Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Jean-François Copé

De Wiki Dissidence
Jean-François Copé
{{{image}}}
Nom Jean-François Copé
Date de naissance 5 mai 1964
Activité homme politique

haut fonctionnaire

Origine français

Jean-François Copé, né le 5 mai 1964 à Boulogne-Billancourt, est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Il est le maire de Meaux et est un ancien député de la sixième circonscription de Seine-et-Marne.

Sa judéïté fait de lui une cible récurrente parmi la dissidence.

Relations avec Dieudonné[modifier]

En février 2005, après que Dieudonné a qualifié la Shoah de "pornographie mémorielle", Jean-François Copé, alors porte-parole du gouvernement, dit que "Dieudonné a définitivement quitté le registre du comique pour celui de l'indignité".[1]

En octobre 2012, dans une vidéo YouTube, après que Jean-François Copé a affirmé l'existence du racisme anti-Blancs, Dieudonné s'exprime sur Copé dans ces termes :

T'es pas plus blanc que ma grand-mère Copé, regarde ta gueule de dromadaire. L'autre, il est juif roumain et il est en train de nous dire que les Blancs se sentent en danger. [...] Je ne cache pas, Copé, que si le vent venait à tourner, et que l'on se retrouvait dans une ambiance des années 30, faudrait surtout pas venir se planquer dans ma cave, parce que moi en cas de match retour, je te balance directement aux autorités.[2]

En décembre 2013, alors que Manuel Valls tente d'empêcher Dieudonné de se produire sur scène, Jean-François Copé annonce sur Twitter apporter son "soutien total" à Valls. Il ajoute "Assez de ce silence convenu devant l'antisémitisme de Dieudonné et de ceux qui le cautionnent".[3] Il réitère ces propos sur BFMTV.[4] D'après Denis Jeambar, journaliste sur LCP, l'interdiction du spectacle de Dieudonné par Manuel Valls aurait en fait été initiée par Jean-François Copé qui l'aurait appelé au téléphone pour lui dire de faire quelque chose contre Dieudonné après avoir vu un reportage sur lui à la télévision, et Manuel Valls aurait accepté à la condition que l'opposition soit avec lui dans cette interdiction.[5]

En janvier 2014, dans l'émission C Politique, Jean-François Copé félicite Valls pour son action contre Dieudonné. Il s'exprime également à propos des attaques dont il a été victime de la part de Dieudonné, qui étaient "en des termes qui ne laissent aucune ambiguïté sur son antisémitisme" selon lui.[6]

Alain Soral et Jean-François Copé[modifier]

Dans son entretien du mois de novembre 2012, Alain Soral revient sur la polémique entre Jean-François Copé et François Fillon qui se disputent la victoire de la présidence de l'UMP. Soral dit que Fillon est un cocu, le comparant à Ségolène Royal face à Martine Aubry, et dit que Jean-François Copé aurait d'ores et déjà été choisi par "nos maîtres oligarchiques" pour être président de la République française en 2017. Il accuse Jean-François Copé d'être un "juif atlanto-sioniste" et pense qu'il a été "choisi" pour être président de l'UMP seulement parce qu'il est juif.[7]

Références[modifier]