Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Anders Behring Breivik

De Wiki Dissidence

Fjotolf Hansen, anciennement connu sous le nom d'Anders Behring Breivik, né le 13 février 1979 à Oslo, est un terroriste norvégien d'extrême droite qui a perpétré et revendiqué les attentats d'Oslo et d'Utøya, qui ont fait un total de 77 morts et 151 blessés le 22 juillet 2011.

Alain Soral et Anders Behring Breivik[modifier]

Alain Soral ne trouve pas logique qu'Anders Behring Breivik ait visé des blancs plutôt que des personnes non-blanches, et pense que cela participerait à discréditer le mouvement nationaliste. Il le qualifie aussi de sioniste et souligne son appartenance passée à la franc-maçonnerie. Il pense que les attentats perpétrés par Breivik seraient en fait des attentats sous faux drapeau.[1] Dans son entretien du mois de septembre 2012, Soral qualifie Breivik de "gros con". Il pense que Breivik serait pour l'épuration ethnique et contre le métissage avant tout par sionisme.[2]

Dieudonné et Anders Behring Breivik[modifier]

Dieudonné fait un sketch sur Anders Behring Breivik dans son spectacle Foxtrot. Dans son sketch, il dépeint Breivik comme un tueur méthodique, mais avec peu de "sens artistique" dans l'exécution, étant donné son idéologie suprémaciste blanche. Il fait aussi des blagues sur l'appartenance à la franc-maçonnerie de Breivik.[3]

Jean Robin et Anders Behring Breivik[modifier]

En 2018, Jean Robin fait éditer pour la première fois en français le manifeste 2083 : Une déclaration d'indépendance européenne d'Anders Behring Breivik. C'est une édition en 6 tomes, partiellement censurée afin de ne pas contrevenir à la loi.[4]

Piero San Giorgio et Anders Behring Breivik[modifier]

En octobre 2018, Piero San Giorgio conseille le deuxième tome de 2083 : Une déclaration d'indépendance européenne d'Anders Behring Breivik publié aux éditions Tatamis dans sa vidéo de conseils de lecture d'automne 2018. Il dit que le livre donne un point de vu très intéressant sur le monde "d'un point de vue politique". Il qualifie les attentats de Breivik d'"affreux", mais qualifie également les personnes qu'il a assassinées d'"affreux gauchistes". Il déplore leur mort parce qu'"ils auraient pu mûrir et devenir des gens normaux et quitter leur idéologie mortifère". Il ajoute "c'est dans ce sens là que cet attentat est vraiment dommage".[5]

Daniel Conversano et Anders Behring Breivik[modifier]

Pour Daniel Conversano, il y aurait derrière Anders Behring Breivik "un fond de psychopathie" qui aurait "un plaisir pervers à tuer des gens" malgré qu'il légitime tout de même l'aspect politique de ses actes terroristes. Il voit dans sa personne quelqu'un de "très autocentré", "narcissique", "qui s'aime beaucoup lui-même". Il en veut pour preuve par exemple le nombre de pages de son manifeste qui s'élève à 1500, dont une bonne partie est un plagiat de Theodore Kaczynski.[6]

Références[modifier]