Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Nick Conrad

De Wiki Dissidence
Nick Conrad
{{{image}}}
Nom {{{nom}}}
Date de naissance {{{date_de_naissance}}}
Activité rappeur
Origine français

camerounais

Nick Conrad est un rappeur franco-camerounais.

Biographie[modifier]

En septembre 2018, il se fait connaître du grand public après avoir sorti un clip polémique intitulé PLB (Pendez Les Blancs), dans lequel il incarne un personnage raciste qui assassine une personne blanche et qui appelle à pendre les Blancs. Ce clip lui vaut des accusations de racisme anti-Blancs, des poursuites judiciaires et la désapprobation de nombreuses figures politiques, comme Gérard Collomb (alors ministre de l'Intérieur), Nicolas Dupont-Aignan ou Jean-Luc Mélenchon. Nick Conrad se défend de tout racisme et explique que sa chanson possède une grille de lecture moins littérale et plus métaphorique.

Le 17 mai 2019, il sort à nouveau un clip polémique intitulé Doux pays, dans lequel il revient sur la polémique et les ennuis judiciaires que lui ont apporté le clip PLB. Les paroles de la chanson sont toujours dans un registre provocateur, Conrad rappant ainsi qu'il a "baisé" et "brûlé" la France. Dans le clip, on peut le voir étrangler une femme que l'on peut interpréter comme représentant la France. À la fin du clip, Nick Conrad laisse un message expliquant que le mot "France" est ici à interpréter comme l'expression d'une "mentalité française" et de mensonges des médias à son encontre. Il précise ne pas viser les Français en tant que tels. Le 20 mai, le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire sur le clip. Ce clip reçoit également la désapprobation de plusieurs politiciens comme Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, qui qualifie le clip d'"appel à la haine de notre pays", ou à nouveau Nicolas Dupont-Aignan.

Réactions de dissidents face à PLB[modifier]

Fichier:TepaConrad.PNG
Pastiche de Nick Conrad par Tepa et Kroc Blanc dans le clip : Dégats

Dieudonné relaie le clip avant même que la polémique éclate et soutient Nick Conrad. Il en dit "Notre jeunesse est bouillonnante et pleine de talents elle est résolue a en découdre avec les mensonges de l histoire". Il voit dans son clip vidéo un clip antiraciste.[1] Le lendemain, Nick Conrad remercie Dieudonné sur Twitter pour son soutien.[2]

Le Raptor annonce une vidéo en collaboration avec Papacito à propos de Nick Conrad pour le 30 septembre.[3] Cependant, lors de la date fatidique, Papacito fait une vidéo humoristique seul dans laquelle il répond au clip et accuse Nick Conrad de ne pas être un véritable africain, car il serait selon lui fils de diplomate (ce que Nick Conrad a démenti) et vit en France. Il l'accuse aussi de racisme anti-Blancs.[4]

Virginie Vota, elle, fait une vidéo dans laquelle elle accuse Nick Conrad d'être raciste.[5]

Daniel Conversano s'indigne également sur Twitter en accusant lui aussi Nick Conrad d'être raciste.[6] Il aborde à nouveau le sujet avec Yann Merkado, Joffrey Marrot et Hassen Occident dans leur émission Fréquence Occident.[7]

Teddyboy RSA fait un live YouTube de plus de 5h30 dans lequel il se pose la question du racisme de Nick Conrad. Initialement effrayé par les relais du clip l'accusant de racisme anti-Blancs, Teddyboy RSA se met à penser après visionnage du clip intégral que le message de Nick Conrad aurait été déformé par les médias, et qu'il doit sûrement être antiraciste et "pas con".[8]

Willem Le Bel fait une vidéo sur la polémique dans laquelle il soutient Nick Conrad car il soutient toute haine raciale et une liberté d'expression totale. Il dit aussi qu'il aimerait pouvoir appeler à prendre les "N", à savoir les Noirs. Il appelle Nick Conrad à collaborer avec lui, et dit qu'une collaboration "entre un raciste noir et un raciste blanc" pourrait être "pas mal".[9]

Kroc Blanc, Tepa et Le Maréchal font un clip musical intitulé Dégats dans lequel ils parodient le clip de PLB, avec Kroc Blanc dans le rôle de Nick Conrad et Tepa dans le rôle de la victime.[10]

Réactions de dissidents face à Doux pays[modifier]

Fiorina Lignier publie une vidéo sur Twitter où elle propose la "remigration" du rappeur[11].

Alain Soral commente l'information sur VKontakte d'un "sale nègre".[12] Le site Démocratie Participative appuie ces propos d'Alain Soral.[13] Soral insinue ensuite que Nick Conrad serait manipulé par un "franc-mac et juif".[14]

Références[modifier]