Bruno Gollnisch

De Wiki Dissidence

Bruno Gollnisch-Flourens, né le 28 janvier 1950 à Neuilly-sur-Seine, est un juriste, japonologue et homme politique français.

Il est député français de 1986 à 1988 et député européen depuis 1989. Secrétaire général, délégué général, puis vice-président du Front national, il dirige la campagne de Jean-Marie Le Pen lors de l'élection présidentielle de 2002.

Relations avec Alain Soral[modifier]

Bruno Gollnisch est régulièrement relayé par E&R et a même son propre dossier d'actualité sur le site.[1]

En 2011, pendant le congrès de Tours, Alain Soral soutient Marine Le Pen face à Bruno Gollnisch dont il déplore l'"absence de cohérence idéologique, [le] manque de charisme et de sens politique". Il le qualifie néanmoins de "sympathique" (ce que certains perçoivent comme une expression méprisante).[2]

En janvier 2016, Bruno Gollnisch est invité par E&R à tenir une conférence sur le thème "Occident, Orient, craintes, espoirs" à Reims.[3]

En avril 2017, lors d'un entretien pour son site Gollnisch.com, Bruno Gollnisch soutient le droit à la liberté d'expression de Robert Faurisson, Vincent Reynouard et Alain Soral.[4] En décembre 2017, Bruno Gollnisch cite Alain Soral à la commission des affaires européennes en disant que la liberté d'expression ne serait pas exercée de la même manière pour lui que pour Charlie Hebdo.[5]

En novembre 2019, Bruno Gollnisch participe à la douzième émission de Pourquoi tant de haine ? sur ERFM, afin d'évoquer l'affaire Dreyfus aux côtés de Monique Delcroix.[6]

Relations avec Dieudonné[modifier]

Fichier:Dieudonné et Bruno Gollnisch.jpg
Dieudonné et Bruno Gollnisch à la fête des BBR.

En novembre 2006, Dieudonné, aux côtés d'Ahmed Moualek et de Marc George, rencontre Bruno Gollnisch à la fête des BBR.[7] En décembre 2006, Bruno Gollnisch assiste à un spectacle de Dieudonné, aux côtés de Jany Le Pen, Jean-Michel Dubois, Frédéric Chatillon et Alain Soral.[8][9]

En octobre 2013, une photo de Bruno Gollnisch faisant la quenelle avec Jean-Marie Le Pen et trois jeunes personnes fait surface sur internet.[10] En décembre 2013, après qu'Yves Paccalet lui ait reproché sa quenelle lors de l'Assemblée plénière de la région Rhône-Alpes, Gollnisch affirme son soutien à Dieudonné et refait une quenelle.[11][12]

Relations avec Daniel Conversano[modifier]

En avril 2018, Bruno Gollnisch accorde un entretien à Daniel Conversano pour son émission "Vive l'Europe". Ils reviennent notamment sur son parcours politique.[13]

En avril 2020, Daniel Conversano dit respecter "énormément" Bruno Gollnisch, mais qu'il regrette son "choix" du métissage.[14]

Références[modifier]