Tatiana Ventôse

De Wiki Dissidence

<infobox>

 <title source="title1">
   <default>Tatiana Ventôse</default>
 </title>
 <image source="image1">

</image> <label>Nom</label> <label>Date de naissance</label> <label>Nationalité</label> <label>Activité</label> <label>Date de décès</label> <label>Affilié à</label> <label>Affiliée à</label> </infobox>Tatiana Ventôse, de son vrai nom Tatiana Jarzabek, est une vidéaste et ancienne enseignante française. Il est permis de supposer que le pseudonyme "Ventôse" soit une réference au mois du calendrier révolutionnaire.

Biographie[modifier]

Jusqu'en 2015, elle est secrétaire nationale du Parti de gauche, mais quitte le parti pour pouvoir commencer une activité de vidéaste. Depuis octobre 2015, elle anime le journal d'information et la chaîne YouTube Le fil d'actu.

En 2016, elle se fait remarquer après avoir pris part au mouvement Nuit debout, ce qui attire également l'attention sur sa chaîne YouTube. En novembre 2016, elle crée sa propre chaîne indépendante du Fil d'actu, et commence par faire des vidéos d'analyse politique de la série télévisée Game of Thrones, puis enchaîne ensuite sur des vidéos politiques plus généralistes.

En 2019, elle annonce se présenter aux élections européennes avec Greg Tabibian sous l'étiquette du Mouvement V. Ils publient ensemble chez Plon un essai intitulé Jusqu'ici tout va (très) mal en guise de programme du Mouvement V. Ils échouent cependant à mener leur liste à bout, faute de financements.

Polémiques sur YouTube[modifier]

En septembre 2018, elle se fait agresser par deux personnes dans le métro parisien, puis en parle dans sa "story" Instagram, où elle compare Paris à "une ville du tiers-monde", ce qui lui vaut des accusations de racisme à gauche, mais aussi l'intérêt de militants d'extrême-droite (qui restent cependant très critiques à l'égard de Tatiana Ventôse qui ne lie pas son agression à l'immigration). Elle fait ensuite une vidéo YouTube intitulée Le principal problème en France pour en parler, dans laquelle elle compare la capitale à des bidonvilles, et dément que la comparaison au tiers-monde soit raciste. Elle explique que la notion de tiers-monde fait référence à des facteurs économiques et non raciaux, et que sa comparaison ne faisait référence qu'à ça. Tatiana dit aussi qu'on lui a beaucoup demandé si ses agresseurs étaient arabes, et répond qu'effectivement ses agresseurs étaient arabes et qu'elle n'a "strictement aucun problème à le dire". Pour elle, le fait que ses agresseurs soient arabes n'est qu'un "fait", et si ce fait faisait "le jeu de l'extrême-droite", alors ce ne serait pas son problème mais celui de ses agresseurs. Elle précise également suspecter ses agresseurs de ne pas être des migrants mais plutôt des fils d'immigrés étant donné "leur maîtrise de la subtilité de la langue française". Elle dit également qu'il y avait des arabes parmi les personnes ayant suspecté ses agresseurs d'être arabes, et ajoute qu'il y a "quand même un problème pour qu'il y ait beaucoup d'arabes qui en aient marre des arabes qui agressent". Elle dénonce les personnes l'ayant insultée de "facho" et de "gaucho pro-immigrationniste pour qui c'est bien fait". Tatiana Ventôse précise ne pas penser que l'immigration soit responsable de l'insécurité en France, et prône plutôt une politique sécuritaire plus dissuasive qu'un arrêt des flux migratoires.[1] Cette vidéo lui vaut à nouveau des accusations de racisme, et est également très relayée sur les réseaux sociaux par des militants d'extrême-droite. Peu après, Tatiana Ventôse accorde une interview au journal L'Incorrect, qui est proche de Marion Maréchal, pour parler de son agression.[2] Cette interview lui vaut les soupçons d'un basculement à l'extrême-droite de la part de certains militants de gauche.

En février 2019, Tatiana Ventôse sort une vidéo dans laquelle elle critique la chanson Roi de Bilal Hassani, qu'elle estime comme étant le produit d'une idéologie individualiste. Cette vidéo fait un "bad buzz" et récolte plus de 14 000 mentions "je n'aime pas" contre seulement 8000 mentions "j'aime" au 3 mai 2019.[3] Cette vidéo lui vaut quelques accusations d'homophobie, même si elle en récolte moins que d'accusations de racisme après sa vidéo Le principal problème en France.

Relations avec Le Raptor[modifier]

En novembre 2017, Tatiana Ventôse publie une vidéo sur la dernière vidéo du Raptor. Elle admet qu'il la fait "vachement marrer", mais son propos politique ne lui plaît pas. Elle lui reproche de représenter l'immigration comme un problème majeur, et de représenter Marine Le Pen comme une femme de gauche. D'après elle, il serait trop dans le radicalisme, alors que les gens qu'il critique comme le vidéaste Osons Causer et Marine Le Pen sont "des gens qui se bougent le cul et qui assument de le faire". Elle voit cependant d'un bon œil le rôle de "bouffon" qu'il aurait dans la société, qui permettrait de se moquer de tout le monde.[4] Le Raptor lui répond dans les commentaires de sa vidéo en lui disant que sa vidéo ne visait pas à faire passer Marine Le Pen pour une femme de gauche mais seulement à interroger son véritable positionnement politique. Sur l'immigration, il précise être contre l'"immigration de masse non contrôlée" seulement.[5] Tatiana lui répond à nouveau dans les commentaires.[6]

Malgré cet échange, Le Raptor et Tatiana Ventôse semblent entretenir des relations cordiales. Ainsi, en février 2018, ils plaisantent ensemble sur le réseau social Twitter.[7] Lorsqu'il anime l'émission Le rendez-vous dissident, Le Raptor annonce qu'il compte inviter Tatiana Ventôse, mais l'émission s'arrête avant que cette invitation puisse se concrétiser.

