Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Algérie

De Wiki Dissidence
(Redirigé depuis Algérienne)

<infobox>

 <title source="title1">
   <default>Algérie</default>
 </title>
 <image source="image2">

</image> <image source="image1"> </image> <label>Forme longue</label> <label>Dirigeant actuel</label> <label>Forme de l'État</label> <label>Capitale</label> <label>Langue(s) officielle(s)</label> <label>Nombre d'habitants</label> <label>Superficie</label> </infobox> L'Algérie est un pays d'Afrique du Nord faisant partie du Maghreb. Sa devise est "Par le peuple et pour le peuple". Ses langues officielles sont l'arabe et le berbère, bien que le français soit aussi une langue reconnue par la majorité des Algériens. De 1830 à 1962, l'Algérie est une colonie française. Certains dissidents regrettent cette époque. Après une guerre d'indépendance durant de 1954 à 1962, l'Algérie est décolonisée et accède à l'indépendance. En 2019, un mouvement important de manifestations contre le pouvoir a lieu en Algérie. Certains dissidents y prennent part, comme Salim Laïbi.

Alain Soral sur l'Algérie[modifier]

En 2002, dans Jusqu'où va-t-on descendre ?, Alain Soral écrit à propos de l'Algérie :

Plus je vois la merde noire (corruption, intégrisme, généraux...) dans laquelle l'Algérie s'enfonce un peu plus chaque jour, plus je découvre en images que les seules choses qui tiennent encore debout là-bas (infrastructures, urbanisme...) sont celles que la France coloniale y a construites, plus je me dis que leur seul espoir, c'est qu'on y retourne.

En 2007, lors d'un débat sur une visite de Nicolas Sarkozy en Algérie dans l'émission Ce soir (ou jamais !), Alain Soral se dit sceptique quant à la mise en cause de la France pour expliquer le sous-développement en Algérie.[1]

En février 2012, dans son entretien du mois, Alain Soral dit :

Dans le calendrier de mise au pas des régimes atypiques, il est prévu que la junte militaire algérienne tombe, elle est à mon avis sur la liste. Le nouvel ordre mondial ne devrait pas tolérer encore bien longtemps un régime qui s'oppose au retour des Juifs chassés en 1962, sous prétexte qu'ils ont collaboré avec le colonisateur, via le décret Crémieux.

En octobre 2015, Alain Soral dit dans l'épisode 9 de L'Heure la plus sombre :

On m'avait agressé physiquement parce que j'avais dit qu'Houria Bouteldja ne pourrait pas se permettre de dire en Algérie ce qu'elle dit en France, j'étais très très en-dessous de la réalité. Je rentre de la ville de la fête algérienne, c'est à dire pas d'Alger mais d'Oran, qui est censée être la ville de la fête, didi didi etc. Je peux vous dire une chose, c'est qu'il est inconcevable qu'Houria Bouteldja puisse s'asseoir à une terrasse de café et boire un café en terrasse dans Oran. Il n'y a que des hommes et elle se ferait immédiatement remettre à sa place. Il est inconcevable de voir Houria Bouteldja monter sur un 2 roues, ça n'existe pas, ou même derrière un 2 roues conduit par un homme, vous voyez ? C'est à dire qu'il y a un mensonge total [...des] supplétifs de nos antiracistes juifs, les antiracistes maghrébins, ils mentent totalement sur la situation algérienne et ils maintiennent en France une haine raciale qui n'existe absolument pas en Algérie envers les Français. J'ai été très bien accueilli là-bas, j'ai fait des tas de photos de quenelles avec des jeunes, j'ai eu la joie de découvrir que j'étais assez connu là-bas, et la problématique des Algériens d'Algérie ce n'est pas le passif colonial français, tout simplement parce que la colonisation est présente absolument partout, parce que toute la ville d'Oran est une ville française, elle était évidemment interdite aux Arabes à l'époque, donc évidemment on va pas dire que c'était l'extase à l'époque coloniale mais pour les Algériens d'Algérie il est pas question de nier de façon agressive la colonisation français parce que c'est comme nous si on niait notre passé romain, vous voyez, en tant que gaulois. [...] Autre remarque — je vais le dire, c'est assez cruel — : l'Algérie est une immense poubelle. Y a un vrai problème de saleté publique en Algérie, y a des ordures partout, c'est une catastrophe et une honte pour les algériens honnêtes, les deux choses qui sont propres en Algérie sont : les mosquées, et les casernes militaires. Ça veut dire que les deux choses qui marchent en Algérie sont le religieux et le militaire, donc en fait le pays c'est ça, en fait les militaires, après avoir vaincu la tentative de putsch islamique, ont quand même confié la société civile à l'Islam. Et il y a une raison à ça, c'est qu'un régime militaire de type socialisant et l'Islam ont un point commun, c'est qu'ils sont un frein à la modernité. [...] Ce qui m'a choqué c'est que la grande église d'Oran a été débaptisée et transformée en bibliothèque. Elle aurait été transformée en mosquée, j'aurais trouvé ça moins ostentatoire, on voit la plus grande église d'Oran qui est une bibliothèque municipale, vous voyez, c'est à dire, c'est une profanation, c'est une désacralisation. Je sais pas ce que penseraient les musulmans d'origine algérienne en France si on se permettait de transformer une mosquée en gymnase par exemple, vous voyez ? C'est à dire que l'Algérie est un pays antichrétien, même si c'est une république soi-disant "laïque" et "socialiste" où la société civile est confiée à la gestion, quand même, de l'Islam, c'est un Islam de collaboration avec le régime militaire, c'est un pays de chômage massif mais caché par la vie peu chère, et aussi par l'armée pléthorique, et quand on réfléchit à cette armée omniprésente, y a des casernes partout, très peu modernes et très peu... en fait l'armée algérienne a pour fonction, elle ne fait la guerre à personne d'autre qu'à son propre peuple.

Ces propos ont valu à Soral des critiques de la part d'algériens et de français d'origine algérienne qui le trouvent méprisant dont Salim Laïbi qui lui a consacré une vidéo de réponse. Aldo Sterone a également répondu en vidéo, mais est plutôt en accord avec Soral.

Lors de son retour de Corée du Nord, Alain Soral dit que tandis que la Corée du Nord serait une réussite du socialisme, l'Algérie en serait un échec. Il pense que cet échec serait dû en partie à une question de dirigeants, mais également à "une question de peuple".[2]

Dans l'épisode 9 de Soral a (presque toujours) raison, Alain Soral avance l'idée que l'Algérie ne serait pas un pays fondé sur de véritables bases historiques mais sur les bases posées par le colonialisme français, et qu'il ne serait donc pas "un vrai pays", à l'instar selon lui d'Israël. Pour lui, les deux pays risquent de s'effondrer prochainement.

Salim Laïbi et l'Algérie[modifier]

Salim Laïbi est d'origine algérienne.

Il est très critique envers son pays d'origine, et pense qu'il serait infiltré par la franc-maçonnerie, en voulant pour preuve que les procès algériens se commencent par "Au nom du peuple algérien", ce qu'il estime blasphématoire, le peuple algérien ayant selon lui pris la place de Dieu dans cette locution. Laïbi pense aussi que le drapeau algérien serait "maçonnique". Il qualifie l'Algérie de pays du "quart-monde", de "mascarade" et de "poubelle".[3]

En 2019, il prend part au hirak algérien depuis la France.

Références[modifier]