Féminisme

De Wiki Dissidence

Le féminisme est un ensemble de mouvements et d'idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent pour but l'égalité politique, économique et sociale des femmes avec les hommes.

Il connaît plusieurs précurseures comme Marie de Gournay ou Olympe de Gouges, mais ne se développe véritablement qu'à partir du XVIIIe siècle. Plusieurs courants féministes sont ensuite apparus : féminisme pro-sexe, féminisme marxiste, féminisme radical, féminisme matérialiste...

La plupart des dissidents sont antiféministes, notamment Alain Soral ou Le Raptor. Il existe des pans masculinistes dans la dissidence, spécifiquement opposés au féminisme : les MGTOW (Mathieu Velasquez, Ralf Athoustra, L'Observateur, CLR), les militants pour les droits des hommes (Alexis Fontana) ou les incels (LePuceau Frustré). On peut aussi noter Julien Rochedy qui s'apparente à un masculinisme plus classique.

Cependant, il existe quelques dissidents qui se réclament du féminisme, comme Frédéric Mariez et son Mouvement matricien, qui sont parmi les premiers dissidents à se réclamer du féminisme. Avant de se fâcher avec eux, le Mouvement matricien milite pour un rapprochement entre Alain Soral et les Femen. Ils sont pour le passage du patriarcat à une autre forme d'organisation sociale qui serait matriarcale. Plus récemment, des personnalités comme Solveig Mineo et Vira Sadevotchka se sont réclamées d'un "féminisme de droite" et ont lutté contre les idées sexistes et misogynes au sein de la droite et de la dissidence, qu'elles ont qualifiées de "communisme sexuel". Elles font également une analyse raciale et anticléricale de la domination masculine, qui viendrait selon elles principalement de non-blancs, ainsi que de catholiques et de musulmans. Vira Sadevotchka semble cependant avoir arrêté de se définir en tant que féministe à partir de 2019, après s'être mise en couple avec un militant MGTOW.

Alain Soral et le féminisme[modifier]

D'après Alain Soral, de manière analogue au marxisme qui prétend que l'Histoire serait la lutte des classes, le féminisme prétendrait que l'Histoire serait la lutte des sexes, et que le but de l'Histoire serait que les femmes se libèrent de l'oppression qu'elles subissent des hommes. D'après lui, les revendications féministes, qui seraient au premier abord légitime, seraient manipulées afin de les mettre au service de la société marchande et de la société du salariat.[1]

Il se plaint aussi régulièrement que les questions de luttes féministes étoufferaient les questions de lutte des classes, et que les féministes seraient donc généralement des idiots utiles, voire des "collaborateurs".[1][2]

En 1999, Alain Soral publie le livre Vers la féminisation ?, dans lequel il critique le féminisme de manière virulente.

Dans les années 1990 et 2000, Alain Soral apparaît régulièrement dans des émissions comme Ciel, mon mardi ![2], C'est mon choix ou Tant qu'il y a de l'avis ![3] pour s'exprimer contre ces idées. On le voit notamment être opposé plusieurs fois à Isabelle Alonso et Florence Montreynaud.

Dans une interview pour le site musulman Oumma.com, Alain Soral défend le voile face au string, dont il dit qu'il serait promu par les féministes comme un vêtement émancipateur.[4]

En septembre 2014, Alain Soral publie L'Effroyable imposture du féminisme de Lucie Choffey aux éditions Kontre Kulture, un livre anti-féministe.[5]

En juin 2018, dans un épisode bonus de Soral a (presque toujours) raison, Alain Soral se prononce en faveur d'un "féminisme intégral" afin de mener à une guerre des sexes qui serait selon lui assurément gagnée par les hommes.[6] Dans le neuvième épisode de Soral répond... sur ERFM !, Alain Soral dit que dans sa société idéale, les femmes auraient tout de même le droit d'exercer des professions plus intellectuelles que le travail ménager, comme chercheuses en sciences dures, artistes ou femmes politiques, et prend l'exemple des pays socialistes. Il pense cependant que la fonction "majoritaire" de la femme devrait rester l'épouse et la mère, et que les femmes créatrices seraient plus rares.[7]

Ralf Athoustra et le féminisme[modifier]

Ralf Athoustra est une figure de proue du mouvement MGTOW.

En août 2018, il fait une vidéo YouTube dans laquelle il explique que "les hommes féministes sont la pire des races", "atroces" et "abominables". Pour lui, les hommes féministes cautionnent "tous les débordements hystériques du féminisme contemporain", et ce qui leur tiendrait particulièrement à cœur serait la libération sexuelle. Il pense que "la majorité des hommes occidentaux, en France, pensent de cette manière". Il classe les hommes féministes dans quatre catégories : celle du "couillon", qui est féministe par convenance, celle de l'"alpha concon", qui n'aurait pas à remettre en cause le féminisme car il serait dans le "top 5" des hommes et recevrait donc les faveurs des femmes, celle du "cuck" ou "candaule", qui ferait partie des hommes féministes y croyant au plus profond de leur cœur et qui "vendraient un rein pour avoir accès à une chatte ou pour être bien vu par une femme". La quatrième catégorie qu'il a théorisée, celle qui l'intéresse le plus, est celle du "féministe pervers", composée de pick up artists, qui "baisent des quantités industrielles de meufs", et serait seulement intéressé par son intérêt personnel. Pour lui, le féministe pervers manipulerait les femmes, et ce de manière innée. Il relaie un article du collectif féministe Elles aiment ça adressé à Usul et critiquant l'approche du féminisme pro-sexe. Elles auraient selon Ralf "compris un aspect fondamental de l'escroquerie du féminisme", et particulièrement de la libération sexuelle.[8]

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 "Alain Soral décrypte l'arnaque du féminisme" : https://www.youtube.com/watch?v=fdOY_ZAXXEk Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « :0 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
  2. 2,0 et 2,1 Ciel mon mardi ! du 30 septembre 2000 : https://www.youtube.com/watch?v=8DFkqwuIGdk
  3. Tant qu'il y a de l'avis du 11 juillet 2007 : https://www.dailymotion.com/video/xb4jlw
  4. "« Je préfère le voile au string ! » (Alain Soral sur OummaTV)" : https://youtu.be/eUnJYEKrXXs
  5. "L'effroyable imposture du féminisme : entretien avec Lucie Choffey" : https://www.dailymotion.com/video/x26ooa6
  6. Soral a (presque toujours) raison, épisode 5, bonus : https://www.youtube.com/watch?v=EA5YtSQVxZM
  7. "Soral répond... sur ERFM !" – Neuvième fournée ! : https://www.youtube.com/watch?v=ACaeb0cNhxk
  8. "RALF - Couillons, candaules, pervers narcissiques - Comprendre les hommes féministes" : https://www.youtube.com/watch?v=Mv03LDbVWhs