Serge Petitdemange

De Wiki Dissidence

<infobox>

 <title source="title1">
   <default>Serge Petitdemange</default>
 </title>
 <image source="image1">

</image> <label>Nom</label> <label>Date de naissance</label> <label>Nationalité</label> <label>Activité</label> <label>Date de décès</label> <label>Affilié à</label> <label>Affiliée à</label> </infobox>Serge Petitdemange est un vidéaste et révolutionnaire nationaliste et complotiste Il a été personnel civil a la base de Toulon comme fourrier. Il est le fondateur du mouvement Renaissance de la République française. Il a un temps formé un duo avec Frédéric Chaumont, avec qui il animait la chaîne YouTube Jasper Mader. Chaumont faisait régulièrement office d'intervieweur pour les vidéos de Petitdemange. Il est à noter que son public est principalement constitué de femmes âgées.

Biographie[modifier]

Activités au sein de l'association Zen et Courtois[modifier]

En 2003, Serge Petitdemange fait sa première apparition télévisuelle dans l'émission Ça se discute de Jean-Luc Delarue, où il apparaît dans un reportage centré sur lui et son association Zen et Courtois, qui promeut l'intransigeance avec les conducteurs commettant des infractions au code de la route. À l'époque, il traque les conducteurs en infraction sur la route, et les dénonce à la police. Son association couvre alors 51 départements.[source requise] L'association Zen et Courtois est finalement mise en veille en 2005.[1]

En février 2018, le reportage refait surface sur Internet, sur la chaîne YouTube de l'émission Ça se discute. Contacté au sujet de cette association par L'Est républicain en février 2018, Petitdemange déclare n'avoir "aucun regret" et que si c'était à refaire, il "[ferait] tout à l'identique mais de manière accentuée". Il explique avoir depuis installé une caméra dans sa voiture qui se met automatiquement en marche dès qu'il entre le contact. Il annonce également avoir déposé deux plaintes contre des détracteurs de YouTube étant allés trop loin dans leurs propos. Durant l'entretien avec les journalistes, il se targue d'avoir livré plus de 150 automobilistes en infraction aux autorités, mais déplore que seul un d'entre eux ait été convoqué par un gendarme. Il raconte aussi que Jacques Chirac l'aurait félicité sur Facebook pour ses actions en faveur de la civilité routière.[1]

Activités au sein de Renaissance Française[modifier]

En octobre 2005, Serge Petitdemange fonde le MRRDC (Mouvement pour le Renouveau d'une République Démocratique et Citoyenne), qui est renommé en 2016 Renaissance de la République Française.[2]

En octobre 2011, il annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2012[3], qui échoue.

En février 2016, suite à l'arrestation du général Christian Piquemal (qui avait participé à une manifestation non-autorisée de PEGIDA France), Serge Petitdemange entre en contact avec les généraux Antoine Martinez et Didier Tauzin, ainsi qu'avec Eric Fiorile et Marine Le Pen pour une rencontre afin "d'unir [leurs] efforts". Aucune de ces personnalités ne lui répond.[4]

En mars 2017, Serge Petitdemange publie son premier livre, L'émule d'Émile. Dedans, il entend dénoncer la classe politique qui selon lui aurait trahi les fondamentaux de la République. En décembre 2017, Serge Petitdemange se met à croire à la théorie qu'après la démission de Manuel Valls de son poste de premier ministre, la République française serait devenue anticonstitutionnelle et donc illégitime à cause d'un décret signé par Valls en décembre 2016 qui d'après lui "place l'autorité judiciaire sous la coupe du pouvoir politique", et qui rendrait également tous les successeurs de Valls illégitimes, et l'élection d'Emmanuel Macron illégale.[1]

