Allemagne

De Wiki Dissidence
Fichier:Ballon de football.png
Ballon de football aux couleurs du drapeau allemand.

L'Allemagne, en forme longue la République fédérale d'Allemagne, abrégée en RFA, est un pays d'Europe centrale, entouré par la mer du Nord, le Danemark et la mer Baltique au nord, par la Pologne et la République tchèque à l'est, par l'Autriche et la Suisse au sud, et par la France, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas à l'ouest. Pays décentralisé et fédéral, l'Allemagne compte quatre métropoles de plus d'un million d'habitants : la capitale Berlin, ainsi que Hambourg, Munich et Cologne. Le siège du gouvernement est situé dans la ville de Berlin et dans la ville fédérale de Bonn. La ville de Francfort-sur-le-Main est considérée comme la capitale financière de l'Allemagne : c'est dans cette ville que se trouve la Banque centrale européenne.

Alain Soral et l'Allemagne[modifier]

Dans son entretien du mois de novembre 2012, Alain Soral plaint le sort de l'Allemagne et des Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, notamment le nombre élevé de morts du côté allemand. Il dit aussi de s'intéresser à ce que Vincent Reynouard dit sur le sujet.[1]

Dans son entretien du mois de mars-avril 2013, Alain Soral dit à propos de l'Allemagne que ce serait "la grande nation du XIXème et du XXème siècle", qui aurait produit "les plus grands philosophes" (illustré en post-production par Edmund Husserl, Ludwig Feuerbach et Friedrich Nietzsche), "les plus grands poètes" (Heinrich Heine et Friedrich von Schiller), "parmi les plus grands écrivains" (les frères Grimm, Johann Wolfgang von Goethe et Ernst Jünger), et "les plus grands musiciens" (Robert Schumann, Richard Wagner et Johannes Brahms). Il ajoute : "C'est cette grande nation-là qui a accouché d'Hitler, il faut se poser des questions, c'est pas arrivé en Ouganda ni en Palestine".[2]

En juillet 2013, Alain Soral visite l'Allemagne et se fait prendre en photo en train de faire une quenelle au mémorial de la Shoah à Berlin. Cette photo lui vaut une condamnation à 5000 euros d'amende en février 2016.[3]

Vincent Reynouard et l'Allemagne[modifier]

Vincent Reynouard pense que l'Allemagne, au temps du nazisme, aurait été un modèle de société exemplaire. Il dit qu'il comprend que l'on ait pu se dire "c'est le paradis !".[4] Il plaint cependant le nombre de morts du côté allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Quant à l'Allemagne contemporaine, il déplore le manque de popularité du négationnisme, ce qu'il explique par la répression que subissent les négationnistes en Allemagne.[5]

Références[modifier]