Mathias Cardet

De Wiki Dissidence

Mathias Cardet, de son vrai nom Thomas N'Lend, né en 1975, est un essayiste et ancien gangster français.

En juin 2011, il enregistre une conversation avec une victime présumée de Georges Tron à son insu, dans laquelle elle se targue d'être soutenue par le FN et dans laquelle elle dit attendre des bénéfices matériels de l'affaire. Après avoir tenté de vendre les enregistrements à divers médias, il finit par se rendre chez l'avocat de Georges Tron, Olivier Schneirb, qui le convainc de renoncer à en tirer un profit et à fournir ses éléments à la police.[1]

En novembre 2011, il publie son premier livre, "Hooliblack", dans lequel il revient sur son parcours d'ancien ultra du PSG (bien que cela ait été contesté par certains anciens ultras du PSG[1]) et d'ancien membre du gang des Black Dragons.

Avant son entretien pour l'Agence info libre en été 2014, Cardet était toujours flouté ou filmé à contre-jour.[2] Courant 2014, il est accusé de proximité avec le regroupement d'ultras pro-palestiniens Gaza Firm.[1] Toujours la même année, il lance avec Stéphane Perone la plateforme musicale Bras d'honneur, renommée plus tard BDH Music, qui produira un EP d'Ousman et Zirko.

Relations avec Alain Soral et E&R[modifier]

D'après Alain Soral, Mathias Cardet l'aurait contacté pour le rencontrer suite à la publication de son livre "Hooliblack" chez Franck Spengler, l'ancien éditeur de Soral. Soral dit qu'ils se seraient bien entendus, puis qu'à force de discuter ils auraient eu deux projets : le livre "L'Effroyable Imposture du rap" et le label Bras d'honneur (renommé depuis BDH Music). Soral et lui seraient devenus tellement amis que Soral serait même allé dîner chez Cardet en présence de la femme et des enfants de Cardet.[3]

En février 2013, Cardet publie son deuxième livre, "L'Effroyable Imposture du rap", coédité aux éditions Blanche et Kontre Kulture. Dedans, il revisite l'histoire du rap afin de le présenter comme manipulation politico-commerciale américaine, visant à désarmer les velléités de révoltes des Noirs tout en les poussant à la consommation.[1] La couverture est dessinée par Zéon. Soral fait alors une vidéo pour en faire la promotion.[4] Le journaliste spécialiste du rap Olivier Cachin fait un article dans Le Nouvel Obs contre ce livre, et dans lequel il dénonce entre autres la proximité entre Cardet et Soral.[5] Cardet fait alors un article pour lui répondre.[6] En mars 2013, Mathias Cardet fait une conférence avec Alain Soral et Jo Dalton au théâtre de la Main d'or.[7] En juin 2013, Cardet tient une autre conférence avec Kimto Vasquez, sur le rap, organisée par E&R.[8] Le même mois, il tient encore une autre conférence sur le rap organisée par E&R, à Marseille, avec Salim Laïbi et Joe le corbeau.[9] En septembre 2013, Mathias Cardet et Farida Belghoul font une conférence ensemble organisée par E&R, sur le thème "Arnaque du rap, arnaque de l'antiracisme".[10]

D'après un anonyme sur le forum Blabla 18-25 ans de Jeuxvideo.com se présentant comme un membre d'E&R sur le point de quitter l'association, Cardet aurait payé 120€ des jeunes de banlieue pour apparaître aux côtés de Soral lors de la manifestation "Jour de colère" de janvier 2014, afin de faire croire qu'il y en aurait dans les rangs d'E&R.[11] En février 2014, lors de la seule édition de l'émission web "Chez Cardet", faisant office de promotion pour son futur label Bras d'honneur, Cardet assure être prêt à soutenir Soral "jusqu'à la mort".[12] Le même mois, ils tiennent ensemble une conférence sur le thème "Comprendre l'antiracisme" à Nantes.[13] Il se fait aussi interviewer par E&R avant la conférence.[14]

