Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Jack l'Éventreur

De Wiki Dissidence

Jack l'Éventreur (Jack the Ripper en anglais) est le surnom donné à un tueur en série ayant sévi dans le district londonien de Whitechapel en 1888. Celui-ci s'accusait des meurtres au sein de lettres anonymes adressées à la police et aux journalistes, signées "Jack the Ripper".

L'affaire du même nom, célèbre entre autres car l'identité du tueur demeure inconnue, est le lieu de nombreuses hypothèses plus ou moins sérieuses. Elle fait souvent l'objet de fantasmes et de légendes dans la culture populaire.

La dissidence s'y est parfois intéressé. Meta TV a notamment invité Sophie Herfort, écrivaine ayant consacré un ouvrage à l'affaire, ainsi que sa soeur Florence, psychologue spécialisée en criminologie. Tepa les y interroge, la particularité de leur thèse étant que le tueur serait le chef du département d'enquêtes criminelles de Scotland Yard lui-même, Sir Melville Macnaghten, promu à ce poste juste après ses crimes.

Aussi, parmi les nombreux suspects du dossier, une certaine proportion étaient juifs, ce qui est susceptible d'intéresser la dissidence.

Il est à noter par ailleurs l'apparition d'un tag antisémite durant l'affaire, le graffiti de Goulston Street. Celui-ci avait été retrouvé près d'un morceau de tissu ayant appartenu à l'une des victimes présumées de Jack l'Éventreur. Le texte du graffiti, « The Juwes are the men That Will not be Blamed for nothing » (« Les juifs sont les hommes qui ne seront pas blâmés pour rien »), constitue semble-t-il une accusation contre les juifs, et la police de l'époque a préféré l'effacer pour éviter toute émeute. La dissidence ne s'est généralement pas intéressé à la dimension potentiellement antisémite du tueur lui-même, préférant mettre en lumière les thèses selon lesquelles il était juif. Néanmoins les invitées de Tepa sur Meta TV ont plusieurs fois prétendu à l'antenne que Jack L’Éventreur était antisémite.

La possible judéité de Jack L'Éventreur[modifier]

Fichier:Kosminski.jpg
Portrait d'Aaron Kosminski.

Certains des suspects de l'affaire, dont parmi les principaux, étaient juifs[1]. À ce titre les milieux dissidents ont parfois pu relayer les études et avancées allant dans un sens les présentant coupables.

C'est notamment le cas de l'immigré juif polonais Aaron Kosminski, un des suspects les plus fréquemment mentionnés. Des analyses ADN l'accusant en 2014 et en 2019, quoique contestées par certains scientifiques, ont été relayées ces deux années-là sur le site d'Égalité & Réconciliation, accompagnées d'un commentaire ironique sur le supposé caractère antisémite de la révélation[2][3]. L'enquête de 2019 a été retweetée par Hervé Ryssen[4].

D'autre sites dissidents ou dits de "réinformation" ont parfois publié des dossiers sur le sujet, à l'instar de celui de Laurent Glauzy[5], ou encore de contre-info[6] ; de même que certains sites nationalistes[7].

Lors d'une conférence diffusée en 2014 sur Meta TV, Sophie Herfort a remis en cause la pertinence de l'analyse ADN mitochondriale censée inculper Kosminski, au motif que la technique employée ne serait pas fiable, et que, de toute façon, le châle sur lequel l'analyse a été pratiquée n'aurait été sur les lieux du crime ni en quelconque rapport avec l'affaire[8].

Jack L'Éventreur comme complot maçonnique[modifier]

William Gull, médecin de la reine, est un des suspects. Si l'hypothèse de sa culpabilité est défendue par certains spécialistes, il arrive dans des cas plus extrêmes qu'on la rapproche d'un complot impliquant la franc-maçonnerie et la famille royale britannique. Les tenants de cette théorie, initiée dans les années 1970 par Stephen Knight, prétendent que les meurtres seraient le fait des francs-maçons, qui auraient aidé à couvrir William Gull[9]. Certains sites internets complotistes tels que fawkes-news ont soutenu ce genre de thèses[10]. Certaines versions veulent que William Gull pratiquait des opérations chirurgicales codées selon des principes symboliques occultes.

Lors de son passage sur Meta TV, Sophie Herfort dénonce cette théorie car ne présentant aucune preuve d'après elle. Pour elle, cette théorie n'est qu'une sorte d'invention littéraire ; l'écrivaine renvoie donc à un travail archivistique rigoureux. Elle qualifie de "pure fantaisie de scénariste" ce style de thèses, de même que les interprétations de type "occultes" des opérations chirurgicales de William Gull. Selon elle, ce genre de théorie renvoie à l'idée de complot satanique et n'est pas crédible. Elle précise cependant qu'effectivement William Gull était franc-maçon et que c'est vérifiable[11], mais ne l'accuse pas des meurtres.

