Fiorina Lignier

De Wiki Dissidence
Fiorina Lignier
{{{image}}}
Nom {{{nom}}}
Date de naissance 29 août 1998
Activité étudiante en philosophie

militante politique

Origine française

Fiorina Lignier est une étudiante en philosophie[1] et militante politique française née le 29 août 1998 à Amiens[2].

Elle est blessée à la tête le 8 décembre 2018, lors du 4e acte des gilets jaunes à Paris, par le jet d'une grenade par un CRS. Victime de traumatisme crânien, elle subit plusieurs opérations mais perd l'usage de son œil gauche qui doit lui être retiré[3].

À l'hôpital, elle reçoit la visite de Gilbert Collard[4]. Damien Rieu lance une cagnotte Leetchi en solidarité avec la jeune femme qui récolte 53 336 euros[5].

Le 3 mai 2019, Renaud Camus annonce qu'elle figure en seconde position de la liste La Ligne Claire aux élections européennes de 2019[6], avec son amie Clara Buhl. Le 19 mai, elle publie sur Twitter une vidéo contre le rappeur Nick Conrad où elle propose sa "remigration"[7]. Peu avant le premier temps est exhumée dans un journal local une photo d'elle agenouillée devant un svastika tracé sur une plage ; devant la polémique (qui provoque la désolidarisation de Renaud Camus d'avec sa propre liste), elle déclare qu'il s'agissait d'une "connerie d'étudiante de 18 ans de mauvais goût" et s'engage à arrêter de faire campagne et à démissionner si elle en venait à être élue[8]. Elle précise plus tard à Boulevard Voltaire que cette photo a été transmise à la presse par un ancien ami qui l'aurait trahie[9].

En novembre, elle publie chez Via Romana Tir à vue, écrit en collaboration avec son compagnon Maxime Jacob[10]. Elle y salue le soutien financier et militant de Jean-Yves Le Gallou et son épouse Anne-Laure Blanc sur le long terme[11]. L'ouvrage est recommandé par Pierre Cassen[12]. Elle dédicace son ouvrage à La Nouvelle Librairie[13], puis au cours du forum de la Dissidence[14]. Il est salué par Camille Galic dans Présent, et nommé au prix 2020 des amis et lecteurs de Présent (non encore décerné)[15].

Le même mois, elle salue sur Twitter l'activisme de Tepa récemment disparu, en lui sachant gré d'avoir invité Daniel Conversano, Henry de Lesquen, Bernard Lugan ou Robert Faurisson, "des gens bien à droite quand même"[16].

En décembre suivant, invitée par Lesquen sur Radio Athéna en compagnie de Maxime, elle précise que son "philosophe préféré" est Friedrich Nietzsche[17].

Références[modifier]