Entre mars et août 2014, à l'époque où il travaillait sur le label BDH Music, Alain Soral aurait, d'après Cardet, demandé à Cardet de produire Binti Bangoura,[15] et d'après Soral, demandé à Binti Bangoura de contacter Cardet.[3] D'après Cardet, il aurait ensuite coupé tout contact avec elle après qu'il ait appris qu'elle avait été dans une relation virtuelle avec Soral.[15] D'après Soral, Binti Bangoura serait revenue quelques temps plus tard vers Soral pour lui dire que Cardet voulait lui soutirer de l'argent et que c'était un escroc. Cardet étant à l'époque son ami, Soral aurait décidé de croire Cardet qui lui aurait dit que Binti Bangoura était folle et hystérique. Toujours d'après Soral, Cardet aurait ensuite envoyé des messages à Binti Bangoura via les réseaux sociaux pour lui expliquer que Soral lui mentirait, qu'il serait marié, qu'il aurait un enfant (seule assertion qui n'est pas niée par Soral) et même une maîtresse. Soral n'aurait à l'époque pas été au courant de l'identité de la personne qui envoyait ces messages à Binti Bangoura.[3] Quelques temps plus tard, d'après Cardet, Binti lui aurait envoyé un mail contenant tous les SMS d'insultes que Soral lui avait envoyée, et dans lequel elle lui demande de la défendre. Cardet aurait à nouveau coupé court en lui rétorquant qu'avec Soral "y avait pas de blancs, pas de noirs".[15]

Toujours d'après Cardet, Soral se serait fâché contre lui après qu'il ait dit qu'il "encule" le Front national dans une interview pour Libération. Il lui aurait cependant, entre-temps, demandé d'être présent au procès contre Frédéric Haziza, ce que Cardet a accepté, puis de prendre position publiquement pour Soral dans l'affaire Binti Bangoura, ce que Cardet n'a pas accepté. Soral se serait mis ensuite à attaquer publiquement Cardet en faisant un communiqué de désolidarisation après la publication d'un clip de Zirko du label BDH Music, dans lequel on peut voit une carte électorale brûler, ce que Soral aurait pris personnellement.[15]

En mai 2015, alors que Soral partage une interview d'Edel Hardiess, il en profite pour accuser Mathias Cardet d'avoir "piqué dans la caisse" d'E&R. Cardet publie alors un démenti sur Facebook et dit à Edel Hardiess de faire attention à ne pas se faire récupérer par Soral.[16] En septembre 2015, Mathias Cardet est interviewé par Salim Laïbi, qui le fait revenir notamment sur l'affaire Binti Bangoura. Mathias Cardet parle de "non-événement", mais comprend que les propos racistes de Soral puissent choquer. Il se défend aussi d'avoir menacé Binti Bangoura, et se plaint que les critiques de Soral écouteraient Booba, qui d'après lui ferait aussi des injures à caractère racial. Pour répondre aux accusations de Soral qui l'accuse de travailler pour la police et d'être parti avec la caisse, Cardet dit qu'il a été ami avec Soral, et qu'il pense que Soral est paranoïaque et a une forme de méchanceté qu'il a rarement vu dans sa vie. Il dit aussi que Soral et lui n'auraient jamais eu d'ennuis réels de la part du système, à part lui dans le cadre de l'affaire Gaza Firm, mais que par contre il aurait eu des ennuis judiciaires de la part de Soral et des soraliens. Il ajoute ensuite que s'il dévoilait tous les dossiers qu'il a sur Soral, Soral risquerait de 5 à 15 ans de prison, et que lui aussi risquerait d'y aller. Il parle d'"opérations faites à l'étranger", d'"opérations faites en France" et d'"opérations faites avec des grandes figures du milieu du grand banditisme".[15]

Relations avec Jo Dalton[modifier]

Jo Dalton fait originellement la connaissance de Mathias Cardet car c'est le petit frère d'un membre décédé des Black Dragons, section kamikaze.[17]

En février 2013, dans un article dans lequel il répond à un autre article d'Olivier Cachin, Mathias Cardet dit qu'il n'a de leçons à recevoir de personne, "hormis celles, peut-être, de mon grand-frère Jo Dalton des "Blacks Dragons"".[6] En mars 2013, Mathias Cardet fait une conférence avec Jo Dalton et Alain Soral au théâtre de la Main d'or.[7]

