L'Instant caucasien

De Wiki Dissidence

L'Instant Caucasien[modifier]

L'Instant caucasien est une série de podcasts audio métapolitiques diffusée sur Youtube et lancée à l'initiative des ex-référents de la section toulousaine de Suavelos en juin 2018. Originellement animée par Daeg, Lescaut et Nans, elle est animée uniquement par Daeg à partir d'avril 2019. Ce dernier annonce la fin de ce format en septembre 2019, après une trentaine d'émissions.

Plusieurs thématiques y sont traitées souvent avec des intervenants (Daniel Conversano, Jean-Yves Dufour, UCODEL, Suavelos Montpellier, l'ECP,...), pour la majorité militants anonymes et de terrain mais toujours dans une optique racialo-identitaire et communautariste. Le ton y est libre et souvent très critique vis à vis des figures les plus incohérentes et consensuelles du milieu nationaliste, ce qui vaut à Daeg de nombreuses frictions avec d'autres personnalités de ce milieu.

La Lance et le Bouclier[modifier]

A partir de novembre 2019, Daeg reprend les podcasts sur Soundcloud sous le nom La Lance et le Bouclier, un format assez similiaire à L'Instant Caucasien mais dans un esprit ouvertement fasciste, néo-païen et indépendant, tout en continuant à promouvoir le communautarisme comme solution globale. Parmi les invités les plus notables, Antoine Duvivier du groupe Les Brigandes est longuement interviewé dans la seconde émission. Daeg annonce être parti et se dissocier définitivement de Suavelos au printemps suivant. En octobre 2020, il met fin à ce format, après une vingtaine d'émissions, estimant que le combat racialiste est "peine perdue en France", la mentalité française étant la "parfaite anti-thèse du fascisme originel", que son extrême droite se révèle être un "véritable conglomérat d'inadaptés divers à l'idéologie médiocre typiquement française, tenue par la sempiternelle clique de sémites mentaux n'ayant jamais digéré 1789", concluant par un cinglant "cette nef des fous n'aura la purge nécessaire qu'avec le destin funeste qu'attend la France".

Il cesse définitivement ses activités métapolitiques publiques en septembre 2021, après la diffusion d'audios inédits, notamment contre le pass sanitaire que "la majorité de l'extrême droite française s'est efforcée d'ignorer, comme la digne représentante de la bourgeoisie sénile, légaliste et pleutre qu'elle est". Un blog d'archives recense quelques anciennes émissions (diffusées entre 2018 et 2020) et des entretiens inédits (diffusés en 2021).

Daeg anime aujourd'hui une chaîne Youtube intégralement consacrée à la pensée de Julius Evola.

Relations avec Suavelos/Les Braves et Daniel Conversano[modifier]

Si Daeg était fortement impliqué auprès de Suavelos sur le terrain à ses débuts, les dernières émissions montrent un clair rapprochement avec la ligne défendue par Boris Le Lay ("il est un des rares penseurs français à proposer quelque chose de radical, dense et cohérent...dommage qu'EELB soit devenu une gigantesque fosse à purin, à l'image de l'extrême droite française classique").

Dans son dernier audio, il résume son expérience à Suavelos, réglant au passage ses comptes avec Daniel Conversano ("c'est insupportable de voir cet arriviste continuer à faire son fanfaron alors qu'il ne produit rien et a tort sur la plupart des sujets") : "Je fais partie de ceux qui sont venus pour la fenêtre de tir communautariste et qui ont anticipé les dérives en fan club de gourou nombriliste. Le temps nous a donné raison. Avec le recul, j'aurais dû m'en dissocier quand j'ai abandonné le terrain à la fin 2018 et ne pas rester corporate en défendant Suavelos pour les quelques camarades qui j'y connaissais. Ceux là ont choisi de rester en connaissance de cause. Car qui est encore là bas ? Les plus cassos et les plus mous, soit tous ceux qui nous font perdre depuis des lustres. Les plus compétents sont partis depuis longtemps. En fait, tout est bidon là bas, du terrain à l'idéologie: le communautarisme éco+ ne marchant vaguement qu'à Paris et Lyon, l'expatriation bradée pour les simps et autres incels de compète, le matériel humain déplorable et illégitime (combien là bas parlent de militantisme sans rien y connaître?) qui semble sorti des pires forums mythos du Web (18-25, Avenoel et j'en passe)... Et je ne parle même pas du médiocre Conversano, son entourage d'escrocs divers et ses multiples incohérences tartinées d'occidentalisme, d'anti-décadentisme, de scientisme et d'anti-conspirationnisme, soit un condensé de tout ce qui sclérose ce milieu... Je sais que certains le suivent car il a remis au goût du jour le communautarisme et l'expatriation mais aucun faf sérieux et radical n'a attendu cette influenceuse web dillettante, pro-juifs et dégénérée à bien des niveaux pour tenter la chose. Ce narcisse est incapable de se remettre en question, c'est pathologique. S'il est détesté par tout le milieu et ne peut pas s'empêcher de faire du drama pour continuer d'exister, ce n'est pas sans raison vous savez... Il portera une grande responsabilité devant l'avenir: celle de nous avoir fait perdre un temps et une énergie considérable à l'aube de guerres ethniques sur notre propre sol. Alors oui, Les Braves sont une impasse, et il était de mon devoir de vous en avertir."

Même s'il avoue ne pas avoir été trop dupe sur le résultat final: "Le seul bénéfice de Suavelos, c'est que ça m'a permis de mettre un mot sur ce qui me révulsait d'instinct dans ce milieu. Je mentirais si je disais que je pensais que tout ça allait donner du solide sur le long terme. Aucun véritable révolutionnaire ne se sentir en phase avec ce qu'est devenu l'extrême droite française depuis l'avènement du virtuel et des réseaux sociaux."

Thématiques[modifier]

Défendant régulièrement l'intérêt du combat social, culturel, localiste et écologique, les thématiques de L'Instant Caucasien / La Lance et le Bouclier s'inscrivent naturellement dans le concept de "Troisième Voie" hérité du nationalisme révolutionnaire et de la Nouvelle Droite française.

Liens externes[modifier]