Laurent Ozon

De Wiki Dissidence

Laurent Ozon né le 7 août 1967 à Paris (France), est un intellectuel écologiste et localiste français, ancien homme politique et chef d'entreprise.

Il a des origines Basques et Limousines[source requise].

Il créé en 2001 la société industrielle Storvision et fonda plusieurs PME, notamment dans le domaine de la fabrication de matériels de vidéosurveillance et de logiciels d'analyses comportementales.[1] Il est investisseur en nouvelles technologies.

Il est aussi ancien pompier militaire, il a dirigé la CFI du Centre d'instruction des recrues de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) à Villeneuve-Saint-Georges.

Il se présente comme "indigéniste" c'est à dire opposé aux assimilationnistes. Il est un théoricien de lu localisme, de l'écologie profonde, de la remigration, promoteur du biorégionalisme et présente les journalistes et médias comme étant des troupes d'occupations mentales.[2]

Il anime des conférences en histoire de l'écologie, anthropologie philosophique, histoire des idées etc..

Parcours

Premier engagement politique chez les Verts avec Antoine Waechter au début des années 1990, il défend des thèses localistes, naturalistes, plutôt conservatrices, se rapproche de mouvements régionalistes et de la Nouvelle Droite. Il quitte le mouvement quand celui-ci s'ancre plus à gauche, puis suit Waechter dans le Mouvement Écologiste Indépendant (MEI).[3] Il

En avril 1994 il crée, l’association Nouvelle Écologie, et publiera la revue écologiste Le Recours aux forêts où écrivent divers courants allant de la gauche alter-mondialiste du Mauss (Alain Caillé, Serge Latouche) à la Nouvelle Droite (Alain de Benoist) mais surtout issus de la mouvance écologiste de droite (Teddy Goldsmith, Jacques Grinevald, Antoine Waechter, Daniel Cérézuelle, etc.). Il fonde avec plusieurs responsables de mouvements naturalistes et de défense de la vie sauvage l’organisation éco-activiste Wildniss Club. Il aide son ami Teddy Goldsmith à lancer la revue The Ecologist (L'écologiste) en France et y introduit un proche de son organisation: Thierry Jaccaud (secrétaire du MEI de A. Waechter) et sa compagne (Corinne Smith) qui dirigent la revue depuis, sur une ligne de droite.

En 1999 il sera un des trois organisateurs du collectif européen Non à la Guerre (CNG) et de son journal La Grosse Bertha, organisation opposée aux bombardements de l'OTAN contre la Yougoslavie et favorable à une solution diplomatique lors de la guerre visant à détacher le Kosovo de la Serbie. Cette organisation mobilisa des dizaines de milliers de personnes dans cinq pays et publia une liste de trois cents personnalités, signataires d'un texte réclamant l'arrêt des bombardements sur la Yougoslavie. Parmi les signataires : des personnalités de gauche (Gisèle Halimi, l'Abbé Pierre, le chanteur Renaud, Max Gallo, etc.), écologistes (Solange Ferneix notamment) et de droite parfois dure (Alexande Soljenitsyne, Alain de Benoist, Gilles-William Goldnadel, etc.) mais aussi des artistes (Harold Pinter, le chanteur Renaud, Ken Loach, etc.). Cette organisation a été à l'origine d'une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes le 16 novembre 1999 sur la place de lac Bastille à Paris. En tant qu'animateur du CNG, Laurent Ozon a été officiellement reçu à Belgrade en 1999 et, après une conférence de presse il déposa une gerbe au monument dédié aux morts des deux dernières guerres mondiales et à l'amitié franco-serbe dans le centre de Belgrade.

Laurent Ozon commence fin 2007 à faire la promotion d'une liste localiste destinée à être présentée aux élections municipales de 2008. Cette liste bénéficie de soutiens locaux et d'articles de presse[4], mais en janvier 2008, il décide de ne pas la déposer officiellement.[5]

Il fonde le think tank écologiste, identitaire et localiste Maison Commune [6] où il propose des séminaires et des conférences, et lance le site localisme.fr. Il organise une dizaine de séminaires pour les cadres de "la périphérie politique" (Séminaire de préparation des municipales à Strasbourg, séminaire sur les questions sociétales et conservatrices à Paris, etc.) auxquels participèrent des personnalités aujourd'hui connues dans le monde militant (cadres politiques, youtubeurs, cadres métapolitiques).