En mai 2018, lors d'un entretien avec Frédéric Chaumont, Serge Petitdemange déclare n'avoir aucun adhérent au sein d'RRF, afin d'éviter les querelles d'ordre financier qui risqueraient d'apparaître selon lui avec le nombre d'adhérent.[5] En juin 2018, Petitdemange critique les actions du CNT et estime par exemple "ridicule" d'avoir organisé leur manifestation de mai 2018 pour l'arrestation d'Emmanuel Macron 25 jours à l'avance, ce qui aurait rendu selon lui impossible l'arrestation de Macron. Cependant, il réitère son invitation à Eric Fiorile pour le rencontrer, et l'invite à venir à son domicile. Il prévient Fiorile qu'il ne l'invitera pas une troisième fois s'il ne répond pas à cette invitation.[4] Le lendemain du rendez-vous, Petitdemange publie une vidéo dans laquelle il explique que Fiorile n'est pas venu au rendez-vous et où il met en scène une silhouette en carton sur laquelle il a collé le visage de Fiorile.[6]

En septembre 2018, Petitdemange entame une action à l'Élysée, où il se rend avec d'autres activistes (moins d'une dizaine). S'appuyant sur la convention de La Haye, il vient parlementer avec Emmanuel Macron en brandissant un drapeau blanc. L'action, initialement annoncée pour le 19 septembre, est avancée au 12 septembre afin de brouiller les pistes pour les services secrets. Petitdemange et ses camarades sont rapidement évacués par des CRS. Il estime ainsi que Macron aurait enfreint la convention de La Haye, et porte plainte près de la Cour Pénale Internationale contre la République française, et porte également plainte contre un commissaire de police qui l'aurait menacé, ainsi que contre Emmanuel Macron pour usurpation d'une fonction publique.[7] Le même mois, le mouvement de Petitdemange prend légalement le nom de Renaissance Française.

Le 13 novembre 2018, Serge Petitdemange appelle à rejoindre les blocages de ronds-points du mouvement des Gilets jaunes pour protester contre la hausse du carburant.[8] Il se met ensuite à faire plusieurs vidéos en soutien au mouvement des Gilets jaunes.

Le 9 décembre 2018, Serge Petitdemange se propose comme porte-parole du mouvement des Gilets jaunes.[9] Il ne semble cependant pas avoir eu d'écho au sein du mouvement.

En janvier 2019, Serge Petitdemange lance la Charte mondiale des peuples libres et souverains avec le général italien Antonio Pappalardo.[10]

En mars 2019, Serge Petitdemange présente une adhérente de Renaissance française pour la première fois, Claudine Prud'homme, vice-présidente-ambassadrice des français de l'étranger pour RF.[11]

Le 16 avril 2019, après l'incendie de Notre-Dame de Paris, Serge Petitdemange s'indigne de commentaires moquant l'incendie sur les réseaux sociaux et se met à s'en prendre aux musulmans, ce qu'il n'avait jamais fait avant. Il annonce vouloir réquisitionner toutes les mosquées construites sur un sol français au profit de l'Etat, une fois que Renaissance français aura pris le pouvoir. Il veut les reconvertir pour des domiciles à bas coût pour les SDF, les personnes âgées, les personnes malades, les femmes victimes de violences conjugales et les enfants abandonnés. Il qualifie les musulmans de manière ironique de "chances pour la France".[12] Le 17 avril, Petitdemange fait une vidéo dans laquelle il dit s'être adressé seulement à une partie de la communauté musulmane et non à l'entièreté des Musulmans. Il dit ne pas être responsables si des musulmans non-concernés se sentent visés par ses propos. Il dit aussi n'avoir jamais vu de musulmans s'offusquer lorsque les églises sont "souillées de défécations de "chances pour la France"", lorsque des statues de la Vierge Marie sont "détruites par des "chances pour la France"", lorsque des cimetières chrétiens sont "saccagés par des "chances pour la France"", quand "Mauranne et Laura sont assassinées par une "chance pour la France"", quand Arnaud Beltrame est "assassiné par une "chance pour la France"", quand la fille d'Arnaud Jardin "est assassinée par des "chances pour la France"", quand "des enfants juifs sont assassinés dans une école française par une "chance pour la France"", quand des journalistes sont "assassinés par des "chances pour la France"", quand des policiers sont "assassinés par des "chances pour la France"", quand des imams salafistes appellent "au meurtre des Français", quand "un transgenre isolé est violemment attaqué par des "chances pour la France"", quand "des photos montrent des racailles "chances pour la France" qui montrent qu'ils "niquent la France"", et quand le drapeau français est incendié "par ce même genre de racailles "chances pour la France"" . Il dit cependant avoir conscience qu'il y a "des hommes et des femmes bien" parmi les Musulmans, mais que de ne pas réagir contre "[leurs] ressortissants assassins" en feraient "leurs complices tacites".[13]

