Étienne Chouard

De Wiki Dissidence
Étienne Chouard
{{{image}}}
Nom {{{nom}}}
Date de naissance 21 décembre 1956
Activité Blogueur

Militant politique

Professeur d'économie

Origine Français

Étienne Chouard, né le 21 décembre 1956 à Paris, est un blogueur et militant politique français. Il a également été enseignant.

Il se fait connaître via son blogue en 2005 après un billet partisan du "non" au référendum sur la Constitution européenne. Depuis cette même année, il devient partisan d'une démocratie directe, et appelle à former une assemblée constituante tirée au sort et à mettre en place le référendum d'initiative citoyenne.

D'abord proche des mouvements d'extrême-gauche anarchistes et altermondialistes, il commence à dialoguer avec des dissidents dans les années 2010, notamment Alain Soral, ce qui déclenche une polémique et lui fait perdre de nombreux soutiens à l'extrême-gauche. Cela lui vaut aussi les reproches de personnes opposées à l'extrême-droite ou au complotisme de manière générale.

Lors du mouvement des Gilets jaunes, Étienne Chouard redevient un intellectuel en vogue pour sa défense du référendum d'initiative citoyenne qui est apprécié chez les Gilets jaunes.

Suite à ce regain de popularité, Étienne Chouard tient de mars à juin 2019 une émission hebdomadaire sur la radio Sud Radio intitulée Y a du peuple, seul contre tous !, dans laquelle il lui arrive d'inviter d'autres dissidents comme Jean Bricmont. Il est finalement exclu de la radio suite à des propos polémiques sur la Shoah tenus lors d'une interview avec Denis Robert pour la webtélé Le Média.

En 2017, il vote pour Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle.[1]

En février 2019, il annonce son intention de voter pour l'Union populaire républicaine aux élections européennes.[1]

Relations avec Alain Soral[modifier]

En 2011, Étienne Chouard tombe pour la première fois sur une vidéo de Soral, qu'il ne connaissait pas. C'est une vidéo où il dénonce "le colonialisme raciste du gouvernement israélien" et "le sionisme comme idéologie de conquête". Chouard est alors conquis et s'intéresse à Alain Soral, avec qui il se trouve des points communs, dont entre autres la lutte contre l'Union européenne, contre le capitalisme, l'impérialisme, etc. Il rajoute alors sur son site un lien vers le site d'Alain Soral. Cela lui attise alors beaucoup d'inimitiés au sein de son propre camp, la gauche.

Il comprend ensuite rapidement que Soral n'"est pas un démocrate", mais considère qu'il y a toujours du bon à prendre dans ses idées.

Depuis cette même année, certaines de ses conférences sont commercialisées par Culture libre, une association dont l'animateur est le responsable marseillais d'E&R.

Depuis 2012, Chouard est régulièrement relayé par le site d'E&R.

Dans une interview pour Librinfo74.fr tournée le 27 septembre 2014 et publiée le 2 octobre 2014, Étienne Chouard dit qu'il n'est pas en accord avec Soral sur tout, mais qu'il apprécie chez lui la dénonciation des "manipulations qui nous conduisent à des guerres", de la "mainmise de la banque sur les médias", du "colonialisme guerrier du sionisme", et trouve ça intéressant. Il dit qu'Alain Soral n'est pas fasciste, et que les vrais fascistes sont François Hollande et Nicolas Sarkozy. Il félicite également Soral d'avoir "tiré le Front national à gauche".

Le 28 novembre 2014, Étienne Chouard publie sur son blog un article où il dit que les médias et les politiciens essaient de le nuire en le faisant passer pour un soralien. Il dit être tombé récemment sur un entretien d'Alain Soral où il tiendrait des propos racistes, sexistes et autoritaires. Il se dédouane alors de ses idées et cède finalement de supprimer de son blog le lien qu'il avait mis vers le site d'Alain Soral. Le lendemain, il publie un autre article dans lequel il dit qu'il estime que sa réaction était exagérée, et il rétablit le lien vers le site d'Alain Soral, puis, finalement, supprime tous les liens de son site.

Depuis, il ne fait plus publiquement mention d'Alain Soral, mais continue à graviter autour de la dissidence, en faisant par exemple un entretien avec Francis Cousin.

En janvier 2019, lors d'un entretien avec Michel Collon, Étienne Chouard s'explique sur les raisons qui ont fait qu'on le décrit aujourd'hui comme étant d'extrême-droite. Il dit qu'il regrette finalement d'avoir supprimé le lien vers le site d'Alain Soral de son site, car il aimerait "pouvoir considérer tous les êtres humains comme dignes politiquement". Cependant, il qualifie le livre de Michel Collon contre Alain Soral de "remarquable".[2] Le même mois, lors d'un entretien avec Sputnik, Chouard s'indigne que l'on lui ressasse encore aujourd'hui qu'il a déjà dit que Soral était un résistant. Il dit qu'il ne parle jamais de Soral, et dit que Soral serait un résistant de manière "factuelle".[3] Toujours le même mois, Alain Soral s'exprime au sujet de Chouard et dit qu'il serait "pris dans le piège de sa gentillesse", entendant par là qu'il ne serait pas assez révolutionnaire, et qu'une révolution ne peut pas passer par le référendum d'initiative citoyenne. Il le qualifie cependant de "professeur très charmant".[4]

Le 2 février, suite à un échange amical entre Etienne Chouard et Raphaël Enthoven sur Twitter, Alain Soral commente :

Ça sent la soumission et la récup ![5]

Dans l'épisode 8 de Soral a (presque toujours) raison, Alain Soral qualifie Chouard de "nouveau gentil". Il s'exprime en accord avec ses idées sur le RIC mais dénonce son opposition à la violence. Il pense que son opposition à la violence pourrait le transformer en "opposition contrôlée". Le 27 février, Soral s'en prend à Chouard sur VKontakte après qu'il ait été employé par Sud Radio, et le dit "pas si différent d'Hanouna finalement". Il le soupçonne de vouloir inviter Vincent Lapierre mais pas lui-même, et conclut en les insultant de "bouffons".[6]

Dans l'épisode 9 de SAPTR, Alain Soral avance la théorie qu'Étienne Chouard et Jean-Luc Mélenchon seraient en politique pour empêcher Jean Lassalle de prendre le pouvoir.

