Journalisme

De Wiki Dissidence
Fichier:Soral carte de presse.png
Alain Soral brandissant son ancienne carte de presse.

Le journalisme est l'activité qui consiste à recueillir, vérifier ou commenter des faits pour les porter à l'attention du public dans les médias en respectant une même déontologie du journalisme, reposant sur la protection des sources d'information, du correspondant de guerre au journalisme d'investigation, sans oublier les autres spécialisations : dessinateur de presse, journaliste reporter d'images (JRI), photojournaliste, secrétaire de rédaction, critique musical ou éditorialiste.

Quelques journalistes sont des dissidents, comme Emmanuel Ratier, Jean Robin, Olivier Mukuna ou Vincent Lapierre.

Alain Soral et le journalisme[modifier]

Alain Soral est connu pour sa citation "Un journaliste, c'est soit un chômeur, soit une pute".

Entre 1992 et 1994, Alain Soral part au Zimbabwe en tant que reporter avant d'entrer au Parti communiste français. Il se remet au journalisme entre 1994 et 1996.[1]

Lorsqu'il est interviewé par une journaliste d'Arte, Alain Soral dit :

Moi je vis en crachant à la gueule de gens comme vous, vous comprenez ? Ma clientèle aujourd'hui c'est de dire qu'un journaliste c'est une pute ou un chômeur, bon, vous n'êtes pas chômeuse. Moi je suis sorti du journalisme officiel, j'ai été journaliste pendant 20 ans, c'était mon métier pour gagner ma vie, j'ai travaillé avec Thierry Ardisson, j'ai travaillé dans tous les médias à peu près.[2]

Alain Soral se méfie beaucoup des journalistes. Ainsi, lorsqu'il a été interviewé par Arte ou par BFMTV, Soral a demandé à des membres d'E&R de contre-filmer ces interviews afin de se protéger de toute manipulation médiatique.

Lors d'une émission de La Barge, Alain Soral prétend avoir une formation de journaliste d'enquête.[3]

Dieudonné et le journalisme[modifier]

Les journalistes sont un sujet de moqueries récurrentes dans les spectacles de Dieudonné.

Dans Cocorico, Dieudonné incarne un journaliste, qu'il présente comme étant sans déontologie.[4] Dans un autre spectacle, il incarne un journaliste similaire.[5]

En 2013, Dieudonné fait un canular téléphonique à un journaliste qui souhaite le contacter.[6]

Dans son spectacle Les Médias, il se met en scène face à une étudiante en journalisme qui l'interviewe pour son mémoire sur la liberté d'expression. Dans le sketch, il passe l'interview à se moquer de l'étudiante et à lui sortir des vannes.[7]

Le Raptor et le journalisme[modifier]

Le Raptor est très critique vis à vis du journalisme contemporain, notamment du métier de pigiste. Il pense que l'avis des journalistes n'aurait aucun intérêt, bien que leur métier serait indispensable au bon fonctionnement de la société. Il tient pour ultime exemple du mauvais journalisme le site BuzzFeed. Aujourd'hui fermé en France, Le Raptor désigne alors AJ+, Konbini et Brut comme exemples du mauvais journalisme. Il en veut également aux journalistes qui dénigrent les youtubeurs et pense que leur avis ne serait pas plus pertinent.[8]

Piero San Giorgio et le journalisme[modifier]

Dans une vidéo datée du 10 mars 2020, Piero San Giorgio se plaint que les journalistes ne l'appellent que pour lui demander le contact d'autres survivalistes, ne voulant pas lui donner la parole. Il les insulte de "sale race" et d'"enculés". Il ajoute :

Le jour où faudra cacher sous la cave : "Allô, la Kommandantur ?"[9]

Références[modifier]