Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Daniel Lallemant

De Wiki Dissidence

Daniel Lallemant est un officier militaire, haut fonctionnaire, homme politique et animateur de radio français né le 5 juillet 1943[1].

Biographie[modifier]

Dans sa jeunesse il est scout[2]. Diplômé de Saint-Cyr en 1965[2], il devient ensuite officier dans l'armée[1] : lieutenant dans les transmissions à la sortie de son école d'application, il intègre le ministère de la Défense en 1968, puis nommé chef de corps de la 718e compagnie de transmission en 1973[2].

Il entre ensuite dans le corps préfectoral : il est successivement directeur de cabinet du préfet de Haute-Saône (1975) puis des Pyrénées-Orientales (1977), secrétaire général de la préfecture de la Guyane (1978), et sous-préfet de l'arrondissement de Cosne-Cours-sur-Loire (1980)[3]. En 1982, il rejoint le secteur privé et devient conseiller financier[1], ce jusqu'en 2003[2].

En 1993, il se présente aux législatives sous les couleurs de la Démocratie chrétienne française dans la 7e circonscription de Meurthe-et-Moselle[4]. En 1997, il est candidat du Centre national des indépendants aux législatives[5].

De 2001 à 2008, il est conseiller municipal d'Issenheim[2]. Entre 2008 et 2014, il est adjoint au maire de Dommartin-les-Remiremont, René Poirson.

En 2011, il est candidat aux cantonales dans le canton de Brouvelieures[6].

En 2012, se revendiquant du feu député Gérard Léonard[7], il est candidat sous les couleurs du Parti chrétien-démocrate aux législatives dans la 1re circonscription de Meurthe-et-Moselle[8].

De sa fondation en 2013 à 2014, il préside Lorraine Histoire[9].

En 2014, il envisage de se présenter à Remiremont[10] ; mais sa candidature n'aboutit finalement pas[11].

Se considérant comme démocrate-chrétien et gaulliste[1], il défend aussi la Paneurope[12]. Responsable de l'Union paneuropéenne de France[13], il est aussi élu, en 2016, vice-président du Rassemblement pour la France (structure souverainiste)[1]. La même année, il fonde un Forum démocratique vosgien, qui semble n'avoir guère eu de postérité[14].

En janvier 2017, il est nommé par Henry de Lesquen à la tête du Libre journal de l'indépendance sur Radio Courtoisie[15].

Il est par la suite un cadre des Volontaires pour la France[16].

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 https://www.rpf-france.org/single-post/2016/11/18/Daniel-LALLEMANT---Vice-Pr%C3%A9sident-du-RPF
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 http://remiremont-renaissance.over-blog.com/2013/11/parcours-de-daniel-lallemant.html
  3. http://remiremont-renaissance.over-blog.com/2014/02/le-sous-prefet-sort-du-bois.html
  4. https://www.lemonde.fr/archives/article/1993/03/23/les-resultats-du-premier-tour-des-elections-legislatives-du-21-mars-1993-meurthe-et-moselle-7_3917931_1819218.html
  5. https://www.la-croix.com/Archives/1997-05-02/ELECTIONS-LEGISLATIVES-97-_NP_-1997-05-02-427249
  6. https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Cantonales/elecresult__cantonales_2011/(path)/cantonales_2011//088/08802.html
  7. https://www.lasemaine.fr/francois-fillon-a-nancy-le-15-mars/
  8. https://fr.wikipedia.org/wiki/Premi%C3%A8re_circonscription_de_Meurthe-et-Moselle#%C3%89lections_de_2012
  9. http://lorrainehistoire.fr.over-blog.com/2014/11/passation-de-pouvoir-dans-l-echo-des-vosges.html
  10. http://remiremont-renaissance.over-blog.com/2013/11/parcours-de-daniel-lallemant.html
  11. http://www.leparisien.fr/elections/municipales/resultats/2014-remiremont-88200.php
  12. http://www.revuemethode.org/m022009.html
  13. http://www.eurofora.net/brief/brief/paneuropafrancepresidentlallemantonhelsinkideal.html
  14. https://www.vosgesmatin.fr/politique/2016/06/03/et-daniel-lallemant-crea-le-forum-democratique-vosgien
  15. https://www.radiocourtoisie.fr/patrons-emissions/auteur197/
  16. https://volontaires-france.fr/europe-le-soleil-se-leve-a-lest/