Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Alexandre Moix

De Wiki Dissidence
Alexandre Moix
{{{image}}}
Nom {{{nom}}}
Date de naissance 12 novembre 1972
Activité écrivain, journaliste, réalisateur
Origine français

Alexandre Moix est un écrivain, journaliste et réalisateur français né le 12 novembre 1972 à Orléans. Il est le frère de l'écrivain Yann Moix.

Il est directeur de collection de Hachette, collaborateur de Sciences et Avenir et du Nouvel Observateur, coauteur de la chronique de Laurent Gerra sur RTL, réalisateur de plusieurs documentaires sur le cinéma et auteur de la série de romans d'aventure Les Cryptides, forte d'un important succès en librairie.

En février 2004, Alexandre Moix participe au dernier numéro du journal La Vérité de Marc-Édouard Nabe, avec un texte sur le chômage.

En 2015, contacté par un journaliste de M, le magazine du Monde pour l'écriture d'un portrait sur son frère Yann Moix, Alexandre Moix refuse de s'exprimer à son sujet, mais répond : "Je pense que quelqu’un comme Marc-Édouard Nabe, qui l’a très bien connu, pourrait vous donner le « Rosebud » de Yann Moix".[1]

Dans l'émission #NipNic du 12 avril 2016, Alain Soral déclare que Yann Moix "se serait fait remonter les bretelles par Enthoven" à cause de romans en faveur des banlieues et car Alexandre Moix aurait révélé que Yann Moix avait été "révisionniste" lorsqu'il était étudiant. Soral ajoute qu'Alexandre Moix et Marc-Édouard Nabe seraient en possession de bandes dessinées "révisionnistes" de Yann Moix.[2]

Le 24 août 2019, suite à la publication du roman Orléans de Yann Moix où celui-ci revient sur son passé d'enfant battu, Alexandre Moix prend la défense de leurs parents; accuse son frère de lui avoir fait subir de nombreux sévices et l'accuse de négationnisme.[3] 

Le 29 août, Marc-Édouard Nabe dit au Monde avoir été mis au courant de l'implication de Yann Moix dans Ushoahia (qu'il évoque dans le tome 1 des Porcs) par Alexandre Moix.[1] 

Dans l'émission d'On n'est pas couché du 31 août où Yann Moix est invité pour faire la promotion d'Orléans et pour s'expliquer sur des bandes dessinées antisémites parues peu avant dans la presse dont il est l'auteur, celui-ci déclare ne pas se souvenir d'éventuels sévices qu'il aurait faits subir à son frère. Il indique également qu'Alexandre Moix "s'est rapproché de l'extrême-droite à un moment de sa vie", qu'"il continue de fréquenter" les "gens qui sont devenus sulfureux" et que lui-même a arrêté de fréquenter à partir de 2013, et il suppose, sans en avoir les preuves, qu'Alexandre Moix pourrait avoir fourni ces dessins à "des personnes mal intentionnées de l'extrême-droite".[4]

Le 2 septembre 2019, Alexandre Moix qualifie d'"injurieuses et diffamatoires" les supposition de son frère selon lesquelles il fréquenterait des milieux d'extrême-droite et ourdirait un complot contre lui. Il demande un droit de réponse à France 2 et envisage une riposte judiciaire.[5]

Références[modifier]