Alexis Koleszar

De Wiki Dissidence
Fichier:Alexis Koleszar.jpg
Auto-portrait d'Alexis Koleszar.

Alexis Koleszar, alias J'aime-ça, est un peintre, auteur et dessinateur de bande dessinée français et le réalisateur de la série d'animation satirique "L'Actu animée".

Ses peintures s'inscrivent dans le mouvement pop art.

En novembre 2011, dans une bande dessinée sur la télévision , Alexis Koleszar parodie Alain Soral en l'imaginant dans Koh-Lanta.[1]

En juillet 2013, Koleszar est interviewé par le site "Cercle des volontaires". Dedans, il raconte s'être fabriqué une table lumineuse amatrice qui a manqué de faire brûler sa maison. Il avoue également son admiration pour Zéon et Dieudonné, et s'informer sur le site de Salim Laïbi.[2] En décembre 2013, il participe au premier tome de "L'Almanach pour tous" de Kontre Kulture, ce qui est sa première expérience dans le monde de l'édition.[3] Il lance un sujet sur le forum Blabla 18-25 ans de Jeuxvideo.com pour annoncer la nouvelle et en profite pour annoncer qu'il pourrait également bientôt sortir son premier livre, projet qui ne verra finalement pas le jour.[4]

En mai 2014, après une discussion avec Zéon, Alexis Koleszar fait une séance de dédicaces de "L'Almanach pour tous" au théâtre de la Main d'or. Il y rencontre Alain Soral, Dieudonné et Marion Sigaut. Il fait ensuite une bande dessinée pour répondre aux détracteurs qui lui reprochent d'être édité par Kontre Kulture.[5] En juillet 2014, il fait la polémique après avoir publié sur son blog-BD une bande dessinée contre le féminisme.[6] Plusieurs articles de blogs divers dénoncent la bande dessinée en question.[7][8] En novembre 2014, Koleszar publie une bande dessinée sur les théories du complot sur son blog BD. Dedans, il parodie à un moment Alain Soral.[9] En décembre 2014, Alexis Koleszar participe à la rubrique des "dessins de la semaine" du site d'E&R.[10]

En juin 2015, il se réoriente vers l'animation plutôt que la bande dessinée et lance sa chaîne YouTube d'animation satirique, "L'Actu animée".[11]

En novembre 2016, Koleszar fait une vidéo pour soutenir Le Raptor dissident et attaquer les youtubeurs à l'origine du mot-dièse "On vaut mieux que ça", dans laquelle Frédéric Delavier fait une apparition en doublant son propre personnage.[12]

En mars 2018, Koleszar fait une vidéo dans laquelle il incite son public à construire leur propre potager, faisant au passage la promotion des idées survivalistes, et également d'un livre édité par Kontre Kulture, "Mon retour à la terre" de Nicolas Fabre.[13]

En mars 2019, Alexis Koleszar lance une campagne de financement participatif pour sa première bande dessinée, Effondrement, inspirée par la collapsologie et le survivalisme.[14] Le même mois, il fait une vidéo dans laquelle il parodie Thierry Casasnovas.[15]

Références[modifier]