Passage des soeurs Herfort sur Meta TV[modifier]

À la fin de l'année 2014, Sophie et Florence Herfort tiennent une conférence pour exposer leur théorie sur l'affaire, et celle-ci est retransmise sur Meta TV[12]. Lors de cette conférence, elles remettent en cause l'analyse ADN accusant Aaron Kosminski[13].

En janvier 2015, Tepa les invite dans une émission sur la chaîne, "la libre antenne". Sophie Herfort est autrice d'un livre intitulé Jack L'Éventreur démasqué paru en 2007, dans lequel elle prétend que Sir Melville Macnaghten, devenu chef du département d'enquêtes criminelles juste après les meurtres et en charge d'enquêter dessus, serait en fait lui-même le coupable. Le meurtrier aurait eu un motif, celui d'humilier le préfet de l'époque, afin de se venger d'une récente éviction et de le pousser à démissionner. Les meurtres ont d'ailleurs cessé aussitôt que celui-ci démissionna. Ce motif est augmenté d'une interprétation psychologique du meurtrier, qui en voudrait inconsciemment à sa mère (d'où les meurtres de femmes).

Cette thèse est inédite à l'heure où l'ouvrage est publié, et elle demeure encore extrêmement marginale, si elle n'est pas même soutenue par les seules soeurs Herfort. Cette singularité extra-ordinaire explique probablement l'intérêt qu'y ont porté Tepa et Meta TV, dont une des vocations est de donner une écoute aux voix les plus extra-ordinaires.

D'ailleurs, Tepa fait mine de s'étonner naïvement que les archives accréditant la thèse des Herfort ne soient jamais ressorties et étudiées par le département de Scotland Yard de nos jours. À cela Sophie Herfort répond que c'est un secret de polichinelle et que l'affaire n'est jamais vraiment déterrée pour ne pas décrédibiliser la prestigieuse institution policière, notamment en révélant qu'un des leurs "a été un mouton noir"[14]. Florence affirme par ailleurs que les anglais n'aiment pas trop l'idée qu'une française ait fait cette découverte.

Sophie Herfort explique lors de l'entretien qu'elle n'a pas débuté son étude avec l'intention d'identifier le coupable mais plutôt de travailler sur le climat de l'époque, et qu'elle aurait fait sa découverte à force de lire des rapports de police.

Aspects de l'entretien relatifs aux préoccupations de la dissidence[modifier]

Tepa évoque les théories accusant la famille royale de protéger les faits, fausses d'après ses invitées. Néanmoins il appuie sur le fait que leur conclusion va aussi dans le sens d'une occultation de la vérité, mais par l'institution policière, et qu'il y avait donc bien d'après elles une forme de complot[15], ce que les soeurs confirment[16].

L'entretien montre un intérêt de Sophie Herfort pour la question de l'antisémitisme à l'époque des faits, les juifs étant accusés par beaucoup de contemporains de l'époque, comme le rappellent les sœurs aussi bien que Tepa[17]. Sophie mentionne le graffiti de Goulston Street comme un facteur entrainant plus de haine des juifs[18]. D'après elle "on sait que ce tag émane bien de Jack L'Éventreur", bien que cela ne fasse pas consensus chez les experts. En outre, sa thèse du motif psychique inconscient du tueur, qui serait lié au rapport de ce dernier à sa mère, est recoupée d'une analyse sur son prétendu antisémitisme. En effet, le médecin de famille ayant notamment opéré la mère de Macnaghten pour l'empêcher de reprocréer, se trouvait être juif.

Les soeurs Herfort pointent du doigt l'homophobie de l'époque, ayant mené à monter Montague John Druitt en bouc-émissaire coupable des meurtres parce qu'il était homosexuel. Elles prétendent que le dossier aurait été ainsi entériné par Macnaghten pour se couvrir aisément et rapidement. Tepa fait un parallèle avec les affaires terroristes récentes : "c'est plus pratique", dit-il, sous-entendant que l'absence d'enquête serait là aussi voulue[19]. Montague John Druitt s'est suicidé peu après les faits – d'après les Herfort sous la pression d'un homme (supposément de l'action de Macnaghten).

Sophie Herfort répond aussi à la thèse voulant que les crimes seraient le fait d'un complot franc-maçon, en s'y opposant[20]. Elle dénonce également les affirmations voulant que William Gull, suspect présenté par cette théorie comme le meurtrier (ou l'exécutant), pratiquait des opérations chirurgicales codées selon des principes symboliques occultes. Selon elle, ce genre de théorie renvoie à l'idée de complot satanique et n'est pas crédible. Elle précise cependant qu'effectivement William Gull était franc-maçon et que c'est vérifiable[21], mais ne l'accuse pas des meurtres. À noter sinon que Macnaghten, accusé par les soeurs, était lui aussi franc-maçon, ce que Tepa juge "important".

Un bref instant, Tepa semble vouloir l'interroger sur une légende d'après laquelle le mode opératoire de Jack L'Éventreur traduirait une codification rituelle au sujet des juifs, mais la question est mal formulée et aussitôt oubliée lors d'une digression.

