Aurélien Enthoven

De Wiki Dissidence

<infobox>

 <title source="title1">
   <default>Aurélien Enthoven</default>
 </title>
 <image source="image1">

</image> <label>Nom</label> <label>Date de naissance</label> <label>Nationalité</label> <label>Activité</label> <label>Date de décès</label> <label>Affilié à</label> <label>Affiliée à</label> </infobox>Aurélien Enthoven, alias Giganto, né le 21 juillet 2001, est un vidéaste et militant souverainiste français. Il co-anime avec son ami Julien la chaîne YouTube "M - Gigantoraptor", dans laquelle il est question de scepticisme scientifique, de zoologie, de paléontologie et de la théorie de l'évolution. Il est membre du Printemps républicain. C'est également le fils de Raphaël Enthoven et de Carla Bruni.

Relations avec l'UPR[modifier]

En juillet 2017, Aurélien Enthoven affirme son soutien à l'UPR, bien qu'il dise à l'époque être plus proche des idées de la France insoumise et du Parti communiste français.[1] Il adhère à l'UPR le 23 juillet 2017, avec l'accord parental de sa mère Carla Bruni.[2]

En novembre 2018, Aurélien Enthoven fait la médiation d'un débat entre François Asselineau et Emmanuel Todd lors de l'université UPR 2018.[2]

En avril 2020, Aurélien Enthoven quitte l'UPR suite à de nombreux désaccords politiques. Il reproche au parti de ne pas prendre position au-delà de la question de l'Union européenne, notamment quant aux questions migratoires et environnementales ; ses positions favorables au RIC et aux "nationalisations à outrance" ; son rapport ambigu à la pseudomédecine et son opposition aux OGM. Il évoque également la base militante de l'UPR comme faisant partie des raisons de son départs, la jugeant complotiste et antisémite. Il dit lui-même avoir été victime d'antisémitisme au sein du parti. Il reproche aussi à l'UPR d'avoir invité Henry Bolton à l'un de ses meetings à Londres, alors que celui-ci a été exclu de l'UKIP pour des propos racistes. Enfin, il reproche à François Asselineau d'avoir fait une "remarque déplacée au sujet de l'affaire Bettencourt" concernant Nicolas Sarkozy, son beau-père, en sa présence. Il ajoute cependant avoir globalement eu une bonne expérience de son engagement à l'UPR, et quitter le parti principalement à cause d'un désintérêt pour la politique française.[3]

Relations avec Suavelos[modifier]

En mars 2018, Aurélien Enthoven sort une vidéo avec le vidéaste Penseur Sauvage, dans laquelle il entend démonter les argumentaires racistes de manière scientifique. Pour faire sa vidéo, il dialogue avec des personnes racistes, comme Daniel Conversano, Joffrey Marrot ou d'autres personnes proches de Daniel Conversano. Il encourage Daniel Conversano et Joffrey Marrot à répondre à sa vidéo.[4] Peu après, il passe dans l'émission Quotidien pour s'exprimer sur le harcèlement antisémite qu'il a subi de la part de Démocratie Participative, et évoque ses discussions avec Daniel Conversano et Joffrey Marrot. Il précise s'entendre bien avec l'un des deux, sans préciser lequel.[5] Hassen Occident fait ensuite une vidéo de réponse à Aurélien Enthoven.[6] Conversano, lui, fait un statut Facebook pour clarifier qu'il n'a "absolument pas bougé un orteil dans [l']affaire [Démocratie Participative]" et qu'il n'est pas l'auteur de l'article de DP. Il estime cependant que cela serait "bon signe" qu'on l'associe au racisme.[7]

En avril 2018, Hassen Occident appelle Giganto à débattre contre lui chez Tepa.[8]

Relations avec Alain Soral[modifier]

Lors de sa vidéo antiraciste de mars 2018, Aurélien Enthoven fait une référence humoristique à Alain Soral.[4]

Dans le onzième épisode de Soral répond... sur ERFM !, Alain Soral suspecte François Asselineau d'accueillir Aurélien Enthoven au sein de l'UPR afin d'être immunisé contre les accusations d'antisémitisme, étant donné les origines juives d'Enthoven.[9]

Relations avec Démocratie Participative[modifier]

Suite à la vidéo antiraciste d'Aurélien Enthoven, le site Démocratie Participative publie un article intitulé "Le petit youtre Aurélien Enthoven, fils de la pute à juifs Carla Bruni, assure aux Blancs submergés que les races n'existent pas"[10], suite à quoi de nombreux internautes envoient des commentaires antisémites à Aurélien Enthoven. Le père d'Aurélien, Raphaël Enthoven, publie alors sur les réseaux sociaux un message dans lequel il dénonce les attaques dont son fils est victime, et dans lequel il entend porter plainte.[11] La secrétaire d'État Marlène Schiappa[12] et le député Manuel Valls[13] apportent leur soutien à Giganto. Aurélien Enthoven est ensuite invité dans l'émission Quotidien de Yann Barthès pour s'exprimer à propos du harcèlement qu'il a subi. Durant l'émission, il insinue que Boris Le Lay serait à la tête du site Démocratie Participative.[5]

Références[modifier]