Nicolas Faure

De Wiki Dissidence

Nicolas Faure est un militant politique et entrepreneur français.

Biographie[modifier]

Quoiqu'il eût aimé devenir agent secret, il est titulaire d'un master de communication obtenu "dans une école nantaise"[1].

En 2016, il fonde l'association de fait[2] Libertés et Entraide (LiEn), qui s'oppose à l'installation d'immigrés clandestins en Bretagne[3]. Dans ce cadre, il est amené à intervenir sur France Culture[4]. Il a écrit pour Breizh Info[5] et sur le site de Polémia[6]. Courant 2018, il prend la suite d'Hervé Grandchamp dans l'émission I-Média sur TV Libertés. En novembre de la même année, il fonde Sunrise, un média qui se focalise sur les "sujets d'extrême droite"[7].

En novembre 2019, il intervient au forum de la Dissidence.[8] En décembre 2019, Sunrise fait son apparition sur la version mise à jour de la cartographie de l'extrême droite française de La Horde[9].

Idées[modifier]

En novembre 2019, il prétend qu'il ne faut pas utiliser le terme de "race", qu'il juge "hyper diabolisé"[10]. Il parle de "population" à la place. Il est sur ce point en désaccord avec Le Gallou, qui fustigeait en 2014 la "racio-pudibonderie"[11]. Le même mois, il avance lors du forum de la Dissidence qu'il faut dénoncer prioritairement "l'égalitarisme et le cosmopolitisme". Il est favorable à la remigration[12]

Il juge le militant ultranationaliste blanc américain Nick Fuentes "intéressant"[13].

Relations avec Henry de Lesquen[modifier]

Comme il défendait l'idée d'une "identité génétique européenne", le compte Twitter du Carrefour de l'horloge, qui appartient à Henry de Lesquen[14], déclare le 21 décembre 2019 à son endroit : "Vous alignez des âneries à n'en plus finir. Vous devez avoir un QI négatif"[15]. Le même lui reproche d'employer l'euphémisme "population" pour "race", y voyant un réflexe de "candaule"[16]. Il le qualifie encore de "judéo-servile", estimant qu'il est arbitraire que son "ensemble européen" comprenne les Juifs mais non les Arabes[17].

Références[modifier]

Liens externes[modifier]