Israël

De Wiki Dissidence

Israël, en forme longue l’État d’Israël, est un État situé sur la côte orientale de la mer Méditerranée au Proche-Orient. Son indépendance a été proclamée le 14 mai 1948, après le vote du plan de partage de la Palestine mandataire le 29 novembre 1947 par l’Organisation des Nations unies (ONU) qui mit fin au mandat britannique et qui prévoyait la création d’un État juif et d’un État arabe.

Depuis son indépendance, Israël est en conflit régulier avec la Palestine. Les deux États se disputent la Cisjordanie ainsi que la bande de Gaza.

Ce pays est détesté par la plupart des dissidents, que cela soit pour des raisons pro-palestiniennes ou antisémites, à l'exception de certains comme Piero San Giorgio, Jean Robin, Papacito, Pierre Cassen, Christine Tasin, Aldo Sterone, Guillaume Faye ou Ahmed Moualek. D'autres comme Daniel Conversano préfèrent rester seulement neutres.

Alain Soral et Israël[modifier]

Pour Alain Soral, Israël serait "un espèce d'accident de l'histoire" qui n'aurait "pas d'avenir" et qui "finira par disparaître". Il pense que théologiquement, Israël ne serait pas un pays viable car la Bible interdirait aux Juifs de retourner en Israël avant l'arrivée du Messie, et que les véritables juifs orthodoxes seraient antisionistes. Il pense aussi que le pays ne serait pas viable économiquement et ne vivrait que de prêts non-remboursables des États-Unis et du "racket" de l'Allemagne et des pays occidentaux. Israël reposerait aussi selon lui militairement sur les USA. Soral pense aussi que le pays ne serait pas "sociologiquement viable" car les Juifs qui le composent seraient tous de professions libérales. Ils auraient en fait selon lui colonisé les Palestiniens pour avoir une classe sociale inférieure à leurs ordres. Il voit également la même démarche derrière l'accueil des Falashas en Israël. Il dénonce aussi les discriminations que subissent les Séfarades face aux Ashkénazes en Israël. Il voit aussi en Israël le pays où il serait le plus dangereux d'être juif au monde.[1]

Tepa et Israël[modifier]

Pour Tepa, la situation d'Israël dans le conflit israélo-palestinien est comparable à celle de l'Afrique du Sud durant la période de l'apartheid. Il pense que les deux pays auraient "les mêmes origines dans leurs essences profondes", et rappelle les liens qui les ont unis. Il qualifie les dirigeants israéliens de "racistes". Il prétend aussi faussement que la nationalité israélienne ne serait accordée qu'aux juifs, et non aux chrétiens ou aux musulmans.[2]

Henry de Lesquen et Israël[modifier]

Henry de Lesquen considère que, si les Palestiniens sont "martyrisés" par les Israéliens, l'on ne peut "rien faire d'autre que de demander des solutions raisonnables pour que le martyr des Palestiniens soit atténué". Contrairement à de nombreux dissidents, il n'est pas contre l'existence de l’État d'Israël, mais dément être sioniste, estimant que cela ne le concerne pas en tant que non-juif.[3]

Références[modifier]

  1. Alain Soral, Soral a (presque toujours) raison, épisode 9
  2. "MetaTV : TEPA sur Israël" : https://www.youtube.com/watch?v=Yh7tRrMteqI
  3. "HENRY DE LESQUEN : L'ENTREVUE CENSURÉE 2/2" : https://www.youtube.com/watch?v=D-_y6g5-aKQ