En février 2014, Cardet invite Jo Dalton dans l'unique édition de son émission "Chez Cardet", avec Coco Tkt, Stéphane Perone et Ousman Bryan Pitch.[12] En novembre 2014, après une rumeur d'implication de Jo Dalton dans une vieille affaire de viol concernant les Black Dragons, Cardet le soutient en disant qu'il n'aurait rien à voir dans cette affaire-là et que Jo Dalton ne cautionnerait pas le viol.[18] Le même mois, alors que Cardet tarde à se désolidariser de Soral, Jo Dalton publie une vidéo sur YouTube pour clasher Mathias Cardet, qu'il accuse de complicité avec Alain Soral notamment dans l'affaire Binti Bangoura et à qui il reproche de participer à une campagne contre la culture noire.[19] En décembre 2014, Cardet répond à Jo Dalton en lui disant qu'il lui donnait du respect par rapport à son grand frère, mais qu'il ne faut pas confondre respect avec "baltringuerie", et qu'il s'est fait sans son aide. Il dit que Jo Dalton n'aurait pas compris son livre et l'accuse d'être communautariste. Il conclue son message en disant qu'il va aller regarder "Festen" de Thomas Vinterberg.[20]

Relations avec Salim Laïbi[modifier]

En juin 2013, Mathias Cardet fait une conférence sur le rap organisée par E&R avec Salim Laïbi et Joe le corbeau.[9]

En septembre 2015, Salim Laïbi fait une interview de Mathias Cardet dans laquelle il l'interroge à propos d'Alain Soral.[15]

Kemi Seba et Mathias Cardet[modifier]

En mai 2013, interrogé par Kontre Kulture sur son avis sur Mathias Cardet et son livre "L'Incroyable Imposture du rap", Kemi Seba répond qu'il ne l'a pas lu. Il dit cependant qu'il ne croit pas que le rap entraîne un mimétisme, et que quand il entend des rappeurs parler de braquage cela ne lui donne pas l'envie d'aller braquer. Il dit aussi qu'il ne pense pas que le rap doive constamment véhiculer de message politique.[21]

Mathias Cardet et Dieudonné[modifier]

Dans son émission "Chez Cardet", Cardet aborde comme premier sujet la répression que subit Dieudonné. Il s'indigne que peu de rappeurs soutiennent Dieudonné et que ceux qui le soutiennent n'aillent que rarement au-delà de la quenelle.[12]

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 http://www.liberation.fr/societe/2014/08/06/mathias-cardet-au-centre-de-la-bande-de-gaza-firm_1076616
  2. https://quartierslibres.wordpress.com/2014/09/26/mathias-cardet-violence-verbale/
  3. 3,0 3,1 et 3,2 https://www.egaliteetreconciliation.fr/Emission-speciale-ERFM-Harcelement-judiciaire-l-affaire-Binti-42956.html
  4. https://www.youtube.com/watch?v=O2tKAOREW4Q
  5. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/780648-il-compare-booba-a-amandine-du-38-cardet-l-effroyable-pamphlet-d-un-repenti-du-rap.html
  6. 6,0 et 6,1 https://genius.com/Cardet-olivier-cachin-je-nai-aucune-lecon-a-recevoir-de-toi-annotated
  7. 7,0 et 7,1 http://kamitewoman.over-blog.com/article-conference-d-alain-soral-mathias-cardet-et-jo-dalton-au-theatre-de-la-main-d-or-paris-le-30-mars-2-117210695.html
  8. https://www.youtube.com/watch?v=d1y6i5__3us
  9. 9,0 et 9,1 http://www.lelibrepenseur.org/conference-de-mathias-cardet-et-salim-laibi-a-marseille-presentee-par-joe-le-corbeau/
  10. https://www.dailymotion.com/video/x175pdo
  11. http://www.vivaeuropa.info/index.php?post/Un-ancien-responsable-d-ER-balance-tout
  12. 12,0 12,1 et 12,2 https://www.youtube.com/watch?v=vkQHddQKVvs
  13. https://www.youtube.com/watch?v=eEItUczM_vE
  14. https://www.dailymotion.com/video/xz0dbg
  15. 15,0 15,1 15,2 15,3 15,4 et 15,5 https://www.youtube.com/watch?v=pRxrdA0Shpc
  16. http://www.lelibrepenseur.org/soral-diffame-gravement-mathias-cardet/
  17. http://captchamag.net/blog/2013/08/29/interview-jo-dalton-partie-12/2/
  18. https://quartierslibres.wordpress.com/2015/02/06/leffroyable-imposteur-du-rap/
  19. https://www.youtube.com/watch?v=z1hAhVexQCI
  20. https://www.facebook.com/KilluminatiNewsInfo/posts/489511721191769
  21. http://www.kontrekulture.com/video/entretien-avec-kemi-seba