En mai 2019, Serge Petitdemange fait une vidéo avec l'ancien CRS Marc Granié, pourtant proche d'Eric Fiorile et du CNT, ennemis de Petitdemange. Serge Petitdemange précise lors de cette vidéo n'envisager toujours aucune collaboration avec Fiorile.[14] Le même mois, il lance un appel à l'armée pour faire un putsch le mettant à la place d'Emmanuel Macron, et appelle la police à rejoindre l'armée.[15]

En juin 2019, Serge Petitdemange et son collègue Frédéric Chaumont se mettent à devenir la cible d'un vidéaste nommé Alixator. Il les accuse de différentes choses, notamment d'avoir manipulé le jeune Gilet jaune Ritchy Thibault. Ses accusations mènent Petitdemange et Chaumont à faire plusieurs vidéos contre lui et font la polémique.

En juillet 2019, Petitdemange dit avoir été insulté par des Gilets jaunes nîmois de "connard de facho", de "salaud d'extrême-droite", de "complotiste" et de "conspirationniste" lors de son tour des péages occupés. Il dit avoir pris "délicatement" la visière de l'un d'entre eux et l'avoir remontée, et que ce Gilet jaune a depuis porté plainte contre lui. Il dit aussi avoir reçu des SMS de Gilets jaunes nîmois lui disant de ne pas revenir à Nîmes et se plaignant de ne pas avoir été floutés. Serge Petitdemange et Frédéric Chaumont ont ensuite supprimé la vidéo en question.[16] Le 7 juillet, une internaute nommée Vigie Cote Bleue ayant fréquenté Serge Petitdemange via Internet lui reproche d'avoir appelé l'hôpital où est hospitalisée sa mère en se faisant passer pour un ami de sa famille. Frédéric Chaumont défend Serge Petitdemange en disant :

Ce genre d'attaque est petit et minable.

Qui ne prêcherait pas le faux pour avoir le vrai quand une personne vous fait croire que sa mère est morte ?
 

 ...et que ce n'est pas vrai ![17]

Le 13 août, Serge Petitdemange reçoit une délégation de Gilets jaunes suisses pour faire le point sur la situation de la France.[18]



Depuis septembre 2019, il commence à s'intéresser à la franc-maçonnerie monégasque qui aurait selon lui infiltré la principauté.

En octobre 2019, le monégasque Didier Julien Garofalo[19] et le congolais Roland-Lévy Nitou[20] signent la Charte mondiale des peuples libres et souverains de Serge Petitdemange, représentant leurs pays respectifs.

Rupture avec Frédéric Chaumont[modifier]

Fichier:Explications sur le départ de Petitdemange de la chaîne Jasper Mader.png
Capture d'écran du commentaire de la chaîne Jasper Mader.

En novembre 2019, il annonce se séparer de la chaîne YouTube Jasper Mader de Frédéric Chaumont, et crée sa propre chaîne YouTube.[21] Chaumont explique que Petitdemange demandait des droits d'auteur à Jasper Mader, ce qui n'était pas convenu et à mener la fin de leur collaboration. Il dit ne pas juger le choix de Petitdemange.[22]

En février 2020, Serge Petitdemange lance un appel à bloquer des lieux économiques stratégiques contre le gouvernement.[23]

