Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Coluche

De Wiki Dissidence
Coluche
{{{image}}}
Nom ‎Michel Gérard Joseph Colucci
Date de naissance 28 octobre 1944
Activité humoriste

comédien

Origine français

Coluche, de son vrai nom Michel Colucci, est un humoriste et comédien français, né le 28 octobre 1944 à Paris et mort le 19 juin 1986 à Opio lors d'un accident de la route. Il a également été animateur de radio.

Il est également connu pour son engagement politique et social, ayant fondé les Restos du cœur et tenté pendant un temps de se présenter à l'élection présidentielle française de 1981, avec l'aide de Romain Goupil, qui finit par le désavouer en voyant chez lui une dérive populiste.

Les circonstances de sa mort font l'objet de théories du complot, les partisans de ces théories y voyant là un assassinat politique.

Il est l'oncle de Brice Colucci, codirigeant de la cryptomonnaie Sestrel aux côtés de Merlin M'Bala M'Bala.

Relations avec Marc-Édouard Nabe[modifier]

En 1974, Marc-Édouard Nabe assiste à un spectacle de Coluche accompagné de son père Marcel Zannini à L'Olympia.

En 1981, Nabe et Coluche se côtoient au sein de la rédaction du journal Actuel. Nabe dit par la suite que Coluche aurait eu le "regard intrigué" alors qu'il apportait un texte sur la sodomie à Actuel. Ils ne s'y seraient cependant pas parlés.

En juin 1986, dans son Journal intime, Marc-Édouard Nabe évoque la mort de Coluche, qu'il surnomme "Bodruche". Il dit que sa mort l'attriste et le perturbe, et l'avoir considéré comme "formidable, subversif, hara-kirien, chorono-sinéen", jusqu'à ce qu'il se mette à soutenir François Mitterrand lors de l'élection présidentielle de 1981, moment où l'humoriste serait selon lui passé ""collabo" du pouvoir en place". Il lui reproche également sa mise en place des Restos du cœur. Nabe estime donc sa mort comme une punition..[1]

En février 2014, Marc-Édouard Nabe explique avoir un jour vu en Dieudonné un possible "Coluche de la cause palestinienne", et qu'il aurait pu le devenir s'il avait écouté ses conseils. Il dit que Coluche, derrière le rôle qu'il jouait sur scène, "était souvent pertinent et drôle", et que quand il "faisait rire des beaufs, c'était malgré lui".[2]

Dieudonné et Coluche[modifier]

Fichier:Montage de Dieudonné et Coluche.jpg
Montage représentant Dieudonné et Coluche, publié sur le site Dieudosphere.com.

À la fin des années 1990, Dieudonné prend rendez-vous avec Romain Goupil par l'intermédiaire d’Édouard Baer afin de connaître les rudiments de la campagne électorale de Coluche, dans le but de s'en inspirer pour sa candidature à l'élection présidentielle de 2002. Goupil prétend que Dieudonné y aurait vu une occasion de faire "une affaire marketing" afin de promouvoir ses spectacles. Dieudonné, lui, dit ne pas se souvenir "précisément" de cette rencontre.[3]

En 2002, Dieudonné lance les "Toits du cœur", inspiré par les Restos du cœur de Coluche. Il entend ainsi employer des jeunes défavorises et sans qualification afin de "réhabiliter en unités d'habitations, les casernes militaires vouées à être désaffectées", et leur propose les logements rénovés en guise de salaire.[4]

En février 2019, Dieudonné partage une interview de Coluche dans laquelle ce dernier dit qu'"on est dans la merde en France". Dieudonné commente "Rien n à [sic] changé".[5]

En décembre 2019, Dieudonné présente une nouvelle cryptomonnaie nommée Sestrel, dont Brice Colucci, neveu de Coluche, fait partie du board. Dieudonné surnomme d'ailleurs le Sestrel "la monnaie du cœur", en référence aux Restos du cœur. Brice Colucci lui-même précise cependant ne pas connaître de près "l'entourage de [Coluche]", bien que "Dieudonné accorde beaucoup d'importance [à leurs liens familiaux]". Tristan Mendès-France, interrogé par Capital, estime qu'"À travers lui, Dieudonné capitalise sur l'héritage de Coluche dont il connaît l'aura auprès du mouvement des Gilets jaunes".[6] Dans la vidéo dans laquelle il présente le Sestrel, il tient par ailleurs Coluche pour "roi [...] de l'esprit facétieux", "par mille fois supérieur" dans ce domaine à lui-même. Il dit lui devoir "beaucoup" et avoir été "profondément choqué" par sa disparition.[7]

Dieudonné est par ailleurs régulièrement comparé à Coluche par certains de ses fans.

Alain Soral et Coluche[modifier]

Dans son entretien du mois de mars-avril 2013, Alain Soral évoque Coluche, dont il estime qu'il s'est "éteint étrangement", alors qu'il "préparait un one-man-show explosif où il parlait de l'attentat de Bologne, de la loge P2, de Gladio etc.". Soral pense que Coluche aurait initialement été "manipulé" par des trotskistes comme Romain Goupil (qui s'était pourtant éloigné du trotskisme au moment où il était proche de Coluche), étant "très mégalomane" et "très inculte politiquement". Pour Soral, Coluche, dans le cadre de la création des Restos du cœur, aurait également été l'"idiot utile" d'une "manipulation de droite très perverse". Il analyse cependant son rapprochement avec le syndicaliste Gérard Nicoud comme le début d'une tentative d'émancipation chez Coluche.[8] Il tient également des propos similaires lors d'une conférence de mars 2013, lors de laquelle il dresse également un parallèle entre Coluche et Dieudonné.[9]

Joe le Corbeau et Coluche[modifier]

Fichier:Coluche dessiné par Joe le Corbeau.png
Coluche dessiné par Joe le Corbeau.

En 2016, Joe le Corbeau publie une bande dessinée satirique dans laquelle Coluche, dessiné à la manière du dessin animé South Park, conclut, après diverses justifications d'hommes politiques face à des affaires judiciaires les concernant, "Certains ont l'air honnête, mais quand ils te serrent la main... Tu as intérêt à recompter tes doigts".[10]

Daniel Conversano et Coluche[modifier]

En mai 2019, Daniel Conversano partage sur son compte Twitter une vidéo mise en ligne par VV dans laquelle Coluche parle de ses "préférences" raciales. Il la qualifie d'"exceptionnelle" et commente "Quand on pense que c’est l’idole de la gauche ! :)".[11]

Références[modifier]

  1. Marc-Édouard Nabe, Journal intime, t. 3, Inch'Allah, éditions du Rocher, 1996
  2. http://archive.is/HtPyo
  3. http://archive.is/KJHFz
  4. http://archive.is/kwk2K
  5. http://archive.is/rE6qH
  6. http://archive.is/pwwtu
  7. "Dieudonné : Ma rencontre avec Coluche" : https://www.youtube.com/watch?v=UaXo2ybE_3U
  8. Entretien du mois de mars-avril 2013, partie 3 : https://www.dailymotion.com/video/xzk4ab
  9. "Alain Soral sur Coluche et la tentative populiste" : https://www.dailymotion.com/video/xym54a
  10. http://archive.is/VuuN4
  11. http://archive.is/IOjo1