Majid Oukacha

De Wiki Dissidence
Majid Oukacha
{{{image}}}
Nom Majid Oukacha
Date de naissance 1987
Activité Essayiste, vidéaste
Origine Français

Majid Oukacha, né le 14 mars 1986, est un essayiste, blogueur et vidéaste français.

Ancien musulman, il se décrit comme étant un "apostat" et milite contre l'islam.

En mars 2015, il sort Il était une foi, l'islam... aux éditions Tatamis.

Majid Oukacha et l'islam[modifier]

Il juge l'islam comme étant une religion « intolérante, liberticide, violente, misogyne et esclavagiste » et qui s'apparenterait plutôt selon lui à une « secte apocalyptique ». Il contredit l'idée selon laquelle l'islam serait une religion de paix, d'amour et de tolérance en avançant que les pays musulmans sont les moins bien classés dans des études internationales comparant le niveau des libertés individuelles et des droits des femmes entre les différents pays du monde. Il ajoute que c'est l'interdiction de quitter l'islam, sous peine d'enfer éternel selon le Coran et sous peine de mort selon les hadiths sahîh, qui empêcherait selon lui des vagues massives d’apostasies des musulmans, mais aussi que l'écrasante majorité de la jeunesse du Monde Musulman rêverait selon lui d'émigrer dans les pays occidentaux afin de fuir le manque de libertés dans leurs pays d'origines.

Relations avec Salim Laïbi[modifier]

En novembre 2018, Salim Laïbi publie une vidéo de L'Actu au Scalpel contre Majid Oukacha, dont il qualifie le travail d'"escroquerie". Dedans, Il accuse aussi Oukacha d'être complotiste et de croire qu'il y aurait un puissant lobby musulman.[1]

Majid Oukacha répond ensuite à Salim Laïbi via une vidéo en l'accusant de « fourberie islamique ». D'après lui, Laïbi lui prêterait de fausses intentions, et mentirait à son propos [2]

Relations avec Daniel Conversano[modifier]

En août 2018, Daniel Conversano l'interviewe pour son émission Vive l'Europe. Cependant, l'interview n'est jamais publiée.

Alain Soral et Majid Oukacha[modifier]

Dans le treizième épisode de Soral répond... sur ERFM !, un auditeur de l'émission demande à Alain Soral son avis sur Majid Oukacha. Alain Soral trouve que la critique de l'islam peut être légitime de la part d'un ancien musulman, mais attend "que quelqu'un fasse le même livre sur le judaïsme".[3]

Références[modifier]