Don Bitcoin : bc1qa8s922ljql97l387j70n4zvavgh48kwvgrw5a4
Acheter du Bitcoin : Acheter sur Binance

Éric Dupond-Moretti

De Wiki Dissidence

Éric Dupond-Moretti, né le 20 avril 1961 à Maubeuge, est un avocat pénaliste français, réputé pour le nombre d'acquittements qu'il a obtenus sur le territoire français.

Relations avec Alain Soral[modifier]

En février 2017, Éric Dupond-Moretti qualifie Alain Soral de "nazi", ainsi que Dieudonné, Florian Philippot et Frédéric Chatillon.[1]

Dans l'épisode 5 de Soral, vite !, Alain Soral insulte Dupond-Moretti d'"espèce d'obèse qui se fait passer pour un balaise avec ses gros yeux de veau et sa grosse voix". Il dit que Dupond-Moretti aurait été "très fort pour terroriser les enfants violés d'Outreau, et faire que dans le procès d'Outreau, il y ait douze enfants violés mais plus de violeur". Soral dit que Dupond-Moretti serait franc-maçon et appartiendrait à la loge du Grand Orient de France dans le Nord. Il dit qu'il viendrait au secours des "racailles anti-nationales" et des "racailles affiliées au PS", citant l'affaire Théo et l'affaire Cahuzac. Il le qualifie de "Vergès inversé" et dit qu'il est "possible" que Dupond-Moretti soit un grand avocat mais qu'"un grand avocat c'est jamais grand chose". Il l'accuse d'avoir un nègre littéraire qui l'aurait aidé pour écrire son livre, d'être édité chez Michel Lafon, qui serait selon lui aussi l'éditeur de Loana "ou un truc comme ça". Il termine en disant que Dupond-Moretti est fier d'avoir joué dans un film, mais que c'est un film de Claude Lelouch et qu'il serait donc "tout foireux de A à Z".[2]

En février 2019, Alain Soral publie un statut sur VKontakte dans lequel il commente "à ne pas oublier à la Libération !" à propos d'un passage télévisé de Dupond-Moretti dans lequel il s'exprime contre les Gilets jaunes.[3]

Relations avec Dieudonné[modifier]

En janvier 2014, Dupond-Moretti fait un réquisitoire contre Dieudonné dans l'émission Salut les terriens. Il se dit favorable à l'interdiction des spectacles de Dieudonné.[4] Cependant, en février 2014, Dupond-Moretti dit qu'il serait prêt à défendre Dieudonné s'il lui demandait, mais à la condition qu'il ne lui fasse pas dire des propos négationnistes, qu'il ne le fasse pas chanter Shoananas, qu'il ne lui demande pas de faire des quenelles et qu'il ne lui demande pas de faire citer Robert Faurisson comme témoin de moralité. Il ajoute qu'il serait prêt à le faire d'autant plus qu'il "sait qu'il a de l'argent".[5]

En février 2017, Éric Dupond-Moretti insulte Dieudonné de "nazi", ainsi qu'Alain Soral, Florian Philippot et Frédéric Chatillon.[1]

Références[modifier]