Ariel Forgeron

De Wiki Dissidence
Ariel Forgeron
{{{image}}}
Nom {{{nom}}}
Date de naissance {{{date_de_naissance}}}
Activité vidéaste
Origine Israelien

Ariel Forgeron est un vidéaste israélien francophone. Proche de l'extrême-droite israélienne, il s'intéresse également à la droite nationaliste française, et a réalisé plusieurs débats avec des membres de la dissidence à la fin des années 2010.

Il est un séfarade originaire de Tunisie, mais est né en France où il a vécu une trentaine d'année. Il vit aujourd'hui en Judée, en Israël.

Il lance sa chaîne en 2014 mais ne publie de vidéo que le 29 novembre 2018.

Idéologie[modifier]

Il appartient à la branche Breslev du hassidisme.

Il s'oppose à ce qu'il perçoit comme étant une idéologie mondialiste, mais dénote de la majorité des dissidents en opposant mondialisme et sionisme. Il tente d'ailleurs de mettre à bas certains clichés antisémites répandus dans l'extrême-droite française et voit une possibilité de convergence avec cette dernière.

Il pense qu'il faut "préserver les races" et estime l'antiracisme contemporain désuet. Si l'antiracisme lui semblait pertinent il y a plusieurs décennies, il valide la théorie du complot du grand remplacement et pense que le "grand remplacement", selon lui actuellement en place, rendrait ainsi l'antiracisme caduque. Il s'est cependant quelques fois lui-même qualifié d'antiraciste.

Ariel présente les juifs de gauche comme des non juifs, des personnes d'origine juive ayant renié le judaïsme, qu'il estime comme une religion de droite de par son essence. Il voudrait par ailleurs un "front mondial anti gauchiste".

Débats dissidents[modifier]

Il commence les débats avec des membres de la dissidence en 2019, d'abord avec Ahmed Moualek, avant qu'il n'appelle au meurtre des Juifs. Certains comme Vincent Reynouard, Daniel Conversano, Hervé Ryssen, Pierre Hillard ou Alain Soral n'ont pas acceptés de débattre avec lui.[1][2]

Les dissidents ayant débattus avec lui sont : Stéphane Blet, Morgan Priest, Piero San Giorgio, Jean Robin, Amalek, El Loco, Le Grand Monarque, Ahmed Moualek.

Après avoir accepté un débat avec Ariel prévu initialement pour octobre 2019[3], Dieudonné annule car Eric Zemmour lui aurait selon lui proposé un débat[4]. Dieudonné dit ensuite finalement que le débat se ferait entre Alain Soral et Eric Zemmour.

Ariel Forgeron a également participé à des débats sur la chaîne de VV.

Il est ami avec le rabbin David Touitou, qui fait polémique dans la dissidence. Il dit prévoir de lui parler de ses déclarations faisant l’apologie de l'"islamisation de l'Europe".[source requise]

Il arrête ses débats fin octobre 2019, comme il l'avait annoncé auparavant.

Références[modifier]