Olivier Mukuna

De Wiki Dissidence
Olivier Mukuna
{{{image}}}
Nom Olivier Mukuna
Date de naissance {{{date_de_naissance}}}
Activité Journaliste
Origine Belge

Congolais

Olivier Mukuna est un journaliste indépendant belgo-congolais. Il est connu pour avoir pris la défense de l'humoriste français Dieudonné par le passé.

Relations avec Dieudonné[modifier]

De 2003 à 2014, Olivier Mukuna entame un long travail journalistique sur Dieudonné.

Il rencontre Dieudonné pour la première fois en janvier 2003, alors qu'il doit l'interviewer pour faire la promotion de son spectacle "Le Divorce de Patrick", qui allait bientôt être joué en Belgique.[1]

En 2004, Mukuna publie un livre d'entretiens avec Dieudonné, "Dieudonné : Entretien à cœur ouvert".

En 2005, Olivier Mukuna publie le livre "Égalité zéro : Enquête sur le procès médiatique de Dieudonné", aux Éditions Blanche.

En septembre 2009, Mukuna sort le documentaire "Est-il permis de débattre avec Dieudonné ?". Dans une interview, il dit qu'autoproduire ce film a été "l'exercice journalistique le plus difficile de [sa] carrière".[2] En décembre 2009, Mukuna est nominé aux Quenelles d'or dans la catégorie "création audiovisuelle" pour son documentaire.[3]

D'après Mukuna, Dieudonné lui aurait proposé en 2013 de travailler pour son futur média alternatif d'information, Quenel+. Il dit s'être ensuite rendu compte que cela serait plutôt un site promotionnel, de désinformation et "satirique à tendance haineux", citant notamment l'article contre Laurent Louis s'attaquant à sa fille. Il soupçonne Dieudonné d'être derrière cet article.[4]

En 2014, après avoir interviewé Dieudonné pour l'hebdomadaire flamand "Knack" et le quotidien belge francophone "Sudpresse", Mukuna se dit que de penser que Dieudonné pourrait se libérer de l'emprise idéologique que Soral aurait sur lui serait en fait une erreur.[5]

En mai 2015, dans une interview pour Scady, Mukuna se dit déçu par Dieudonné. Il dit également que depuis sa collaboration avec Dieudonné, il n'arrive plus à trouver de travail et qu'il pense en être arrivé à la fin de sa carrière de journaliste.[4]

En décembre 2016, après l'agression de Daniel Conversano par Alain Soral sur le plateau de l'émission "Niveau zéro" de Dieudonné, Olivier Mukuna publie un article intitulé "L'épuisante escroquerie M'Bala M'Bala". Dedans, il dit que Soral serait le "gourou" de Dieudonné, et accuse Dieudonné d'être à l'origine de la percée de personnalités islamophobes et de suprémacistes blancs comme Daniel Conversano, Éric Zemmour, Henry de Lesquen et Hervé Ryssen. Il dit également que ça sera la dernière fois qu'il écrira sur l'actualité de Dieudonné.[5]

Relations avec Alain Soral[modifier]

En septembre 2004, Olivier Mukuna rencontre Alain Soral pour la première fois lors du tournage d'un reportage de l'émission Complément d'enquête sur Dieudonné.[6]

En 2005, Mukuna témoigne à un procès de Soral pour "incitation à la haine raciale" afin de le défendre.[6]

Dans son entretien du mois de mai 2011, Alain Soral s'attaque aux "antisionistes belges" (dans lesquels il classe Michel Collon, Jean Bricmont, Souhail Chichah mais aussi Olivier Mukuna), et prétend qu'il aurait aidé Mukuna à éditer ses livres aux éditions Blanche.[7] En juin 2011, Olivier Mukuna publie une "lettre ouverte à Alain Soral", dans laquelle il se défend des attaques que Soral a faites contre lui. Il dit qu'après avoir contacté leur éditeur commun, il en serait ressorti que Soral n'aurait joué aucun rôle dans la publication de son livre aux éditions Blanche. Mukuna reproche aussi dedans à Soral une vision racialiste du monde, ses liens avec le Front national ainsi que des insultes négrophobes qu'il lui aurait envoyé par mail.[6]

En novembre 2012, suite à des rumeurs courant dans le monde dissident sur Facebook à propos d'un prétendu combat ayant eu lieu entre Mukuna et Soral en 2011 et dont Mukuna aurait été le gagnant, Mukuna livre sa version des faits sur Facebook : Dieudonné aurait organisé sans le concerter préalablement une tentative de médiation entre Alain Soral et lui dans la salle de spectacle du théâtre de la Main d'or. Alain Soral aurait débuté l'échange de manière agressive, suite à quoi Olivier Mukuna lui aurait répondu "Viens, on va régler ça dehors à l'ancienne !". Alain Soral se serait alors tût et serait resté immobile, suite à quoi Mukuna aurait réitéré son injonction en hurlant. Dieudonné aurait alors pris Mukuna par le bras pour le faire s'asseoir à côté de lui, et le garde du corps de Dieudonné se serait interposé entre Mukuna et Soral. Dieudonné aurait ensuite imposé un temps de parole à chacun avec l'interdiction de se couper l'un l'autre. Après que Mukuna se soit exprimé, Soral aurait alors à son tour commencé à parler calmement, puis de façon presque inaudible, pour finir par fondre en larmes. Ils auraient ensuite convenu que s'il n'y avait plus d'attaques à l'endroit de Mukuna dans les vidéos de Soral, il n'y aurait alors plus de réaction publique hostile de la part de Mukuna.[8]

En décembre 2016, après l'agression de Daniel Conversano par Alain Soral, Mukuna attaque à nouveau Soral dans son article "L'épuisante escroquerie M'Bala M'Bala".[5] Il publie également une capture d'écran dans laquelle on le voit échanger des insultes avec Soral.[9] Le même mois, toujours dans le contexte post-altercation avec Conversano, Soral revient dans Niveau zéro sur la tentative de médiation organisée par Dieudonné entre lui et Mukuna. Soral accuse Mukuna de "fanfaronn[er]" en prétendant qu'il l'aurait "mis à l'amende physiquement" (ce que Mukuna dément pourtant dans sa version des faits publiée sur Facebook) et de l'avoir fait "chialer". Dieudonné qualifie alors Mukuna de "malhonnête". Selon Soral, lors de cette médiation, lui et Mukuna se seraient réconciliés "dans l'honneur" et serré la main.[10]

Références[modifier]