Christophe Cros Houplon

De Wiki Dissidence

Christophe Cros Houplon est un écrivain et vidéaste français.

Il milite pour les droits des homosexuels dans les années 1980, et dénote des autres dissidents sur la question du mariage homosexuel, y étant favorable. Aujourd'hui, il déplore le milieu homosexuel actuel.[1] Il s'estime agressé par beaucoup de militants homosexuels pour avoir des opinions différents des leurs, se plaint d'être inclus parmi la "communauté gay" malgré lui, et reproche à une partie du milieu homosexuel d'être sarkozystes.[2]

D'abord soutien de Jean-Luc Mélenchon, Christophe Cros Houplon s'en éloigne puis devient un partisan de François Asselineau, pour finalement finir dégoûté par tous les partis politiques.[3]

Relations avec Philippe Jandrok[modifier]

En février 2018, Christophe Cros Houplon dit du bien de Philippe Jandrok pour ses vidéos anti-vaccins.[4]

En mai 2018, Philippe Jandrok publie Pandora 3, préfacé par Christophe Cros Houplon, et Christophe Cros Houplon publie son seizième livre, qui est préfacé par Philippe Jandrok.[5]

En août 2018, Cros Houplon se met à s'attaquer à Jandrok et fait une vidéo intitulée "Philippe Jandrok, imposture et escroquerie de A à Z". Dedans, il dit ne jamais avoir rencontré Jandrok en vrai, et l'accuse de faire de la bouillie intellectuelle au-delà de ses vidéos contre les vaccins. Il l'accuse également d'avoir déjà été reçu à une radio "sioniste", et de ne pas avoir de formation médicale ou scientifique, mais plutôt de communication. Il dit également que Philippe Jandrok ne fait aucune recherche et ne fait que traduire des textes de langue anglaise sans autorisation, ce qu'il qualifie d'escroquerie.[3]

En septembre 2018, Philippe Jandrok fait une vidéo pour répondre aux accusations de Christophe Cros Houplon. Il le surnomme "Croupion", et le qualifie de "terroriste de la pensée" et de "faux philosophe". Il dit que Cros Houplon lui fait perdre "un temps fou" dans son combat pour la santé et les enfants. Il l'accuse d'être un "cybercriminel pédophile", de ne pas se laver, d'avoir une barbe "dégueulasse", de travailler pour "Big Pharma" et d'avoir un alias d'écrivain. Il dit qu'un pédocriminel nommé "Fabio" aurait mis derrière la tête de Cros Houplon que Jandrok serait un plagiaire. Il demande à son public de bloquer Cros Houplon des réseaux sociaux, et l'accuse d'avoir un père riche qui pourrait le financer. Il dit aussi ne jamais avoir prétendu être médecin ou scientifique.[6]

Relations avec Jean Robin[modifier]

En avril 2018, Jean Robin fait une vidéo sur Christophe Cros Houplon, qu'il qualifie de "débile" et de "ridicule". Il lui reproche son nomadisme, d'être marxiste, conspirationniste et de "fumer de la beuh". JR révèle avoir un membre de sa famille "christophecroshouploniste", et précise que cette personne n'a pas le bac. Il illustre le conspirationnisme de Cros Houplon par un de ses articles dans lequel il dit qu'Adolf Hitler aurait toujours été vivant en 1973.[7] Peu après, Cros Houplon fait une vidéo pour répondre à Robin, dans laquelle il dit ne pas avoir vu plus du tiers de la vidéo par manque de temps. Il lui reproche d'être pro-israélien et d'avoir trahi Alain Soral. Il dit avoir des témoignages contre lui et menace Jean Robin de les sortir s'il ne se calme pas. Il lui reproche aussi d'être du côté des puissants plutôt que des pauvres, ce qui serait contraire à la morale chrétienne selon lui.[8]

En août 2018, Jean Robin fait une nouvelle vidéo sur Christophe Cros Houplon. Il dit l'avoir précédemment sous-estimé, car son public se serait élargi, et le qualifie de "dhimmi" qui serait ami avec Salim Laïbi et le Centre Zahra. JR estime que Cros Houplon serait un manipulateur.[9]

Christophe Cros Houplon et François Asselineau[modifier]

De prime abord séduit par François Asselineau, Christophe Cros Houplon finit finalement déçu et s'y oppose désormais.[3]

En janvier 2018, Christophe Cros Houplon fait une vidéo dans laquelle il s'attaque à François Asselineau, dans le cadre d'une série de vidéos consacrée aux politiciens. Dedans, il lui reproche ses proximités avec Gérard Longuet et Charles Pasqua, et de ne servir à rien. Il est cependant convaincu par sa solution pour sortir de l'Union européenne.[10]

En février 2018, Christophe Cros Houplon fait une vidéo contre l'UPR et le CNT. Il reproche à Asselineau de ne pas parler de désobéissance civile ni de sortir de la république, et de ne pas s'attaquer à la république ou à la franc-maçonnerie. Il lui reproche également de mentir quant à la censure qu'il subirait, qui d'après Cros Houplon n'est pas réelle.[4]