En octobre 2009, il intervient à la tribune de la convention identitaire à Orange sur le localisme.

De mars 2009 à février 2010, il intervient dans plusieurs réunions constitutives d’Europe Écologie les Verts qui succéda au parti politique Les Verts. Il ne parvient pas à faire prévaloir sa ligne "localiste, conservatrice et indigéniste".

Le 16 janvier 2011, il est nommé membre du bureau politique du Front national par Marine Le Pen[7], et y est délégué national à la formation, mais aussi membre de la commission d'investiture et chargé de piloter le comité d'action présidentielle "Ecologie", il restera sept mois dans le parti avant de démissionner.[8] au mois d'août 2011 à la suite de la polémique de ses propos

Après son départ du Front National et dans sa période "dissident", il fut invité sur ProRussia[9], sur Méridien Zéro,[10] sur Radio Courtoisie[11] et sur TV Libertés dans l'émission Bistro libertés.[12].

Selon lui, la remigration consiste en une politique de communautarisation temporaire en France accompagnée de partenariats stratégiques et économiques entre les pays européens et les pays de la rive sud de la Méditerranée et d'un processus d'inversion des flux migratoires accompagné d'un dispositif de communautarisation des systèmes sociaux permettant le financement des infrastructures et grands projets économiques dans les pays du Maghreb par les populations de ces pays qui travaillent en Europe. Pour lui, les pays du Maghreb sont des partenaires stratégiques menacés par l'explosion démographique sub-saharienne (Afrique noire) avec lesquels les Européens doivent trouver la voie d'une alliance. Il considère que la focalisation sur l'islam (ce qu'il nomme "islamocentrisme") ne sert pas ces partenariats indispensables et que ceux qui attaquent une religion perçue comme étant celle des immigrés plutôt que l'immigration elle-même, veulent rendre impossible une politique de sécurité méditerranéenne. Il considère que l'islam traditionnel et familial, en bloquant l'assimilation des populations extra-européennes en Europe, sert ce processus et est la manifestation d'un mouvement culturel de révolution conservatrice qu'il souhaite voir advenir chez les Européens aussi. Il pense que le radicalisme et le terrorisme islamique sont financés par les pétromonarchie sous la pression des États-Unis et d'Israël pour engager la France dans l'impuissance géopolitique et la guerre civile. Il est attaqué par la droite identitaire sur ce point.

Le 21 septembre 2014 il fonde à Paris le Mouvement pour la Remigration.[13][14][15] Le mouvement organisera des conférences avec des intellectuels marocains sur le thème de la remigration relayés dans la presse marocaine. Il fera intervenir quelques semaines plus tard Jean-Marie Le Pen.[16]

Laurent Ozon a animé une lettre d’information sur Internet, avant-guerre.fr et une lettre d'information confidentielle généraliste : centurie news.

Le 26 mai 2015 à Bruxelles, il intervient au milieu d'une manifestation de migrants occupant une place devant le Parlement européen. Son intervention déclenche des désordres au sein de la manifestation. [17][18]

Il annonce le 30 mai 2016 cesser ses activités politiques.[19]

Débats avec Égalité et Réconciliation

Laurent Ozon sera parfois relayé sur Égalité et Réconciliation et acceptera un débat contradictoire avec Albert Ali sur la question migratoire (en gros Assimilationnisme de A. Ali contre "indigénisme identitaire" de Ozon) durant lequel il tient des propos virulents sur les journalistes des médias mainstream, les plaçant au centre du dispositif de contrôle-social empêchant la population de reprendre son destin en main (les fameuses "troupes d'occupation mentale").Son débat contre Albert Ali fera l'objet d'un résumé très critique par E&R PACA[20], à l'inverse de celle d'Albert Ali qui est louée et jugée "exemplaire de l’esprit  « Egalité et Réconciliation »" ; l'article, qui revient sur l'idée de "substance européenne" entendue par Ozon, est qualifié de malhonnête et hostile par ce dernier sur Twitter[21] puis supprimé. En particulier Laurent Ozon déclarait dans cette conférence n'avoir "jamais cru au front de la foi"[22], et parlait de "ratiocinations de « musulman patriote »", ajoutant "qu'un musulman patriote, s'il est vraiment patriote, il doit se souvenir que la terre de ses pères est de l'autre côté de la méditerranée"[23]. Malgré la qualité et la courtoisie de l'échange, ce débat aura un impact important chez E&R.