Un "métanaute" s'exprimant en direct sur le tchat demande si les soeurs ont pensé à enquêter sur la piste des Rothschild, sous-entendant que ladite famille/banque pourrait être impliquée dans l'affaire. Les Herfort tiennent cette hypothèse pour saugrenue, de même que Tepa[22].

Florence Herfort lit le message d'un autre métanaute, dont on devine qu'il accuse Jack l'Éventreur d'être à la fois juif, homosexuel et franc-maçon (avec humour ou non, impossible de dire). Elle lui répond que non, et se met à rire de concert avec sa soeur ainsi que Tepa. Ce dernier ajoute : "avoir tous les lobbies sur le dos...". Les soeurs trouvent l'occasion de repréciser : Macnaghten n'était pas homosexuel, c'est un autre suspect qui l'était ; il n'était pas non plus juif, mais antisémite. Il était cependant franc-maçon, révèle Sophie pour la première fois après plus d'une heure d'entretien, sur quoi s'exclame Tepa d'un "aaaaah" montrant son intérêt, puis il ajoute en riant : "c'est plus important !"[23]

Plaisanteries notables[modifier]

Fichier:Herfort.PNG
Les soeurs Herfort et Tepa réagissant à la blague d'un internaute comparant Jack L'Éventreur à George Soros, BHL et George W. Bush

Lors d'un passage au sujet des pervers narcissiques (Jack L'Éventreur étant supposé en être un), Tepa lit une plaisanterie d'un métanaute au sujet d'Alain Soral et s'en amuse : "[Jack L'Éventreur] est comme Soral, il a un plan en tête".

La mutilation des victimes par le tueur fait l'objet d'une plaisanterie sur Arielle Dombasle, dont le physique est refait : "Arielle Dombasle aurait pu être une victime de Jack L'Éventreur", s'amuse de lire Florence Herfort.

Certains métanautes, dont Tepa fait la lecture, comparent avec humour Jack L'Éventreur à ce qu'ils désignent comme d'autres tueurs en série "pas mal dans le genre" : George W. Bush, Bernard-Henri Lévy et George Soros. Le gag semble amuser les soeurs Herfort[24]. "C'est peut-être un proche de Charlie", ajoute un autre.

Jack L'Éventreur sur Egalité & Réconciliation[modifier]

Fichier:FredLB.jpg
Photomontage de "Fred le balafreur".

Outre le relais susmentionné des études accusant un suspect juif, le site d'Egalité & Réconciliation a déjà fait une analogie plus ou moins humoristique entre Jack L'Éventreur et Frédéric Haziza, le surnommant "Fred le balafreur" pour s'être comporté violemment à l'égard d'un journaliste de Politis[25]

Références[modifier]

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Suspects_de_l%27affaire_%C2%AB_Jack_l%27%C3%89ventreur_%C2%BB
  2. https://www.egaliteetreconciliation.fr/Antisemitisme-27706.html
  3. https://www.egaliteetreconciliation.fr/Deux-scientifiques-revelent-l-identite-de-Jack-l-Eventreur-54166.html
  4. https://twitter.com/EetR_National/status/1109759508535037952
  5. https://profidecatholica.com/2019/03/20/jack-leventreur-demasque-par-son-adn/
  6. http://www.contre-info.com/jack-leventreur-enfin-identifie-cetait-un-juif-polonais
  7. https://jeune-nation.com/culture/histoire/9000-jack-leventreur-serait-bien-aaron-kosminski.html
  8. https://youtu.be/WEfbUr-4XNU?t=1221
  9. http://lacaste3points.eklablog.com/le-mythe-de-jack-l-eventreur-ou-les-assassinats-maconniques-de-la-mona-a113403914
  10. https://www.fawkes-news.com/2015/12/jacke-leventreur-etait-franc-macon.html
  11. https://youtu.be/ySOHV8Bw2D8?t=1615
  12. https://www.youtube.com/watch?v=WEfbUr-4XNU&t=167s
  13. https://youtu.be/WEfbUr-4XNU?t=1221
  14. https://www.youtube.com/watch?v=D9pOY2prZxc
  15. https://youtu.be/D9pOY2prZxc?t=1605
  16. https://youtu.be/m-o1Ph5lXuw?t=1201
  17. https://youtu.be/m-o1Ph5lXuw?t=1045
  18. https://youtu.be/ySOHV8Bw2D8?t=978
  19. https://youtu.be/D9pOY2prZxc?t=1248
  20. https://youtu.be/ySOHV8Bw2D8?t=1615
  21. https://youtu.be/ySOHV8Bw2D8?t=1615
  22. https://youtu.be/IkaNxh74Vr8?t=1578
  23. https://youtu.be/m-o1Ph5lXuw?t=530
  24. https://youtu.be/IkaNxh74Vr8?t=1464
  25. https://www.egaliteetreconciliation.fr/Apres-Jack-l-eventreur-Fred-le-balafreur-27735.html