Cameroun

De Wiki Dissidence

<infobox>

 <title source="title1">
   <default>Cameroun</default>
 </title>
 <image source="image2">

</image> <image source="image1"> </image> <label>Forme longue</label> <label>Dirigeant actuel</label> <label>Forme de l'État</label> <label>Capitale</label> <label>Langue(s) officielle(s)</label> <label>Nombre d'habitants</label> <label>Superficie</label> </infobox> Le Cameroun  en forme longue la république du Cameroun, est un pays d'Afrique centrale. C'est une ancienne colonie franco-britannique.

Dieudonné et le Cameroun[modifier]

Dieudonné est bi-national franco-camerounais de par son père Dieudonné Joseph M'Bala qui est camerounais.

En mars 2007, Dieudonné fait un voyage au Cameroun avec Jany Le Pen. Ce voyage permet notamment à Jany Le Pen de rencontrer Chantal Biya, l'épouse du président camerounais. Lors de ce voyage, Dieudonné et Jany Le Pen, accompagnés d'une délégation, offrent un minibus à une école, posent la première pierre d'un pont offert par le conseiller régional frontiste de Rhône-Alpes, visitent un campement de pygmées et promettent de faire voyager une dizaine de pygmées en France pour avril 2007.[1]

Depuis 2013, Dieudonné fait régulièrement part de son souhait de se retirer au Cameroun. Cependant, en juin 2019, Dieudonné vit toujours en France.

En janvier 2014, les autorités françaises commencent à soupçonner Dieudonné de blanchir de l'argent au Cameroun.[2]

En février 2014, Dieudonné révèle lors d'une interview qu'il compte tourner un film au Cameroun avec seulement des acteurs camerounais. Il dit aussi se rendre souvent au Cameroun.[3]

Le 30 décembre 2016, Dieudonné annonce être candidat à l'élection présidentielle camerounaise de 2018 en réaction à la candidature de Manuel Valls à l'élection présidentielle française de 2017. Il entend alors se battre "contre la politique française en Afrique".[4]

En octobre 2017, dans une vidéo sur sa candidature à l'élection présidentielle camerounaise, il définit l'identité nationale camerounaise comme "être relié à Zamba, à l'esprit de cette forêt magique dont le cœur est le poumon du monde", être relié mystiquement et intellectuellement à cette terre" et "connaître [...] et accepter l'histoire de ce peuple", notamment que "tout ou presque de l'Etat camerounais nous a été inspiré, pour ne pas dire imposé, par le maître occidental de l'époque coloniale qui garde [...] une mainmise plus ou moins discrète sur le jeu démocratique, politique, économique de notre pays".[5]

Finalement, en juin 2018, date limite des dépôts de candidatures à l'élection, Dieudonné ne fait pas partie des candidats à l'élection présidentielle. Il n'était en fait pas possible pour lui de s'y présenter, car il fallait résider au Cameroun durant les 12 mois précédant la date du scrutin, ne pas être bi-national et posséder un casier judiciaire vierge. Il lui a notamment été reproché par Salim Laïbi d'éluder ces entraves à sa candidature.

En août 2018, après s'être fait arrêter sans permis de conduire valable en France, Dieudonné ne disposant que d'un permis camerounais, Dieudonné fait une vidéo dans laquelle il déplore que les permis camerounais soient perçus comme des "permis de singes", et estime ainsi qu'étant donné l'invalidité des permis de conduire camerounais en France, les Camerounais et plus largement les Africains seraient considérés comme des "sous-hommes".[6]

Références[modifier]