live" : https://youtu.be/Ozv5GTUysUE?t=1852
  19. http://archive.is/ogTNp#selection-1500.0-1500.1
  20. http://archive.is/6npkT#selection-1536.0-1536.1
  21. http://archive.is/umCAQ#selection-1557.0-1557.2
  22. http://web.archive.org/web/20141228145831/https://editionstatamis.com/2014/09/08/la-face-voilee-du-rap/
  23. "Tepa t'es parti trop tôt" : https://www.youtube.com/watch?v=sTXTDkm8Y-o
  24. "Dédicace à Mohamed Henni" : https://www.youtube.com/watch?v=4XXzQ0t1-TE
  25. "Debrief du débat avec Mandril chez Teddyboy RSA" : https://www.youtube.com/watch?v=_Wm-gC3gI3Y
  26. "Contre Dieudonné, Soral et le Covid-19, la même stratégie du confinement" : https://www.bitchute.com/video/jwFCM3kWh7nI/
  27. https://www.youtube.com/watch?v=gA84hmdBWSk