En mars 2018, Christophe Cros Houplon reproche à François Asselineau de ne pas critiquer la cinquième république et même d'en profiter, et d'avoir une femme franc-maçonne. Il dit être quand même d'accord avec lui pour sortir de l'Union européenne et de l'Otan. Il le qualifie d'"excellent conférencier" et de "faux opposant".[11]

Dans un texte publié en août 2018, il dit que "les élites" auraient "cherché" François Asselineau pour le mettre sur le devant de la scène et lui aurait donné la possibilité de créer un chaîne YouTube afin d'embrigader ses suiveurs via un parti politique. Il le qualifie de "joueur de flute" et le surnomme "Vaselineau", et lui reproche aussi de ne pas s'attaquer aux vaccins, aux compteurs Linky et à l'éducation sexuelle.[12]

Christophe Cros Houplon et Éric Fiorile[modifier]

En février 2018, Christophe Cros Houplon fait une vidéo contre l'UPR et le CNT. Il s'y étonne que personne n'ait encore censuré Éric Fiorile.[4]

En mars 2018, Christophe Cros Houplon reproche à Éric Fiorile d'être "une arsouillerie talmudiste", d'avoir fréquenté les services secrets français, la mafia, "des cercles de jeux louches" et "des types dans la mouvance Pasqua". Il l'accuse d'être un agent du Mossad. D'après lui, le but de Fiorile serait de récupérer les naïfs afin de les tenir en dehors de la "vraie dissidence".[11]

En mai 2018, après la tentative de renversement d'Emmanuel Macron par Éric Fiorile, Christophe Cros Houplon fait une vidéo dans laquelle il dit qu'il n'est pas surpris de son échec, et que les suiveurs de Fiorile lui serviraient de "gogos". D'après lui, le camarade CRS de Fiorile Marc Granié, qui a été interné en hôpital psychiatrique, jouerait en fait la comédie et réciterait ce que Fiorile lui dirait de dire. Il dit qu'il aurait également monté de toutes pièces sont internement en hôpital psychiatrique.[13]

En août 2018, Christophe Cros Houplon accuse Éric Fiorile de malversations.[3]

Christophe Cros Houplon et Dieudonné[modifier]

En mars 2018, dans une vidéo sur les "faux dissidents", Christophe Cros Houplon qualifie Dieudonné de "très bon comique, dans tous les sens du terme". D'après lui, l'opposition entre Manuel Valls et Dieudonné serait en fait "du théâtre". Il lui reproche de toujours avoir le théâtre de la Main d'or (bien qu'il en ait été exclu peu après), d'avoir des spectacles qui cartonnent et d'avoir une femme qui fait "du business avec sa société de crédit".[11] En juillet 2018, Christophe Cros Houplon partage le sketch "La secte du rien" de Dieudonné sur son blog. Il commente :

Putain qu il est BON le Dieudo


Tu m etonnes que l Elite le censure

Bon c est un bon enc du systeme soyons pas dupes

PSEUDO censure en fait !  

Mais qu il est drole ![14]

Christophe Cros Houplon et Alain Soral[modifier]

En novembre 2017, Christophe Cros Houplon publie sur son blog un article intitulé Alain Soral : un intellectuel engagé qui résiste. Il y dit apprécier Alain Soral, sans pour autant être d'accord avec toutes ses opinions, lui trouvant même des obsessions. Il refuse cependant de le cataloguer à l'extrême-droite et le qualifie plutôt de gaulliste. Il dit ne pas être d'accord avec ses idées négationnistes, mais être pour la liberté d'expression de ces idées.[15]

En mars 2018, dans une vidéo sur les "faux dissidents", Christophe Cros Houplon admet aimer "l'intellectuel" que représenterait Soral, bien qu'il ne soit pas d'accord avec tout et ne soit pas soralien. Il lui reproche d'en faire "trop" sur l'antisionisme, mais dit qu'il aurait tout de même réussi à élargir son discours. Il dit aussi que son rapport aux femmes et ses accointances seraient "bof". Il pense tout de même qu'E&R serait un mouvement "intéressant" et qu'il y aurait des "gens bien" dedans.[11]

Christophe Cros Houplon et Marc-Édouard Nabe[modifier]

En juin 2018, Christophe Cros Houplon qualifie Marc-Édouard Nabe sur Facebook de "type epouvantable sur tous les plans", de "mec ridicule et insignifiant" et de "pseudo dissident". D'après lui, il se serait fait exclure du "système" par ses excès, mais rêverait de le réintégrer.[16]

Christophe Cros Houplon et Marion Sigaut[modifier]

En octobre 2018, Christophe Cros Houplon recommande la chaîne YouTube de Marion Sigaut, dont il estime le travail "passionnant", mais précise cependant ne pas être toujours d'accord avec ses positions, notamment au sujet des homosexuels avec qui elle serait selon lui "un peu excessive".[17]

Salim Laïbi et Christophe Cros Houplon[modifier]

En 2018, Salim Laïbi partage sur son site une vidéo de Christophe Cros Houplon appelant à la fraternité avec les Musulmans. Il remercie Cros Houplon pour "ce très chaleureux message de fraternité".[18]

Références[modifier]