Commandant Aubenas

De Wiki Dissidence
Commandant Aubenas
{{{image}}}
Nom {{{nom}}}
Date de naissance {{{date_de_naissance}}}
Activité Vidéaste, militant politique
Origine Français

David Aubenas, plus connu sous le pseudonyme Commandant Aubenas, est un révolutionnaire et youtubeur français. Depuis le 30 novembre 2017, il publie des vidéos traitant d'économie, de religion, de projets révolutionnaires, de personnages politiques ou dissidents, ou encore des radars automobiles. En dehors de ses vidéos, encore peu d'informations sont disponibles à son sujet.

Ses vidéos consistent toutes en un unique plan où il se filme, dos à des drapeaux bourguignon, breton, normand, lyonnais et lorrain, dans une sorte de conférence, de 7 à 20 minutes, donnée devant trois ou quatre personnes qui sont conviées à lui poser des questions vers le milieu de la conférence. Ces auditeurs ne sont jamais montrés à l'écran.

Il développe des idées anarcho-capitalistes[1][2], et identitaires, voire racistes[3].

Avec son mouvement, il prépare une révolution afin de restaurer l'éthique de la liberté, qu'il définit par la maxime "Fais ce que tu veux à condition de ne jamais porter matériellement et volontairement préjudice à autrui" répétée dans la plupart de ses vidéos, et de balayer les parasites qui les volent.[4]

En janvier 2020, il publie un essai, Demain l'âge d'or, épisode 1 - Hitler dans lequel il développe l'idée de l'importance de l'identité linguistique, régionale et raciale.

Relations avec Dieudonné[modifier]

Le Commandant condamne avec force les menaces physiques contre Dieudonné et sa famille. Selon lui, tous les grand humoristes, à l'instar de Dieudonné, sont controversés de leur vivant, il prend pour exemple Fernandel, Louis de Funès, Pierre Desproges et Coluche. Il estime que Dieudonné est le roi du second degré mais pas toujours pertinent sur le premier degré, ce qu'il ne lui reproche pas, et qu'il faut l'écouter lorsqu'il dit ne pas être antisémite. Cependant il lui semble délicat que Dieudonné puisse être le prochain président français car, bien que "beaucoup de présidents de la République aujourd'hui sont des clowns", "ce qui marche très bien dans le second degré ne fonctionnerait pas dans le premier degré".[5]

Relations avec Alain Soral[modifier]

Le Commandant condamne la répression, les menaces et les agressions que subit Alain Soral. Il critique l'objectif d'Égalité et Réconciliation qui serait selon lui l'alliance des musulmans mous et des chrétiens mous, entreprise vouée à l'échec. Il trouve que Soral dit souvent des bétises lorsqu'il parle d'histoire ou d'économie, notamment en faisant des banques, de surcroît juives, les responsables des malheurs du monde, alors qu'elles sont aux services des États. Il estime cependant que Soral est intelligent, percutant et courageux, il l'encourage à plus travailler. Soral le fait également penser à Dan Brown, sauf que le génie de ce dernier est d'écrire des romans sur des conspirations, alors que Soral pose ces complots comme vrais, ce que le Commandant juge caricatural et dangereux autant pour lui que pour ses adversaires.[6]

Relations avec Vincent Reynouard[modifier]

Dans une vidéo du 14 juillet 2018 intitulée Crises de migrants et "Shoah", Vincent Reynouard accuse le Commandant de croire en la Shoah sur la base d'une vidéo où ce dernier affirme qu'il y a eu des génocides rapides pendant la seconde guerre mondiale[7]. Pour Reynouard, ignorer le révisionnisme revient à stériliser le combat car l'idéologie mondialiste est justifiée par l'idéologie du "plus jamais ça".

Relations avec Daniel Conversano[modifier]

Le 22 décembre 2018, le Commandant publie un interview de Daniel Conversano sur Youtube[8]. Ce dernier s'exprime sur Suavelos, l'avenir de la politique française et européenne, et son roman Désolé Jean-Pierre.

Références[modifier]