Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Frédéric Chatillon

De Wiki Dissidence
Frédéric Chatillon
{{{image}}}
Nom Frédéric Chatillon
Date de naissance 15 février 1968
Activité chef d'entreprise

militant politique

Origine français

Frédéric Chatillon, né le 15 février 1968 à Armentières, est un chef d'entreprise et un militant politique français.

Durant ses études, il dirige le Groupe union défense. Il est désormais le patron de l'agence de communication Riwal, prestataire de services notamment pour le Front national ainsi que le Comité Jeanne.

Son agence de communication a aussi créé le site InfoSyrie, site pro-Baas francophone sur l'actualité syrienne.

C'est l'organisateur du voyage au Liban de 2006 auquel ont participé Dieudonné, Alain Soral, Thierry Meyssan, Ahmed Moualek et Marc George.

En avril 2016, son nom est cité dans l'affaire des Panama Papers.[1]

En février 2017, il est mis en examen pour abus de biens sociaux.[2]

Relations avec Dieudonné[modifier]

D'après les journalistes Mathieu Molard et Robin d'Angelo, Frédéric Chatillon a été un habitué du théâtre de la Main d'or.[3] D'après la revue antifasciste REFLEXes, Chatillon aurait même fait office d'agent, de PR et de "pygmalion" de Dieudonné, et aurait été à l'origine de la rencontre entre lui et Jean-Marie Le Pen. Ils disent aussi que Chatillon aurait convaincu des hooligans de ne pas s'en prendre à Dieudonné lors de la fête du Front national suivant le 1er tour de l'élection présidentielle de 2007.[4] Marc-Édouard Nabe appuie également ces propos dans le tome 1 des Porcs.[5]

D'après Le Monde, Frédéric Chatillon a déjà tenté de faire rencontrer Dieudonné à Marine Le Pen lors d'un dîner à son domicile sans la prévenir. Le Pen l'a cependant appris et n'y est pas allée.[6]

En juillet 2008, un article de Minute surnommant Frédéric Chatillon "Orléans" informe qu'il aurait tenté d'empêcher un journaliste de Minute (ainsi que plusieurs autres publications nationalistes) de faire paraître l'information du parrainage de Plume M'Bala M'Bala par Le Pen.[7][4] En décembre 2008, il est présent au Zénith lorsque Dieudonné décide de faire monter Robert Faurisson sur scène.[6]

En janvier 2009, Frédéric Chatillon accompagne Dieudonné lors d'une manifestation pro-palestinienne.[4] En septembre 2009, Chatillon accompagne Dieudonné et Robert Faurisson au tribunal correctionnel lors d'un procès.[8]

Relations avec Marc-Édouard Nabe[modifier]

Dans Les Porcs, Marc-Édouard Nabe raconte avoir rencontré Frédéric Chatillon dans un bar par l'intermédiaire d'Alain Soral. Il le décrit comme "un grand baraqué aux cheveux gominés". Chatillon lui aurait alors parlé principalement de la Syrie et de l'Irak, et lui aurait communiqué "une franche sympathie qui ne se démentirait jamais". Pour lui, ils n'auraient rien d'autre en commun que leur "vomissement d'Israël", mais que ce sentiment aurait été suffisant pour "se faire des amis". Nabe raconte que par la suite, Chatillon lui aurait proposé de lui présenter quelqu'un "d'assez riche" qui aurait pu l'aider, mais qu'il aurait refusé.

MEN dit aussi que Chatillon serait passé plusieurs fois à une de ses expositions en 2007, et lui aurait acheté un de ses tableaux représentant Ezra Pound. Ils se seraient ensuite à nouveau rencontrés, et Alain Soral serait devenu jaloux de leur relation. Chatillon aurait même un temps envisagé de faire exposer des tableaux de Nabe en Syrie.

Nabe dit également dans son livre que Frédéric Chatillon aurait été le parrain de l'entrée d'Alain Soral au Front national, l'entremetteur de la rencontre entre Alain Soral et Dieudonné et Jean-Marie Le Pen, l'intermédiaire de la rencontre entre Hugo Chávez et Dieudonné, et le conseiller en politique de Dieudonné lors de l'élection présidentielle de 2007.

Il raconte aussi que Marc George lui aurait dit que Frédéric Chatillon et lui auraient eu, durant le voyage au Liban de 2006, à expliquer à Ahmed Moualek les différences entre chiites et sunnites. Ahmed Moualek, quant à lui, aurait dit à Marc-Édouard Nabe que lors du voyage Frédéric Chatillon l'aurait fait asseoir face à une prostituée portant un décolleté et lui aurait dit "T'es pas là pour regarder ton assiette !". Moualek aurait également dit être mal à l'aise avec Chatillon, et qu'il se serait demandé s'il ne finançait pas des ratonnades du GUD avec de l'argent syrien.

Toujours dans Les Porcs, Nabe dit que Frédéric Chatillon et Philippe Péninque auraient été menacer Alain Soral à son domicile suite à sa communication rancunière sur son départ du FN (que Nabe dépeint plutôt comme une exclusion).[5]

Références[modifier]

  1. http://archive.is/Ed0Nw
  2. http://archive.is/SGM9B
  3. Mathieu Molard et Robin d'Angelo, Le Système Soral : Enquête sur un facho business, 2015.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 http://archive.is/ATDCe
  5. 5,0 et 5,1 Marc-Édouard Nabe, Les Porcs, tome 1, 2017
  6. 6,0 et 6,1 http://archive.is/5E4GJ
  7. Minute n°2368, 23 juillet 2008
  8. http://archive.is/ev44A