Marion Sigaut

De Wiki Dissidence

Marion Sigaut, née le 2 juin 1950 à Paris, est une femme de lettres et conférencière française.

Titulaire d'un diplôme d'études approfondies en histoire, elle a publié des ouvrages relatifs à l'histoire du XVIIIe siècle en France et traitant d'affaires religieuses, policières et judiciaires de la fin de l’Ancien Régime jusqu'aux débuts de la Révolution française.

Militante d'extrême gauche dans les années 1980, elle est cadre de Debout la République au début des années 2010, puis rejoint l'extrême droite radicale, notamment en adhérant à l'association Égalité et Réconciliation. Elle a publié aux éditions Kontre Kulture des pamphlets critiques contre Voltaire et l'époque des Lumières, et intervient sur ce sujet dans plusieurs vidéos en ligne.

En janvier 2017, elle se fait entarter au cours d'une conférence à Espinas.

Relations avec Alain Soral[modifier]

Marion Sigaut dit avoir découvert Alain Soral en regardant des vidéos d'Oskar Freysinger.[1]

Elle finit ensuite par rencontrer Soral, ce qui changera d'après elle-même "tout" pour elle. Ses livres étaient jusqu'alors ignorés, mais cette rencontre finit par lui donner un public et beaucoup de personnes lui sont reconnaissantes.[1]

En février 2013, Alain Soral et Marion Sigaut tiennent ensemble une conférence sur le thème "Comprendre les Lumières".[2]

En juin 2014, ils interviennent côte à côte lors de l'Assemblée régionale d'E&R section PACA.[3] Lors de cette intervention, Soral traite Sigaut devant elle de "ménopausée" qui "baise plus" et dit qu'il se dit parfois qu'elle "commence à me faire chier". Sigaut le prend alors à la rigolade tout en qualifiant Soral d'"immonde", et rappelle que la ménopause n'a rien à voir avec une baisse d'activité sexuelle.[4]

Elle participe au cycle de formations E&R de septembre 2018 à avril 2019, durant lequel elle donne des cours d'Histoire.[5]

Le 4 février 2020, Marion Sigaut quitte Égalité & Réconciliation suite aux positions controversées de l'association quant à l'affaire Matzneff.[6] Le 11 février, Alain Soral fait un texte sur VK pour s'en prendre à Marion Sigaut et son positionnement sur l'affaire Matzneff :[7]

Petite réponse à Marion Sigaut et à son numéro sur l'affaire Matzneff :
 

Marion essaie de faire oublier, en se payant le cadavre de Matzneff, qu'elle s'est pitoyablement couchée quand il fallait s'attaquer aux puissants réseaux pédophiles en acte.
  Ses mots furent : "ses réseaux sont trop puissants, il faut prier" !, à une mère à qui on avait pris ses enfants pour les placer et qui l'appelait à l'aide...
  Rien que cette réponse mérite qu'elle se taise.
  Pour le reste, les leçons de morale de Marion ne sont que du féminisme, même si féminisme de droite, sur une ligne protestante bien plus que catholique, et du règlement de compte œdipien. Moralement ça ne vaut pas grand chose et intellectuellement ça ne vaut rien. Cette lâcheté doublée de lourdeur, avec un zest de pathos et une pincée de tartuferie justifie donc tout à fait son départ d'E&R, qui n'a pas vocation, sous prétexte de critique légitime de l'idéologie 68, d'aboyer au retour de l'ordre moral. Ordre moral derrière lequel se cachent toujours les vengeurs, les gros cons et les salauds.
  Faire œuvre d’intelligence et de vérité, quoi qu’il en coûte, ou flatter son public pour s’assurer une clientèle, c’est toute la différence…
  Alain SORAL





Le 17 mars 2020 à 4 heures du matin sur VK, Alain Soral qualifie Marion Sigaut de "grosse vache".[8] Le 21 mars, Alain Soral dit dans le premier épisode de Soral répond... en vidéo ! avoir en fait lui-même "poussé à la porte" Marion Sigaut suite à des propos dans lesquels elle se serait attaquée à Stéphane Blet, Damien Viguier, Félix Niesche et Pierre de Brague. Il estime qu'elle n'aurait fait que profiter d'E&R et ne lui aurait rendu que peu.[6] Le 9 avril, Soral insulte Marion Sigaut de bigote sur son VK.[9]

Le 12 avril, Alain Soral publie sur VK :[10]

Maintenant que la grosse Sigaut n'est plus là pour nous faire chier, on peut se lâcher !

Références[modifier]