En avril 2020, Serge Petitdemange fait une vidéo intitulée "I have a dream - Hommage à Martin Luther King" dans laquelle il narre un rêve qui lui serait arrivé, dans lequel notamment un ami belge le trahit, s'associe à un de ses voisins afin de l'espionner avec des jumelles et lui faire provoquer une crise cardiaque, et lui glisse du cyanure dans son verre lors d'un barbecue. Cet ami belge peut être interprété comme étant Frédéric Chaumont, avec qui Serge Petitdemange s'est brouillé. Petitdemange finit sur une note positive et dit avoir également eu dans son rêve la vision d'une union de patriotes sur le modèle de la résistance française, et conclut en disant que peut-être que tout ce récit n'était finalement pas un rêve.[24]

En juin 2020, Frédéric Chaumont publie une vidéo dans laquelle il revient sur sa rupture avec Serge Petitdemange. Il dit avoir cessé de collaborer avec lui suite à un échange téléphonique lors duquel Petitdemange se serait mis à l'invectiver. Il dit également avoir supprimé ses vidéos avec Serge Petitdemange pour une histoire de droits d'auteur et se plaint d'être qualifié d'"immigré" par Petitdemange.[25]

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 http://archive.is/obUsl
  2. "Vidéo du 5 mai 2011 du M.R.R.D.C, devenu aujourd'hui RENAISSANCE de la RÉPUBLIQUE FRANÇAISE." : https://www.youtube.com/watch?v=B5QTNjxS2DY
  3. "Vidéo du 27 octobre 2011" : https://www.youtube.com/watch?v=HyUmc4VHCT8
  4. 4,0 et 4,1 "Eric Fiorile, parlons..." : https://www.youtube.com/watch?v=bo3xtUHo3kY Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « :1 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
  5. "Serge Petitdemange vous répond" : https://www.youtube.com/watch?v=-qm-Xkmvnz8
  6. "Entretien avec Eric Fiorile" : https://www.youtube.com/watch?v=C-lEywDBe2k
  7. "Drapeau blanc !" : https://www.youtube.com/watch?v=FKtszlECPU8
  8. "BLOQUONS !" : https://www.youtube.com/watch?v=x2BEkNGzvHE
  9. "Serge Petitdemange, porte parole ?" : https://www.youtube.com/watch?v=yZrHnqUzbhI
  10. http://archive.is/CsOJO
  11. "Le gouvernement dérape !" : https://www.youtube.com/watch?v=-_0kyc1Y9QM
  12. "Allocution du débat ?" : https://www.youtube.com/watch?v=mGx_Ti24_SY
  13. "Plus d'ambigüité !" : https://www.youtube.com/watch?v=lLJyUGEarCw
  14. "La police dénonce..." : https://www.youtube.com/watch?v=sjEvYRdE3Mw
  15. "Oserons-nous ?" : https://www.youtube.com/watch?v=aEr4vjizmQ4
  16. "Couac sur un rond-point" : https://www.youtube.com/watch?v=sjzuVcqyVKo
  17. https://vk.com/wall345565570_3022
  18. "Gilets jaunes suisses (1 / 2)" : https://www.youtube.com/watch?v=2lE7veA0ksk
  19. "Signature à Monte-Carlo" : https://www.youtube.com/watch?v=iqVHDpMQ6gI
  20. "La quatrième signature" : https://www.youtube.com/watch?v=naYLpehzZ0w
  21. "14 novembre 2019 un holocauste annoncé par Holger Strohm" : https://www.youtube.com/watch?v=hSKaTXaXA0U
  22. https://www.youtube.com/watch?v=LJFHLgSLd_Q&lc=UgyqYyla-5xjQUALY1N4AaABAg.92QKIvufeSB92REkG5dLcn
  23. "Tempête Renaissance Française" : https://www.youtube.com/watch?v=c4Cz11sNuCg
  24. "I have a dream - Hommage à Martin Luther King" : https://www.youtube.com/watch?v=2-H5M7KZphc
  25. "Droit de réponse: Serge Petitdemange." : https://www.youtube.com/watch?v=OKRvo_60MJM