Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Communautarisme

De Wiki Dissidence

Le communautarisme est un terme socio-politique désignant les attitudes et aspirations au sein d'un groupe social (religieux, ethnique, culturel) de se différencier du reste de la société afin de s'entraider voire de se dissocier de la société.

Ce terme est parfois critiqué pour son usage jugé comme raciste et comme servant à stigmatiser des minorités.

Le communautarisme est vivement critiqué au sein de la dissidence par des personnalités comme Alain Soral ou Dieudonné. Cependant, d'autres dissidents promeuvent des communautarismes ethniques : le communautarisme noir est défendu par la Kemi Seba ou Ligue de défense noire africaine (LDNA), et le communautarisme blanc par Suavelos. Il est à noter l'initiative France Village de Cédric Rivaldi, dont le projet était de créer un village communautariste blanc.

Alain Soral et le communautarisme[modifier]

Alain Soral est contre le communautarisme, dont il a fait la critique notamment dans ses deux ouvrages Jusqu’où va-t-on descendre ? et Socrate à Saint-Tropez : texticules.

Dans une interview pour Génération République, Alain Soral dénonce le communautarisme gay comme représentant "un recul certains vers l'obscurantisme, l'intolérance, le non-droit et la violence". Il dit que le communautarisme serait poussé par "les protestants américains fondamentalistes bushistes et les juifs communautaristes et sionistes, également conseillers de Bush". Pour lui, tous les communautarismes seraient en hausse par "imitation, hostilité et opposition au communautarisme judéo-sioniste", qui aurait un "statut privilégié".[1]

Dans une interview datant de 2007, il dit que le communautarisme serait selon lui "en porte-à-faux par rapport aux valeurs de la République" et "en porte-à-faux par rapport aux valeurs universelles". Il dit penser qu'il y aurait un fort communautarisme juif qui ferait fi des valeurs universelles en prétextant la Shoah.[2]

Dans son entretien du mois d'octobre 2011, Soral dit que le communautarisme maghrébin serait "un échec intégral", et qu'ainsi les Maghrébins seraient la communauté la moins intégrée de France. Il reproche aussi au Parti des indigènes de la République la théorisation d'un "communautarisme afro-maghrébin", qui selon lui n'existerait pas et n'aurait aucun sens. Il voit cependant le communautarisme asiatique en France comme l'exemple d'un communautarisme qui a réussi, car les asiatiques français, bien que non-assimilés pour Soral, seraient cependant intégrés à la société française. Il se réjouit aussi que le communautarisme asiatique ne soit pas "victimaire", contrairement d'après lui à celui du PIR. Il explique cette différence car selon lui le Vietnam aurait réussi sa décolonisation tandis que le Maghreb non.[3]

En juin 2017, Égalité & Réconciliation, l'association d'Alain Soral, organise une conférence de Roger Holeindre sur le thème "Du communautarisme à la réconciliation".[4]

Dieudonné et le communautarisme[modifier]

Lors des élections législatives de 2002, accusé de communautarisme par son concurrent Dominique Strauss-Kahn, Dieudonné lui retourne l'accusation, et l'accuse de soutenir les intérêts d'Israël.[5]

Le 11 février 2004, interviewé par le journal belge La Libre, Dieudonné dit avoir voulu "exciter le sentiment communautariste" après son sketch chez Marc-Olivier Fogiel. Il dit n'appartenir qu'à la communauté des humains, et décrit la notion de communautarisme comme "dépassée".[6] Cependant, le 20 février, Dieudonné admet qu'il peut lui arriver d'avoir des réactions communautaristes face au racisme.[7]

En mars 2005, interviewé par Beur FM, Dieudonné fustige le communautarisme, qui serait organisé "par une association comme le CRIF qui est une association ultra-communautaire".[8] En décembre 2005, alors qu'il annonce son intention d'être candidat à l'élection présidentielle de 2007, Dieudonné dit porter une candidature anticommunautariste.[9]

Dans son spectacle Mes excuses, Dieudonné dit :

Le comble du racisme étant celui envers l'humanité, c'est vrai, on y arrive avec toute cette connerie de communautarisme.[10]

En novembre 2006, à Ce soir (ou jamais !), Dieudonné se dit "anti-communautaire" et trouve que "les communautés renferment".et que "les communautés sont en train de nous opposer les uns aux autres". Il se dit d'ailleurs incompris sur ce plan-là.[11]

En mars 2009, alors qu'il présente sa candidature aux élections européennes de 2009, Dieudonné présente sa candidature comme anticommunautariste.[12]

D'après Alain Soral, Dieudonné se serait plaint de "la communautarisation des spectacles en France".[2]

Malgré ses nombreuses condamnations du communautarisme, il a souvent été reproché à Dieudonné d'être lui-même communautariste.

Saint Claude 88 et le communautarisme[modifier]

En juin 2018, Saint Claude 88 commence une série de vidéos sur le communautarisme blanc. Pour lui, le fait de se retrouver entre blancs serait libérateur et permettrait de se débrider idéologiquement.[13]

En mai 2019, Saint Claude 88 fait une vidéo sur "les bases fondamentales du communautarisme". Pour lui, le communautarisme blanc ne devraient pas accueillir de drogués, de "dégénérés sexuels", de chrétiens ou de femmes, sous peine de faire échouer le communautarisme.[14]

Références[modifier]