Congrès de la dissidence

De Wiki Dissidence

Le premier congrès européen de la dissidence est un rassemblement de dissidents organisé par Abdesselam LaghmichLaurent Louis et la Librairie Xsime de Johann Livernette, qui devait avoir lieu le 4 mai 2014 de 14h à 21h à Anderlecht (Bruxelles-Capitale)[1].

Il est annoncé en avril 2014 avec la participation d'Axo Breizh, Jacob Cohen, Dieudonné, Corinne Gouget, Pierre Hillard, Salim Laïbi, Joe Le Corbeau, Hervé Ryssen, Kemi SebaMarion Sigaut et Alain Soral dans un lieu de Bruxelles tenu secret qui sera finalement la salle Akdeniz à Anderlecht.

Le 30 avril, la ministre de l'Intérieure belge, Joëlle Milquet, déclare que le dossier est "pris en main de manière claire, collective et cohérente depuis le début"[2]. Plusieurs bourgmestres des communes de Bruxelles annoncent qu'ils interdiront la tenue de l'évènement.

Le 4 mai à 14 heures, 400 personnes sont présentes devant la salle[3] mais les portes de celle-ci sont placardées de mises en demeure à l'encontre de Laurent Louis et interdisant l'accès au lieu. Les intervenants prévus sont néanmoins présents, ainsi qu'Yvan Benedetti[4] et les médias couvrant la manifestation, Tepa, RTBF et BFMTV.  

Le président de la Ligue Belge Contre l'Antisémitisme, Joël Rubinfeld, est présent aux côtés des policiers encadrant la foule et prend des photo avec son GSM. Lorsque Laurent Louis annonce sa présence à ses partisans, ceux-ci se mettent à chanter Joël la sens-tu ? et Shoananas et brandissent des ananas en protestation[5].

Les sympathisants de la dissidence sont ensuite dispersés par des canons à eau et une conférence est organisée au local de Laurent Louis avec Nathalie Capoen, gérante de la Librairie Xsime qui a subi une garde à vue la veille, Dieudonné, Abdesselam Laghmich, Salim Laïbi, Joe Le Corbeau, Marion Sigaut et Alain Soral[6]

Trois semaines plus tard, ont lieu les élections fédérales belges de 2014 où Laurent Louis perd son siège de député.