Attaques de Daniel Conversano

Lors d'une émission de Radio Melon spéciale Halloween du 4 novembre 2016[24], Daniel Conversano et Yann Merkado s'en prennent à Laurent Ozon suite à l'annonce de son arrêt du militantisme, Conversano dit : "Laurent Ozon est une étoile filante du nationalisme, on l'a affilé au milieu dissident parce qu'il a commencé à parler de remigration[25]". S'en suit une séquence s'en prenant à Laurent Ozon, dans laquelle il lui est reproché d'avoir une stratégie de dédiabolisation, de se prendre pour "Jésus-Christ superstar"[26], d'être "incroyablement casse-couille", "vaniteux", de clasher tout le monde et d'être bourgeois. Conversano l'insulte également de : "connard hautain, qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter[27]" En avril 2020, Daniel Conversano reproche à Laurent Ozon d'avoir insinué qu'il "propose aux gens d'aller se vider les couilles en Europe de l'Est", alors qu'il estime pourtant qu'ils ont une ligne politique similaire.[28]

Relations avec Marine Le Pen

En 2011 alors que Ozon est membre du bureau politique du Front national, il tweet après les attentats d'Anders Breivik à Oslo : "Expliquer le drame d'Oslo: explosion de l'immigration : [multipliée par six] entre 1970 et 2009." ou "Expliquer le drame d'Oslo : de 1970 à 2009, X58 [multiplication par cinquante-huit du nombre d'] immigrés d'origine afro-orientale (...). Vers la guerre civile ?" Son point de vue, est que la violence des attentats de Breivik ne peut pas être expliquée si on fait abstraction de l'immigration de masse qui a bouleversé la société norvégienne en quelques décennies. Il pense qu'il vaut mieux parler des causes de la violence plutôt que de la dénoncer. Et que les société multiculturelles sont condamnées à la violence et à subir des Etats liberticides et sécuritaires pour assurer ce qu'il nomme le "vivre-tous-ensemble".

Marine Le Pen lui téléphonera alors qu'il est vacances sur une île bretonne : « Tu sais que ton compte Twitter n’est pas privé, pourquoi tu as écrit ça ? Tu es naïf ou quoi ? » Laurent Ozon estimant qu'il faut pouvoir parler du caractère "violents" des sociétés multiculturelles, démissionnera le 14 août 2011.[29]

Il déclarera que "Marine Le Pen a expliqué que ce n'était pas conforme à la communication politique qu'elle souhaitait sur ce sujet". Et regrettera l'impossibilité de s'exprimer rationnellement sur ces questions dans le mouvement. [30][31]

Relations avec Jean Robin

En 2013, Jean Robin commença a attaquer Laurent Ozon suite à un passage d'une de ses conférences où il propose de ne pas laisser travailler les journalistes hostiles [32]. Il s'en prendra régulièrement à Ozon. Probablement pour les mêmes raison que d'autres, le mépris ostentatoire de Ozon pour les youtubeurs de la Dissidence.

Citations sur l'immigration

  • "Le racisme agité par l’oligarchie, est une fiction destinée à culpabiliser les réactions xénophobes normales d’une population envahie"[33]
  • "L’Islam n’est un problème que pour ceux qui pensent que ces populations doivent rester en France"[34]
  • "Un « musulman patriote », s'il est vraiment « patriote », il doit se souvenir que la terre de ses pères est de l'autre côté de la méditerranée" [23]

Bibliographie

  • "Ecologie et libéralisme : deux visions du monde inconciliables" in Benjamin Guillemaind et Arnaud Guyot-Jeannin (dir.)
  • Aux sources de l'erreur libérale. Pour sortir de l'étatisme et du libéralisme, L'Âge d'Homme, coll. « Vu Autrement », 1999, pp. 94-106.
  • France, les années décisives, Editions Bios, 2014

Laurent Ozon a publié des articles dans les périodiques Silencele Recours aux forêtsDie Welt, The Ecologist, Diorama LetterarioTeKoSLa PadaniaRouge, etc..