Relations avec Greg Tabibian[modifier]

En janvier 2018, Greg Tabibian partage une vidéo de Tatiana Ventôse et commente "J'en connais une qui va se faire défoncer par les féminazi.e.s de twitter ^^".[8] En mars 2018, le compte Twitter de Tabibian se fait pirater et envoie un tweet à Tatiana Ventôse déplorant son manque d'"éveil" au véganisme.[9] Le même mois, ils font une "soirée raclette".[10] En juin 2018, Greg Tabibian ironise sur Twitter en disant que Tatiana Ventôse serait devenue infréquentable après être passée dans le zapping d'ERTV.[11] En septembre 2018, ils sortent ensemble une vidéo dans laquelle ils dévoilent les résultats d'un sondage qu'ils ont fait dans lequel ils demandent à leurs spectateurs leurs politiciens les plus détestés.[12] Le même mois, ils font une émission en direct appelée Libre antenne dans laquelle ils parlent de neutralité du Net.[13]

Relations avec Jean Robin[modifier]

En juillet 2018, Jean Robin fait une vidéo contre Tatiana Ventôse. Il l'accuse d'être "la vaseline de l'islam" et de chercher à "banaliser" l'islam. Il lui reproche aussi de "faire des vidéos sur Game of Thrones et tous les trucs nuls comme ça". Il dit lui préférer Solveig Mineo.[14] En août 2018, Tatiana Ventôse dit à Greg Tabibian, qui s'énerve contre Jean Robin sur Twitter, que "même Manuel Valls a compris qu'il ne fallait pas réagir à ce mec-là".[15] Elle ajoute : "Il ne faut pas prêter attention à ce type, c’est une attention whore qui tente d’exister malgré son inutilité. Ne dépense pas ton temps et ton énergie à lui parler, ça l’encourage".[16] Jean Robin lui répond : "Quand il lui poussera des testicules @TatianaVentose daignera peut-être répondre à mes arguments sur ses vidéos islamolâtres... On peut toujours rêver".[17] Le même mois, dans une vidéo sur Greg Tabibian, Jean Robin prétend que Tatiana Ventôse et Greg Tabibian seraient en couple.[18]

En novembre 2019, Jean Robin s'attaque à nouveau à Tatiana Ventôse qu'il accuse de "lyncher" l'éditorialiste Julie Graziani, qui avait fait la polémique peu avant en disant entre autres que "quand on est au Smic, ce n'est pas le moment de divorcer". Pour lui, Tatiana Ventôse se fourvoie quand elle assimile Graziani à "la pensée dominante", en voulant pour preuve qu'elle s'est faite licencier du magazine L'Incorrect après cette polémique.[19]

Daniel Conversano et Tatiana Ventôse[modifier]

Lors de son direct de début d'année de février 2019, Daniel Conversano dit avoir envie d'un débat avec Tatiana Ventôse. Il lance un appel à Greg Tabibian pour qu'il organise un débat ou une discussion entre Ventôse et lui, et promet d'être "respectueux" tout en contredisant ses idées. Il dit que Tatiana Ventôse aurait des côtés "intéressants" malgré un autre côté "agaçant".[20]

Hassen Occident et Tatiana Ventôse[modifier]

En mai 2019, Hassen Occident fait une vidéo dans laquelle il s'adresse à Tatiana Ventôse pour réagir à sa vidéo "Le principal problème en France", dans laquelle elle relate une agression qu'elle a subie. Il estime "remarquable" que Tatiana ait précisé l'origine ethnique de ses agresseurs. Il lui reproche cependant de ne pas lier le phénomène de l'immigration à son agression. Dans sa vidéo, il essaie de la convaincre du lien entre immigration et insécurité.[21]

Jean-Marie Corda et Tatiana Ventôse[modifier]

En juin 2019, Jean-Marie Corda revient sur une vidéo pornographique qu'il a tournée avec une femme ressemblant à Tatiana Ventôse et, face aux questions de ses fans, nie avoir tourné avec Tatiana Ventôse. Il lui propose cependant de faire un tournage pornographique ensemble.[22]

Dieudonné et Tatiana Ventôse[modifier]

Lors du bal des Quenelles 2017, Dieudonné nomme Tatiana Ventôse dans la catégorie "podcasts" des Quenelles d'or, pour son émission YouTube Le fil d'actu.[23]

Jean-Yves Le Gallou et Tatiana Ventôse[modifier]

En 2019, Jean-Yves Le Gallou évoque sur Polémia le livre Jusqu'ici, tout va très mal de Greg Tabibian et Tatiana Ventôse. Il salue leur entreprise mais estime qu'ils ne prennent pas assez en compte l'immigration.[24]

Références[modifier]