Olivier Piacentini

De Wiki Dissidence
Fichier:Op.jpg
220x220px

Olivier Piacentini, né en 1969 à Nice (France), est un politologue formé à l'IEP de Paris, consultant, essayiste et chroniqueur Français, d'orientation conservatrice, nationaliste et libérale. Il s’intéresse à la civilisation occidentale, à la mondialisation, à l'économie actuelle et à la politique Française.

Biographie[modifier]

Olivier Piacentini grandit en Corse, à Ghisonaccia, dans une famille de commerçants.

Il est diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris section Economie et Finances.

En 2001, il fonde un cabinet d'assistance aux problèmes juridiques, financiers et sociaux des PME.

Orientation politique[modifier]

Olivier Piacentini se définit comme conservateur, sur le plan sociétal et économique, nationaliste et libéral. Il rejette le libre-échangisme intégral qu'impose la mondialisation, et prône la mise à bas du système socialiste qui selon lui, conduit la gouvernance de la France depuis au moins quarante ans.

Auteur[modifier]

En 2016, il publie un premier essai remarqué, "Vers la chute de l'Empire Occidental" aux Éditions de Paris. Le livre est une analyse globale de la situation géopolitique et économique du monde occidental, que l'auteur compare à l'Empire Romain décadent. D'emblée, l'ouvrage est remarqué, en particulier par des radios comme Radio Courtoisie ou Sud Radio, ou des télévisions comme Russia Today et Tv Libertés, qui l'invitent à maintes reprises pour évoquer la situation politique nationale et internationale.

En 2017, il publie en mars Le Dossier noir du socialisme français, une charge contre les politiques socialistes menées en France depuis Mitterrand, et poursuivies par Jospin et Hollande.

En 2017, il publie un nouveau livre, Le Crépuscule de l'Occident, aux éditions l'Harmattan. Cette fois, l'auteur évoque les causes internes, idéologiques, sociologiques, économiques qui conduisent selon lui au déclin de l'Occident.

En 2018, il publie La Mondialisation totalitaire aux Éditions de Paris. Le livre théorise une oligarchie financière internationale qui se serait imposée sur la planète entière, supplantant en puissance les états occidentaux, exerçant sur les peuples des moyens de pression et de propagande considérables. Il théorise également un supposé projet mondialiste, à savoir la création d'un homme nouveau qu'il baptise homo globalus, répondant aux critères moraux et sociétaux de la supposée oligarchie mondialiste, et l'avènement d'un gouvernement mondial pour remplacer les états-nations. Le livre connait un certain succès, de nombreuses critiques lui sont consacrées, il figure parmi les cinq meilleurs livres sur la mondialisation suivant le site critique "5 livres".[source requise] Le 30 avril 2020, le magazine Valeurs actuelles consacre trois pages à cet ouvrage.

En 2018, il publie OPA sur l’Élysée, un livre à charge contre le président Macron, qui décrit les liens entre Macron et le monde de la finance. Piacentini avance que ce monde, qu'il qualifie d'oligarchique, l'aurait aidé dans sa campagne électorale. Suite à la publication de ce livre, Olivier Piacentini est fréquemment invité pour commenter l'actualité politique dans différents médias[source requise]. Le livre fait l'objet de nombreuses critiques dans des médias libéraux et d'extrême-droite comme Hebdo Bourse plus, Minute, Présent, Monde et vie, 4vérités, Médias-presse-info ou Planète360.

Conférencier[modifier]

Suite à ses publications, et l'écho qu'elles ont rencontré, Olivier Piacentini est fréquemment invité pour parler des problématiques politiques, économiques et géopolitiques actuelles. Il a ainsi participé à une journée de conférences organisée au Parlement Européen à l'initiative du Groupe "Europe, Nations et Libertés", en mai 2018. Il a été invité à plusieurs reprises par le Carrefour de l'horloge, le Cercle de l'Aréopage, le Cercle Aristote, l'institut Iforel, l'institut Gallus, "La droite libre", "Les volontaires pour la France." En 2017, il participe à un cycle de conférences sur le sujet de la Méditerranée, à Perpignan, invité par le groupe parlementaire Européen "Europe, Nations et Libertés." Il s’exprime aux cotés de Louis Aliot, Gilbert Collard, Jean Messiha, Jerome Riviere, François Contantini et Mario Borghezio. Son discours remarqué établissait une comparaison entre le Christianisme et l'Islam, en terme de matrices civilisationnelles. En 2020, il tient conférence auprès de l'Action Française à Paris.

Médias[modifier]

Olivier Piacentini est fréquemment invité sur les ondes de Radio Courtoisie, où il a participé à une cinquantaine d'émissions en trois ans, pour parler de ses ouvrages, ou chroniquer l'actualité. Il est fréquemment invité par Philippe David sur les ondes de Sud Radio, sur Radio Courtoisie, Radio Athéna, RT France et TV Libertés. Il a été aussi invité par Tepa pour parler de son livre "OPA sur l'Elysée" à l'émission "Libéré sur parole". Il a également été plusieurs fois invité aux émissions de Daniel Conversano. Il est auteur prolifique pour les sites d'information Boulevard Voltaire, Riposte Laïque, Polemia, Contre-Info, Minurne Résistance. Il a également contribué à la revue "Liberté politique" et à la Revue "Méthode."

Activités politiques et métapolitiques[modifier]

Olivier Piacentini est membre du « Carrefour de l'Horloge » depuis 2017, dont il préside la Commission des Affaires Etrangères depuis 2017. Il est membre du mouvement "Mouvance France". Depuis 2020, il est membre de l'Association "Volontaires pour la France", et à ce titre a été désigné "Volontaire d'honneur » et membre du gouvernement de relève nationale par le Général Antoine Martinez. Il est également proche du Parti National Liberal d'Henry de Lesquen. En aout 2020, le cercle "Retour au Réel" de frère Thierry organise un débat entre François Asselineau et Olivier Piacentini sur les thèmes du choc des civilisations et du libéralisme économique

Essais[modifier]

  • Olivier Piacentini, Vers la chute de l'empire occidental :

notre maison brule, nous regardons ailleurs, Éditions de Paris, 2016, 224 p.

  • Olivier Piacentini, Le Dossier noir du socialisme Français,

Éditions de Paris, 2017, 127 p.

  • Olivier Piacentini, Le Crépuscule de l'Occident,

l'Harmattan, 2017, 169 p.

  • Olivier Piacentini, La Mondialisation totalitaire, Éditions

de Paris, 2018, 125 p.

  • Olivier Piacentini, OPA sur l’Élysée, Éditions de Paris,

2018, 135 p.

  • Olivier Piacentini, et divers auteurs (Alain Pascal, Valérie

Bugaud, Frère Thierry), Regards sur le mondialisme, Editions Apopsix, 2019, 229 P.

Chaine YouTube et réseaux sociaux[modifier]

En 2019, il lance une chaine YouTube, consacrée aux questions économiques et géopolitique. Sa vidéo la plus visionnée, comptant 110 000 vues et publiée en janvier 2020, annonce l'imminence d'un "mégakrach" boursier. Il est également très actif sur sa page et son journal Facebook, qui cumulent plus de 17 000 followers.