Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

David Touitou

De Wiki Dissidence
David Touitou
{{{image}}}
Nom David Touitou
Date de naissance {{{date_de_naissance}}}
Activité Rabbin
Origine français

David Touitou est un rabbin français.

Le rabbin Touitou est avant tout connu dans la communauté juive francophone, et poste notamment des vidéos de "cours" sur Internet dans lesquels il parle du judaïsme. Il est aussi affilié et souvent partagé au site francophone juif Torah Box.

Il se fait connaître des dissidents à travers plusieurs vidéos, par des dissidents antisionistes ou antisémites notamment. Ces deux vidéos sont parfois utilisées dans la dissidence pour légitimer la théorie d'un complot juif sioniste visant à détruire l'Europe et la chrétienté.

Vidéos polémiques au sein de la dissidence[modifier]

La polémique liée au rabbin vient de deux vidéos parfois mises ensemble où ce-dernier parle de l'Europe, de la chrétienté et de l'Islam.

Première vidéo[modifier]

Dans une vidéo datant de 2013, le rabbin Touitou dit que l'Europe serait sur le point d'être "envahie" par l'islam, et il qualifie cette "invasion" d'"excellente nouvelle" pour les Juifs. Il se prononce également en faveur du remplacement du christianisme comme religion majoritaire par l'islam en Europe.

Cette vidéo est notamment diffusée par E&R en 2016[1], mais aussi dans la vidéo du Raptor Dissident dans laquelle attaque Alain Soral[2], ou bien dans le morceau Juden Raus du rappeur nationaliste YoM. La vidéo est aussi relayé par d'autres dissidents, souvent antisémites, sur les réseaux sociaux et sur internet.

Deuxième vidéo[modifier]

Le rabbin Touitou dit dans une autre vidéo que l'islam viserait à faire disparaître le "QG de la chrétienté", ce qu'il voit d'un bon œil. Il pense ainsi que l'islam pourrait servir de "balai d'Israël" afin de faire disparaître la chrétienté.[3] Cette vidéo, à l'instar de la première, est souvent utilisée dans les milieux dissidents, par exemple par le rappeur YoM ou par Alain Soral.

Liste des références[modifier]