Références

  1. http://ironie.free.fr/iro_127.html
  2. https://www.youtube.com/watch?v=kSTTrjGy3I8
  3. https://lahorde.samizdat.net/2015/10/26/on-ferme-et-laurent-ozon-lecolo-facho/
  4. Dans le quotidien La Nouvelle République (édition de Vendôme), entre novembre 2007 et janvier 2008
  5. http://www.vendome2008.net/wsb4497764101/
  6. http://www.maisoncommune.eu/
  7. https://www.lemonde.fr/politique/article/2011/01/16/fn-une-entree-surprise-au-bureau-politique-et-des-incidents_5981765_823448.html
  8. https://www.lemonde.fr/politique/article/2011/08/15/fn-le-malentendu-laurent-ozon_5981795_823448.html
  9. https://inforeaction.wordpress.com/2013/11/25/laurent-ozon-sur-le-fleau-de-limmigration/ Juste un extrait
  10. https://radiomz.org/?s=laurent+ozon
  11. https://www.youtube.com/watch?v=GofJM4_CP-U
  12. https://www.youtube.com/watch?v=puAW0rUpbZY
  13. https://www.mouvementpourlaremigration.fr/
  14. http://youtube.com/watch?v=Tli85xKYyyI
  15. https://www.youtube.com/watch?v=T8bKIrHzvWE
  16. https://www.lesinrocks.com/2014/11/news/jean-marie-pen-accorde-interview-au-mouvement-remigration-laurent-ozon/
  17. https://www.facebook.com/tvlibertes/videos/ici-vous-%C3%AAtes-chez-nous-vous-repartirez-laurent-ozon-fait-face-%C3%A0-la-violence-dim/1069288569766317/
  18. https://albruxelles.wordpress.com/2015/05/27/agression-fasciste-contre-des-sans-papiers-a-bruxelles/
  19. https://www.medias-presse.info/laurent-ozon-fondateur-du-mouvement-pour-la-remigration-annonce-cesser-toute-activite-politique/55617/
  20. https://web.archive.org/web/20140820145818/http://www.erpaca.fr/2013/06/22/albert-ali-laurent-ozon-a-nice-deux-visions-du-patriotisme/
  21. https://twitter.com/LaurentOzon/status/364479091720065024 https://twitter.com/LaurentOzon/status/366562959129968643
  22. http://www.ekouter.net/immigration-islam-quelles-solutions-pour-sortir-de-l-impasse-debat-entre-albert-ali-et-laurent-ozon-a-nice-1676 partie 3 vers 7m45s
  23. 23,0 et 23,1 http://www.ekouter.net/immigration-islam-quelles-solutions-pour-sortir-de-l-impasse-debat-entre-albert-ali-et-laurent-ozon-a-nice-1676 partie 3 vers 34m55s
  24. https://www.youtube.com/watch?v=mC1dywHFDO8
  25. https://www.youtube.com/watch?v=mC1dywHFDO8&feature=youtu.be&t=2324
  26. https://www.youtube.com/watch?v=mC1dywHFDO8&feature=youtu.be&t=2790
  27. https://www.youtube.com/watch?v=mC1dywHFDO8&feature=youtu.be&t=3560
  28. "ENSEMBLE, JOUR 19 - COVID-19, on exagère ? @lachainedevv, KB, Mme Conversano + FAQ Love & Hate 💔" : https://youtu.be/lHyX5WKnlJ0?t=13426
  29. https://www.lesinrocks.com/2013/11/06/actualite/actualite/ancien-conseiller-marine-pen-nie-lexistence-du-racisme/
  30. https://www.lemonde.fr/politique/article/2011/08/15/fn-le-malentendu-laurent-ozon_5981795_823448.html
  31. https://www.20minutes.fr/politique/770918-20110816-marine-pen-prend-acte-decision-personnelle-laurent-ozon
  32. https://www.dailymotion.com/video/x12dx7e
  33. https://www.lesinrocks.com/2013/11/06/actualite/actualite/ancien-conseiller-marine-pen-nie-lexistence-du-racisme/
  34. https://ripostelaique.com/laurent-ozon-lislam-nest-un-probleme-que-pour-ceux-qui-pensent-que-ces-populations-doivent-rester-en-france.html