Fichier:Chouard.jpg
Dessin de Projet KO publié dans les dessins de la semaine d'E&R du 25 juin 2019.

Le 9 juin 2019, lors d'une conférence à Marseille, Alain Soral prétend qu'Étienne Chouard ne croirait pas lui-même au RIC. Il dit ne voir derrière cette cause qu'un "travail de préparation" à la révolution.[7] Le 11 juin, après une interview polémique d'Étienne Chouard par Denis Robert et Mathias Enthoven pour Le Média dans laquelle Chouard répond à Robert qu'il n'y "connaît rien" après qu'il lui ait été demandé s'il avait un doute de l'existence des chambres à gaz, Alain Soral réagit sur Twitter en qualifiant Robert et Enthoven de "flics de la pensée" qui "s'acharnent sur un honnête homme qui refuse de se soumettre".[8] Cependant, le 18 juin, Alain Soral dit sur son compte VKontakte :

Ça serait méchant de dire que Chouard est une merde.
  Une merde, au moins, ça sent quelque chose...[9]

Dans cette même publication VK, il partage un article de Nicolas Nguyen (alias Adolf), membre d'E&R, dans lequel l'auteur dit que "à Égalité & Réconciliation, nous avons toujours autant dʼestime et de respect pour [Étienne Chouard]".[10] Cela montre une divergence d'opinion au sujet de Chouard au sein de l'association.

Le 21 avril 2020, sur VK, Alain Soral insulte Etienne Chouard de "naïf, crétin et lâche". [11]

Relations avec Jean Robin[modifier]

Dans un tweet du 20 décembre 2018, Jean Robin affirme qu'Étienne Chouard est millionnaire et possède une villa à Aix-en-Provence[12]

En janvier 2019, Jean Robin accuse Chouard d'être un "marxiste-robespierriste" et s'indigne que l'on puisse encore se réclamer de Robespierre. Il l'accuse aussi d'avoir infiltré le mouvement des gilets jaunes.[13] 

 Relations avec Michel Collon[modifier]

En janvier 2019, Michel Collon sort une vidéo avec Étienne Chouard, dans laquelle il le qualifie de "personne formidable". Ils parlent ensemble notamment du mouvement des gilets jaunes. Lors de cette entrevue, Collon réfute que Chouard serait d'extrême-droite, car il serait pour plus de démocratie et que l'extrême-droite ne serait historiquement pas connue pour être démocrate. Chouard complimente Collon en disant que son livre sur Soral serait "remarquable".[2]

Relations avec Vincent Lapierre[modifier]

Le 2 mai 2019, Vincent Lapierre interviewe Étienne Chouard lors d'une manifestation en soutien à Julian Assange à Londres.[14]

Dans une vidéo de mai 2020, Vincent Lapierre prend la défense d’Étienne Chouard face à Alain Soral : « Soral se plante complètement sur Étienne Chouard. La manière dont il l’insulte c’est vraiment dégueulasse. » Il accuse par ailleurs Soral d’attaquer Étienne Chouard, parce qu’il le verrait comme un « concurrent » et qu’il aurait la volonté de « s’accaparer un marché de la révolte ». Il fait également l'éloge les ateliers constituant d’Étienne Chouard qui selon lui permettraient « de faire monter le niveau de conscience des gens » et d'inculquer l’envie « d’écrire nous-mêmes les lois », ce qui est pour lui « du bon sens ». Selon Vincent Lapierre, Étienne Chouard aurait aidé à réunir des milliers de gens autour du référendum d’initiative citoyenne dont il est lui même un ardent partisan.[15]

Marc-Édouard Nabe et Étienne Chouard[modifier]

Dans Aux rats des pâquerettes, son pamphlet adressé aux Gilets jaunes, Marc-Édouard Nabe s'exprime à propos d'Étienne Chouard. Il le qualifie de "prof à stylo lunetteux recroquevillé comme un papillon raté dans sa chrysalide-chemise blanche, malaxant de ses mandibules crispées sa dialectique d'analyse sinistre". Il dit ne pas penser que Chouard soit fasciste, et préconise de l'attaquer plutôt sur son conspirationnisme..

Jérôme Bourbon et Étienne Chouard[modifier]

En juin 2019, Jérôme Bourbon réagit au licenciement d'Étienne Chouard de Sud Radio dans son entretien mensuel, titré "Repentance obligatoire matin, midi et Chouard !". Pour lui, cet épisode est "une illustration évidente et remarquable" que "la question des chambres à gaz et du génocide juif sont le cœur nucléaire de la politique mondiale". Bourbon qualifie Chouard de "sympathique" mais déplore son "manque de courage" dans cette affaire. Il dit avoir le sentiment et la conviction que Chouard ne croit pas aux chambres à gaz nazies, le sentant dans sa réponse.[16]

Dieudonné et Étienne Chouard[modifier]

Dans son spectacle Gilets jaunes, Dieudonné procède à une imitation d'Étienne Chouard.[17]

Références[modifier]